LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
NOEL 2015AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 qui es-ce ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 21:58:28

nelson a écrit:
je précise Neness
en matière d aviation
Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 21:58:59

nelson a écrit:
indice



Revenir en haut Aller en bas
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 21:59:11

ah ok !




Revenir en haut Aller en bas
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:03:13

pilote d'essai




Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:04:02

NENESS a écrit:
pilote d'essai
je dirais pas dans ce sens la
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:04:53

alors en acrobatie ou en course




Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:07:56

NENESS a écrit:
alors en acrobatie ou en course
non Neness
il reste aviateur militaire (pilote de r........)
Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:12:04

je vais t embrouiller un peu la
mais ça fais partie de sa vie
2 eme indice
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:15:46

au contraire
René Fonck




Revenir en haut Aller en bas
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39722
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:18:07

De père alsacien et de mère lorraine, René Fonck fut mobilisé en août 1914, dès sa sortie de l'école d'arts et métiers. Bienqu'il possédât déjà la 1ère épreuve du brevet de pilote civil, sa carrière militaire débuta, après un court passage au 2ème groupe d'aviation de Dijon, par un séjour de 6 mois au 11ème régiment du génie à Epinal, où il acquit une spécialité de mécanicien.







Après de nombreuses demandes de mutation, le jeune ingénieur obtint en février 1915, d'être envoyé pour 3 semaines à l'école d'aviation de St Cyr, d'où il partit pour le centre de perfectionnement de Lyn-Bron.



Ayant décroché son brevet de pilote (n° 779) sur Caudron G.3, en avril 1915, à la base d'expérimentation du Crotoy, il rejoignit le 15 juin 1915, à Corcieux dans les Vosges, l'escadrille C.47, chargée de missions souvent obscures, comme le règlage d'artillerie et la reconnaissance photographique.



Fonck se distingua très rapidement, n'hésitant pas à survoler à basse altitude les lignes ennemies et ramenant son avion parfois très endommagé. Il reçut sa 1ère citation le 22 août 1915 sur le front de Champagne, où les armées françaises se préparaient à lancer une grande offensive.



Le 25 septembre, il dut poser son avion, touché par les balles allemandes, entre les lignes et parvint à rejoindre les tranchées amies.

Le mois suivant, la C.47 percevait des Caudron G.4 bimoteurs (règlage d'artillerie et reconnaissance), avec lesquels elle partit pour l'Oise.

Bien qu'il remplit toujours avec conscience, sinon avec hardiesse, les missions don't il était chargé, Fonck n'avait qu'un objectif : faire partie tôt ou tard de l'"aristocratie", alors inaccessible pour lui, des pilotes de chasse. Sans doute est-ce pour cette raison qu'il se tailla une série de succès dont peu d'aviateurs des escadrilles d'observation peuvent se prévaloir

Au mois de mars 1916, il abattit un Fokker monoplan, victoire qui ne fut cependant pas homologuée, l'avion étant allé s'écraser loin derrière les lignes ennemies. Le 6 août suivant, Fonck enregistrait sa 1ère victoire officielle en obligeant un Rumpler, rencontré à 4000 m d'altitude, à se poser derrière le front français.

Le côté sensationnel de cette aventure venait du fait que l'appareil français n'était pas armé, alors que le pilote allemand disposait lui, d'un moyen de défense. La médaille militaire récompensa cet exploit assez peu ordinaire. Puis la C.47 commença à équiper ses Caudrons avec une mitailleuse tirant vers l'avant. Evènement qui permit à Fonck d'allonger son tableau de chasse.




Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:19:26

ok je donne un peu d info

il as fais son depart au sol en carriere militaire
puis se dirige vers une autre arme
il est affecter comme pilote d observation
puis apres cela il est affecter en compagnie combat





peu pas mieux faire la
Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:20:20

bon Neness :baba: :baba: :baba:
ta tout dis
Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:26:08

René Fonck


=""]NaissanceDécès="" valign="top"]="" valign="top"]="" valign="top"]="" valign="top"]=""]
Parlementaire français
27 mars 1894
18 juin 1953
Mandatdéputé
Début du mandat1919
Fin du mandat1924
CirconscriptionVosges
Groupe parlementaireGRD
IIIe République
René Fonck, né à Saulcy-sur-Meurthe (Vosges) le 27 mars 1894 et mort à Paris le 18 juin 1953, est un aviateur et homme politique français.
Fils d'un sagard, ouvrier des scieries
vosgiennes, mort accidentellement quand il n'avait que quatre ans, René
Fonck est dans sa jeunesse apprenti-mécanicien. Appelé sous les
drapeaux le 22 août 1914, il est versé au 11e Régiment du Génie d'Épinal,
où il fait ses classes. Fasciné par les exploits des aviateurs depuis
longtemps, il réussit à se faire verser dans l'aviation au début de
l'année 1915. Il est élève pilote à l'école Caudron
du Crotoy. Il débute enfin sa carrière aéronautique en tant que pilote
d'une escadrille d'observation, la C 47, basée près de chez lui à Corcieux.

Le héros de la Première Guerre mondiale René Fonck est l'« As des as » français et Alliés de la Première Guerre mondiale avec 75 victoires dans les Communiqués officiels d'armée.


En tant que pilote d'observation, le 6 août 1916, aux commandes d'un Caudron
G4, il force un avion de reconnaissance Rumpler C-I allemand à atterrir
derrière les lignes alliées. Après cet exploit, déjà titulaire d'autres
victoires, il est muté au Groupe de combat 12 ou « Groupe des cigognes »,
plus précisément à l'Escadrille 103. ll ne fut pas rare qu'il abatte
plusieurs avions en une journée, jusqu'à six le 9 mai, puis à nouveau
le 26 septembre 1918. Selon les dires de l'aviateur Maurice Boyau,
lui aussi as de la grande guerre avec 35 victoires dans les
communiqués, Fonck ne sera pourtant jamais touché par le feu adverse :

« Fonck dépasse tout ce que l'on peut imaginer. Ce n'est pas un
homme, c'est un oiseau de proie. Là-haut, il sent l'ennemi, il en
distingue nettement à 8 ou 10 km sans être vu. Il choisit sa proie.
Quelques balles suffisent, il n'y a jamais eu de riposte.[1] »
En tant que pilote de chasse, il met peu à peu au point une
technique de combat qui consiste essentiellement à surprendre
l'adversaire, lui porter un coup décisif au plus près et avec un
minimum de munitions, et se soustraire à sa riposte. Plus précisément,
Fonck n'hésite pas à viser le pilote ennemi plutôt que son avion, ce
qui conduit, en cas de tir réussi, à la perte irréversible de
l'appareil. Sa forme physique, entretenue par une bonne hygiène de vie,
lui permet de supporter facilement les contraintes des longs vols en
altitude et le stress du combat. Il n'aura de cesse de professer sa
méthode et de former de jeunes pilotes. Lors de ses premiers vols de
chasseur solitaire, il privilégie ensuite, avec ses camarades, des
dispositifs aériens dans lesquels il se taille la part du lion. Ses
avions, SPAD VII, SPAD XIII
et SPAD XII-canon, font l'objet de tous ses soins et de ceux de ses
mécaniciens, par une mise au point minutieuse et la mise en place
d'améliorations techniques astucieuses (systèmes optiques, amélioration
de la ventilation du moteur).
René Fonck termine la guerre avec tous les honneurs, arborant une croix de guerre 1914-1918
enrichie de 28 palmes et d'une étoile, la plus « chargée » à ce jour,
ainsi que de nombreuses décorations étrangères. De plus, et surtout,
son palmarès de pilote de chasse est stupéfiant.
Afin d'obtenir confirmation pour une victoire aérienne, il fallait
pour un aviateur français avoir le témoignage de trois personnes
indépendantes (à l'exclusion des membres de sa propre escadrille), le
type d'appareil ennemi ainsi que le lieu, la date et l'heure du combat.
Aussi, un pilote victorieux ne recevait pas automatiquement
confirmation pour sa victoire, et le fait que les combats avaient le
plus souvent lieu au-delà du front allemand qui rendait la présence de
témoins éventuels encore plus improbable. Alors que toutes les
victoires déclarées avaient une existence officielle, seules celles
pouvant soutenir la procédure de confirmation faisaient l'objet d'une
inscription dans les communiqués militaires, les autres étant
considérées comme « probables derrière les lignes Allemandes »[2]
Ce mode de fonctionnement drastique donna lieu parfois à une grande
disparité entre le nombre de victoires inscrites aux communiqués et le
nombres de victoires déclarées par les combattants. René Fonck reçut
confirmation pour 75 de ses victoires déclarées, ce qui fut plus
qu'aucun autre pilote de chasse français et alliés (bien que toute
comparaison entre les palmarès soit fantaisiste, puisque résultant de
procédures d'homologation différentes). Le nombre de ses autres
victoires diffère selon les sources, qui cependant s'accordent toutes
sur son importance.
La dernière citation de Fonck fait état de 75 victoires confirmées ainsi que de 69 autres[3],
ce qui ferait un total de 144. D'ailleurs, la trace de 142 victoires
confirmées et probables a pu être retrouvé grâce à divers ouvrages
historiques et archives miliaires[4]. Dans une lettre[5] adressée par Marie-Anne Fonck à Jean-Paul Belmondo à la sortie du film L'As des As,
la fille de l'aviateur indique que son père pensait avoir obtenu 127
succès, soit 52 victoires en plus de celles ayant été confirmées, mais
en réduisant le chiffre mentionné dans sa dernière citation. Quoi qu'il
en soit, l'un comme l'autre fait de lui le très probable as des as de
la grande guerre toutes nations confondues, et cela de très loin. En
effet, pour ne citer que lui, le baron Manfred von Richthofen, communément considéré comme l'as des as de la Première Guerre mondiale
par le jeu hasardeux des comparaisons de palmarès, reçut confirmation
des autorités militaires allemandes pour 80 de ses 83 victoires
déclarées[6].
Terminant la guerre avec le grade de lieutenant, René Fonck fut le
porte-drapeau de l'aviation française lors du défilé de la victoire le
14 juillet 1919.

L'entre-deux-guerres


La politique lui tend les bras comme à son camarade Alfred Heurteaux : il représente les Vosges comme député au sein de la Chambre Bleu Horizon sous les couleurs de l'Alliance démocratique de 1919 à 1924. Il rédige ses mémoires intitulés Mes combats, et ses vues sur l'aviation militaire et civile sont synthétisées dans l'ouvrage L'Aviation et la sécurité française.
L'état-major de l'armée de l'air fait également appel à ses compétences
en 1935 pour rédiger une étude de l'état de l'aviation de chasse, des
méthodes d'apprentissage et des améliorations qu'il envisagerait d'y
apporter. À cette occasion, le commandant Fonck met sur pied son
concept d' « avion cavalier », aéronef rapide et bien armé, destiné à
l'assaut terrestre.
Envoyé officiellement en mission sur plusieurs continents (Afrique
du nord, Amérique latine, Europe centrale, États-Unis), il rejoint en
1925 un projet américain de traversée de l'Atlantique en avion. Faisant
équipe avec l'ingénieur Igor Sikorsky, il prend les commandes d'un bimoteur, le S-35,
pour lequel il a demandé nombre d'améliorations, dont la principale est
l'ajout d'un moteur. Après divers entraînements, l'équipage
Fonck-Curtin-Clavier-Islamoff fait péniblement décoller le trimoteur le
21 septembre 1926. Un mauvais largage du train annexe, un terrain
inégal, une charge exceptionnelle de carburant et l'avion s'écrase au
décollage tuant deux membres de l'équipage. Avant qu'il ne puisse
retenter la traversée sur le S-37, Lindbergh avait réalisé l'exploit et empoché le prix Orteig de 25 000 dollars.
Revenir en haut Aller en bas
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 22:26:43

Sous l'Occupation


Colonel d'aviation et ancien combattant, l'as des as, fidèle à la
figure historique du « Vainqueur de Verdun », et aussi parce que le maréchal Pétain était favorable au rôle de l'aviation, entre « sans fonction officielle » au service du gouvernement. Toutefois, Pierre Laval
aurait annoncé aux Allemands que le Colonel Fonck avait rassemblé « une
escadrille de 200 pilotes », se tenant prête à attaquer la Grande
Bretagne, mais aucune archive allemande ne le confirme.
De fait très opposé à Pierre Laval, il reste « les yeux et les
oreilles » de Pétain chez les Allemands, auprès desquels il a gardé ses
entrées. Finalement désavoué par le Maréchal, il prend peu à peu ses
distances avec Vichy. Toutefois, au mois d'août 1942, le magazine
américain Life publie une liste de « traîtres » français à éliminer après la victoire des Alliés. René Fonck y figure en compagnie de Sacha Guitry et de Maurice Chevalier, parmi d'autres. Certains lui reprochent également d'avoir signé la préface d'un livre de 1941 intitulé Le Sabotage de notre aviation, cause principale de notre défaite,
dans lequel André Maroselli dénonce les atermoiements politiques et
choix critiquables qui, selon lui, ont conduit à la défaite. Fonck
déclare dans sa préface, saluant la mémoire des aviateurs français tués
dans la bataille de France :
« Ce qui fait défaut à la France, ce ne sont pas les aviateurs
intrépides et valeureux, mais le matériel moderne dont nos aviateurs
avaient besoin pour lutter et pour vaincre. »

Tombe de René Fonck à Saulcy-sur-Meurthe





Devenu également suspect aux yeux des Allemands par ses
interventions au profit de résistants et son opposition à Laval, Fonck
n'en sera pas moins arrêté en septembre 1944, interné à la Santé et - sur l'intervention d'Edgard Pisani
- libéré seulement à la fin de l'année, sans charge à son encontre. Il
a également bénéficié d'un « certificat de participation » à la
Résistance, signé le 28 septembre 1948 par le commandant Sautereau,
chef du réseau Rafale, avec la mention : « Monsieur Fonck, René, membre
sans uniforme des forces françaises combattantes, a participé en
territoire occupé par l'ennemi, aux glorieux combats pour la libération
de la patrie. » Ses actions précises, ses relations avec l'Allemagne et
ses projets sont encore le sujet de recherches historiques. Il a
ensuite voulu rendre compte de cette période à travers un ouvrage,
inédit à ce jour, À l'ombre des étoiles.
Retiré de toute vie publique après la Libération, il se consacre à
la gestion de son entreprise vosgienne France Engrais et meurt à 59
ans, le 18 juin 1953, à son domicile parisien de la rue du Cirque. Il
était l'époux d'Irène Brillant, sociétaire de la Comédie-Française, et père de deux enfants, Edmond et Anne-Marie.
Il est inhumé le 23 juin 1953 dans le cimetière communal de Saulcy-sur-Meurthe, son village natal, en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires.

Postérité


À plusieurs reprises, il a été proposé par les élèves officiers de l'École de l'air pour devenir le parrain de leur promotion. Cependant, le commandement de l'armée de l'air a toujours écarté ces propositions.
Le Musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges consacre une vitrine à l'activité de René Fonck dans l'aviation militaire de 1915 à 1918.
L'aérodrome situé à Remomeix a été rebaptisé en son hommage le 21 juin 2009, devenant ainsi l'aérodrome René-Fonck.
Revenir en haut Aller en bas
Giant-kouka

avatar

Masculin
Balance Serpent
Nombre de messages : 19405
Date de naissance : 29/09/1941
Age : 75
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 23:02:01

medecin
Revenir en haut Aller en bas
http://aalepuyloubier@gmail.com
nelson

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13874
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 43
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: qui es-ce ?   Dim 23 Aoû - 23:03:12

Giant-kouka a écrit:
medecin
reponse donner par Neness
gugnu Giant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: qui es-ce ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
qui es-ce ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION QUIZZ a theme LEGION ETRANGERE et ARMEES-
Sauter vers: