LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
NOEL 2015AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'observatoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: L'observatoir   Mar 31 Mar - 16:21:29

Bonjour
Qui est ce générale, Qui sur la terrasse d'une maison Observe les mouvements Des troupes allemands !!!

Sa position et Grade en fin de carrière

Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mar 31 Mar - 16:44:43

indice !!!
Pour pardonner mon absence
Il avait un lien avec Haïlé Sélassié
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'observatoir   Mar 31 Mar - 20:31:52

Giant-kouka a écrit:
indice !!!
Pour pardonner mon absence
Il avait un lien avec Haïlé Sélassié

salut Giant!

est le lien avec Hailé Sélassié le grand croix de la Legion d`Honneur?

:tanck: lange
Revenir en haut Aller en bas
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mar 31 Mar - 20:56:32

Lange, Lutz a écrit:
Giant-kouka a écrit:
indice !!!
Pour pardonner mon absence
Il avait un lien avec Haïlé Sélassié

salut Giant!

est le lien avec Hailé Sélassié le grand croix de la Legion d`Honneur?

:tanck: lange
Salut non
Pas au sujet de décoràtion
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 18:42:11

Ca ne mords pas ?????
Indice !! Ses liens avec Haïlé Sélassié!!
Concerne Le couronnement de ce dernie
r
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 19:06:44

chef du protocole




Revenir en haut Aller en bas
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 19:11:48

NENESS a écrit:
chef du protocole
Excuse denis
Je ne comprends pas
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 19:15:11

as-t-il été chef du protocole pour le couronnement d'Aïlé-Sélacïé




Revenir en haut Aller en bas
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 19:25:20

NENESS a écrit:
as-t-il été chef du protocole pour le couronnement d'Haïlé-SélaSSïé
En effet il représentait la FRANCE
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 19:36:28

NENESS a écrit:
as-t-il été chef du protocole pour le couronnement d'Aïlé-Sélacïé
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
Invité
Invité



MessageSujet: l'observatoir   Mer 1 Avr - 20:02:08

salut giant,
dur, dur.

Louis Franchet d'Esperey
marechal de france

:tanck: lange
Revenir en haut Aller en bas
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 20:52:15

Lange, Lutz a écrit:
salut giant,
dur, dur.

Louis Franchet d'Esperey
marechal de france

:tanck: lange
Un Filou toi !!


Issu d'une famille noble de tradition légitimiste,
né à Mostaganem,
en Algérie,
en 1856, Franchet
d’Espèrey sort de Saint-Cyr en 1876. Affecté au 1er Régiment de Tirailleurs Algériens, le
jeune lieutenant fait ses premières armes
pendant la campagne de Tunisie de 1881.
Après un stage à l’École de Guerre, il part se battre au Tonkin contre les Pavillons
noirs. Rentré en France, il commande à Stenay le 18e Bataillon de Chasseurs à Pied. Il prend
part en 1900 à
l’expédition de Chine contre les Boxers au cours de laquelle son cousin,
l'ambassadeur allemand Klemens von Ketteler trouva la mort, puis
commande le 60e Régiment d'Infanterie à Besançon.
Pendant la guerre russo-japonaise, il manifeste son
soutien à l'armée russe, avec laquelle il avait participé à des manœuvres dans
le cadre de l'Alliance franco-russe.
Il est nommé général de division en 1912, et le général
Lyautey lui confie le commandement des troupes du Maroc. Pendant la
période difficile des débuts du Protectorat,
il prend une part importante à la pacification et à l’organisation du pays.

Rappelé en France, Franchet d’Espèrey reçoit en novembre 1913 le commandement du
1er Corps d'Armée à Lille. Il se distingue
à la bataille des Frontières d’août 1914, puis en rejetant
sur l’Oise, à Guise
le corps allemand de la Garde. Le généralissime Joffre
lui confie, le 3 septembre, le commandement de la Ve Armée, en pleine retraite et menacée
d’être encerclée et coupée. Franchet d'Espèrey se montre à la hauteur de la
situation. Faisant faire demi-tour à ses hommes, il attaque, entraînant à ses
côtés l’armée britannique du général French, se précipite dans la brèche entre
les armées Bülow et Klück ; il joue un rôle capital dans la
décision et l’exécution de la grande bataille. « Son rôle, écrit Joffre
dans ses mémoires, mérite d’être souligné devant l’histoire. C’est lui qui a
rendu possible la victoire de la Marne ». Franchet d'Espèrey commande le
groupe d’armées de l’Est en 1916, puis le groupe d’armées du Nord en 1917.
Il perd son fils, Louis, sous-lieutenant d’infanterie, tué à Douaumont, et
son frère, colonel commandant le 333e Régiment d'Infanterie (lui restaient sa
fille, Jacqueline, et sa sœur).
En juin 1918, il
est appelé au commandement en chef des armées alliées à Salonique.
Il obtient, après une campagne de quatorze jours, la capitulation de l’armée
germano-bulgare.
L’armistice mettant fin au conflit sur le
front d'Orient, signé à Salonique le 29 septembre 1918, ouvrait de vastes
perspectives. Le Haut commandement allemand, qui en est conscient, se décide à
demander l’armistice sur tous les fronts. Il n’a pas tenu à
Franchet d'Espèrey que sa magnifique victoire n’ait pas été exploitée. En Crimée et à Odessa, il redresse
la situation critique des forces françaises.

Cinquante années de services lui valent, le 19 février 1921, la dignité de maréchal de France. Le 2 novembre 1930, il représente la
France à la cérémonie du couronnement de l'empereur d'Éthiopie, Haïlé Sélassié Ier. Il est nommé
président de la Société de géographie en 1933 et il est élu
membre de l’Académie française le 15 novembre 1934, le même jour que
l'homme politique Léon Bérard.
A partir de 1934, il encourage certaines ligues d'extrême-droite, dont la Cagoule[2].



Il est inhumé dans l'église Saint-Louis des Invalides.
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 20:59:24

Giant-kouka a écrit:
Lange, Lutz a écrit:
salut giant,
dur, dur.

Louis Franchet d'Esperey
marechal de france

:tanck: lange
Un Filou toi !!


Issu d'une famille noble de tradition légitimiste,
né à Mostaganem,
en Algérie,
en 1856, Franchet
d’Espèrey sort de Saint-Cyr en 1876. Affecté au 1er Régiment de Tirailleurs Algériens, le
jeune lieutenant fait ses premières armes
pendant la campagne de Tunisie de 1881.
Après un stage à l’École de Guerre, il part se battre au Tonkin contre les Pavillons
noirs. Rentré en France, il commande à Stenay le 18e Bataillon de Chasseurs à Pied. Il prend
part en 1900 à
l’expédition de Chine contre les Boxers au cours de laquelle son cousin,
l'ambassadeur allemand Klemens von Ketteler trouva la mort, puis
commande le 60e Régiment d'Infanterie à Besançon.
Pendant la guerre russo-japonaise, il manifeste son
soutien à l'armée russe, avec laquelle il avait participé à des manœuvres dans
le cadre de l'Alliance franco-russe.
Il est nommé général de division en 1912, et le général
Lyautey lui confie le commandement des troupes du Maroc. Pendant la
période difficile des débuts du Protectorat,
il prend une part importante à la pacification et à l’organisation du pays.

Rappelé en France, Franchet d’Espèrey reçoit en novembre 1913 le commandement du
1er Corps d'Armée à Lille. Il se distingue
à la bataille des Frontières d’août 1914, puis en rejetant
sur l’Oise, à Guise
le corps allemand de la Garde. Le généralissime Joffre
lui confie, le 3 septembre, le commandement de la Ve Armée, en pleine retraite et menacée
d’être encerclée et coupée. Franchet d'Espèrey se montre à la hauteur de la
situation. Faisant faire demi-tour à ses hommes, il attaque, entraînant à ses
côtés l’armée britannique du général French, se précipite dans la brèche entre
les armées Bülow et Klück ; il joue un rôle capital dans la
décision et l’exécution de la grande bataille. « Son rôle, écrit Joffre
dans ses mémoires, mérite d’être souligné devant l’histoire. C’est lui qui a
rendu possible la victoire de la Marne ». Franchet d'Espèrey commande le
groupe d’armées de l’Est en 1916, puis le groupe d’armées du Nord en 1917.
Il perd son fils, Louis, sous-lieutenant d’infanterie, tué à Douaumont, et
son frère, colonel commandant le 333e Régiment d'Infanterie (lui restaient sa
fille, Jacqueline, et sa sœur).
En juin 1918, il
est appelé au commandement en chef des armées alliées à Salonique.
Il obtient, après une campagne de quatorze jours, la capitulation de l’armée
germano-bulgare.
L’armistice mettant fin au conflit sur le
front d'Orient, signé à Salonique le 29 septembre 1918, ouvrait de vastes
perspectives. Le Haut commandement allemand, qui en est conscient, se décide à
demander l’armistice sur tous les fronts. Il n’a pas tenu à
Franchet d'Espèrey que sa magnifique victoire n’ait pas été exploitée. En Crimée et à Odessa, il redresse
la situation critique des forces françaises.

Cinquante années de services lui valent, le 19 février 1921, la dignité de maréchal de France. Le 2 novembre 1930, il représente la
France à la cérémonie du couronnement de l'empereur d'Éthiopie, Haïlé Sélassié Ier. Il est nommé
président de la Société de géographie en 1933 et il est élu
membre de l’Académie française le 15 novembre 1934, le même jour que
l'homme politique Léon Bérard.
A partir de 1934, il encourage certaines ligues d'extrême-droite, dont la Cagoule[2].



Il est inhumé dans l'église Saint-Louis des Invalides.

ce le deuxieme indice qui aide beaucoup.
:tanck:
Revenir en haut Aller en bas
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'observatoir   Mer 1 Avr - 21:03:09

Lange, Lutz a écrit:
Giant-kouka a écrit:
Lange, Lutz a écrit:
salut giant,
dur, dur.

Louis Franchet d'Esperey
marechal de france

:tanck: lange
Un Filou toi !!


Issu d'une famille noble de tradition légitimiste,
né à Mostaganem,
en Algérie,
en 1856, Franchet
d’Espèrey sort de Saint-Cyr en 1876. Affecté au 1er Régiment de Tirailleurs Algériens, le
jeune lieutenant fait ses premières armes
pendant la campagne de Tunisie de 1881.
Après un stage à l’École de Guerre, il part se battre au Tonkin contre les Pavillons
noirs. Rentré en France, il commande à Stenay le 18e Bataillon de Chasseurs à Pied. Il prend
part en 1900 à
l’expédition de Chine contre les Boxers au cours de laquelle son cousin,
l'ambassadeur allemand Klemens von Ketteler trouva la mort, puis
commande le 60e Régiment d'Infanterie à Besançon.
Pendant la guerre russo-japonaise, il manifeste son
soutien à l'armée russe, avec laquelle il avait participé à des manœuvres dans
le cadre de l'Alliance franco-russe.
Il est nommé général de division en 1912, et le général
Lyautey lui confie le commandement des troupes du Maroc. Pendant la
période difficile des débuts du Protectorat,
il prend une part importante à la pacification et à l’organisation du pays.

Rappelé en France, Franchet d’Espèrey reçoit en novembre 1913 le commandement du
1er Corps d'Armée à Lille. Il se distingue
à la bataille des Frontières d’août 1914, puis en rejetant
sur l’Oise, à Guise
le corps allemand de la Garde. Le généralissime Joffre
lui confie, le 3 septembre, le commandement de la Ve Armée, en pleine retraite et menacée
d’être encerclée et coupée. Franchet d'Espèrey se montre à la hauteur de la
situation. Faisant faire demi-tour à ses hommes, il attaque, entraînant à ses
côtés l’armée britannique du général French, se précipite dans la brèche entre
les armées Bülow et Klück ; il joue un rôle capital dans la
décision et l’exécution de la grande bataille. « Son rôle, écrit Joffre
dans ses mémoires, mérite d’être souligné devant l’histoire. C’est lui qui a
rendu possible la victoire de la Marne ». Franchet d'Espèrey commande le
groupe d’armées de l’Est en 1916, puis le groupe d’armées du Nord en 1917.
Il perd son fils, Louis, sous-lieutenant d’infanterie, tué à Douaumont, et
son frère, colonel commandant le 333e Régiment d'Infanterie (lui restaient sa
fille, Jacqueline, et sa sœur).
En juin 1918, il
est appelé au commandement en chef des armées alliées à Salonique.
Il obtient, après une campagne de quatorze jours, la capitulation de l’armée
germano-bulgare.
L’armistice mettant fin au conflit sur le
front d'Orient, signé à Salonique le 29 septembre 1918, ouvrait de vastes
perspectives. Le Haut commandement allemand, qui en est conscient, se décide à
demander l’armistice sur tous les fronts. Il n’a pas tenu à
Franchet d'Espèrey que sa magnifique victoire n’ait pas été exploitée. En Crimée et à Odessa, il redresse
la situation critique des forces françaises.

Cinquante années de services lui valent, le 19 février 1921, la dignité de maréchal de France. Le 2 novembre 1930, il représente la
France à la cérémonie du couronnement de l'empereur d'Éthiopie, Haïlé Sélassié Ier. Il est nommé
président de la Société de géographie en 1933 et il est élu
membre de l’Académie française le 15 novembre 1934, le même jour que
l'homme politique Léon Bérard.
A partir de 1934, il encourage certaines ligues d'extrême-droite, dont la Cagoule[2].



Il est inhumé dans l'église Saint-Louis des Invalides.

ce le deuxieme indice qui aide beaucoup.
:tanck:
Oui mais bon pas évident
Regarde j'ai mis une photo au bar Tu dois le connaitre
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
sandor

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 14789
Date de naissance : 26/01/1941
Age : 76
Localisation : 20290 BORGO CORSE
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: L'observatoir   Ven 3 Avr - 7:18:32

ptain ,il a bourlingué l'ancien! :respect:
Revenir en haut Aller en bas
freitas DCD

avatar

Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 36055
Date de naissance : 25/08/1964
Age : 53
Localisation : Nul part
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: L'observatoir   Sam 11 Avr - 17:28:06

on à pas sauté sur le mêmme cable ! magali coca
Revenir en haut Aller en bas
http://manuvino.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'observatoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'observatoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'observatoir
» Quartier Observatoire au Havre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION QUIZZ a theme LEGION ETRANGERE et ARMEES-
Sauter vers: