LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Mon_si12AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Audace

Audace

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 7437
Date de naissance : 16/09/1968
Age : 51
Localisation : Fréjus-Plage Var France.
Date d'inscription : 29/02/2008

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMar 13 Nov - 21:21:48

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 787565Willy.Merci.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMer 14 Nov - 16:08:57

Suite 17

Il est tôt dans l'après-midi lorsque deux jeunes femmes entrent le bardu Grand Hôtel de Calvi.
Elles s'installent une table près de a baie. Elles sont en avance, et on rendez-vous avec le représentant à Calvi du Clu Alpin de Corse. François Poli, doit les tuyauter sur l'ascendion qu'elles se proposent de faire dans le massif du Cinto.
Hélène, la plus âgée, est brune.Elle n'est pas belle,avec son visage osseux. Mais elle a pour elle, un corps élancé et de longue jambes fuselées, es seins fermes, la peau hâlée. A côté d'elle, Viviane. Une peai diaphame, dont e soleil n'arrive pas à altérer la blancheur, un petit front bombé sous une chevelure blonde.Elle est mine,preque enfantine, elle n'a pas plus de vingt ans. Malgré ses apparences fragle,Viviane est aussi une sportive. La ontagne est sa pasion. Moins entrainée qu'Hélène qui fait de la varape, elle se débrouille très bien.
A leur surprise, Poli n'est pas sul. Un lieutenant de la légion étangère l'accompagne.Les prsentations terminée, Hélène attaque. " Je ne savais pas,dit'elle, que l'approbatio de l'armée était indispnsable ?"
Poli exlique que le Lieutenant connît le massif du Cint mieux que personn,particulièrement les aiguilles que les jeunes femmes ont l'intention d'attaquer.Ses conseils seront précieux.
" Je n'en doute pas dit Hlène, mais quand on m'adit au Club Alpin d'Ajaccio de m'adresser à vous,il n' pas été question de la Légion étrangère. J'étai loin de me douter que l'alpinisme était #aussi# de on ressort. Le lieutenant hausse les épaules. Il devine à quel type de femmeappartient Héène. Si celle-ci a horreur des âles, lui,il ne peut pas sentir les amazones.
" C'est nous qui assurons, ici les secours en montagne, dit'il. S'il vos arrive quelque chose, c'est la Légion qui viendra vous chercher.
" Et où avez-vous acquis cette expérence du secourisme en montagne ? demand t'elle perfidemment. Dan les djebels d'Algérie?" Viviane intervient. "Que pense-vous de notre projet, nous voudrions aborder les grandes aiguilles parleur face nord. C'estfaisable, non ?
- Franchement mademoiselle, je ne crois pas, personne jusqu'à présent n'y est parvenu, et je crains qu'il ne vous faille reocer Nous avons failli prdre une cordée en essayant.Ah, ditHélène, réussir là ou les égionnaires ont échous, quel scandale. Poli la contemple éberué, cette femme est fole, c'est surement une MLF, il faut l'enfermer, il regarde le lieutenant, celui-ci n'a pas l'air troublé, il regarde Viviane.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMer 14 Nov - 20:19:19

Suite 18

Les grandes aiguilles se dressent à 2400 mètres. Encordées Hélène et Viviane grimpent.Elles atteignent une sorte de corniche.Quand elle y arrive après Hélène, Viviane se laisse tomber assise, exténuée. Elle ne sent plusses mains ni ses jambes. Hélène elle, est en pleine forme, à peine essoufflée. D'un coup d'oeil ell évalue les difficultés. Se tordant le cou, elle aperçoit le sommet, Trente mètres tout au plus l'en sépare. " Ildoit y avoir un moyen de grimper" - Pitié je n'en peut plus répond Viviane.
- Allons un dernier effort.
- Non.
- Ecoute, dit Hélèe je vais reconnaître la voie et, si c'est trop dur, on abandonne.
Hélène s'assure que les pitons et le marteau-piolet sont biens acrochés à sa ceinture. Lentement, le dos au vide, Hélène Grimpe. Vivane la suit des yeux..Soudain des pierres dévalent le long de la paroi., puis un cri de terreur; elle voit Hélèn tomber à la renverse . La eune femme dégringole en s'écorchant sur les rochetrs et vients'écraser lourdemet sur la plate forme.. Viviane se penche, Hélène est inerte,désarticlée,le visage livide elle respire difficilement. Viiane compren qu'elle ne peut riens faire, Hélène a une fracture assez grave, il faut du secours. Elle est tellement enfoncée dans ses pensées qu'elle ne voit pa l'hélicoptère s'approcher. Le battement des pales lafait sursauter.. Elle vance au bord de la plate-forme. L'appareil est à moins de 50 mètres. L'hélico s'approche jusqu'à une trentaine de mètres de la paroi mas, il ne peut faire plus. La porte de la cabine s'ouvre, et ele voit l'observateur rdio et le pilote qui discutent. Ils font de gtand signes, et hurlent pour se faire entendre. Viviane comprend que du secours va arriver.

Dans son bureau à Calvi, lecolnel Marchand écoutenles explications embarassées du lieutenan Prémonville. - Mon colonel, il fera nit dans 3 heures. Nous nepouvons pas les atteindre avant deman dans l'après mici
- Vingt-quatre heures, vous révez Prémonville., il doit y avoir un autre moyen.
Mon colonel, si vous m'y autoriser, je suis prêt à auter en parachute.
- Un parachutiste peut se poser là ou un hélico ne peut se poser ? et en dehors devous qui ?
- Mon colonel c'est à mo....."
" J'ai demandé, en dehors de vous, Qui ?
- Le sergent PRYDE, c'est le seul capable de guider son parachute avec asez de précision pour réssir..
Le colonel réfléchit. - C'st une demi mesure, le sergent ne pourra as ramener les jeunes flles,mais i pourra les secouriren attendant l'arrivée de la colonne que vous conduirez.
" Bon tranche t'il, vous êtes responsables des deux opérations.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Nov - 19:45:16

Suite 19

A mess des sous/officiers, PRYDE, sius le regard attentif des sergents-chefs CASTORP et MULLER,est en trin de se livrer à lune de ses occupations favorites.
Devant lui 6 verres à pied sont superposés surune table. PRYDE tient une bouteille de champagne à la man et verse lentement son contenu dans le verre quicouronne l'difice. Quand celui-co déborde,le second se remplit,puis toujours en cascde, le troisième, etc...Lorsque le dernier verre est plerin, labouteille est vide. C'est le moment le plus délicat, la dernière coupe est sur le point de déborder, il reste un peu de champagne das la bouteille. A cet instant, un plantn vient le prévenir que le lieutenant Prémonville le réclame de tote urgence. Sans se troubler PRYDE achève de vider labouteille. Il s'ait maintenant de boie les 6 coupes ans gaspiller une goutte. C'est CASTROP qui commence. Ilsoulève avec précaution la première,et la boit d'n trait. A la dernière coupe, PRYDE consentà suivre le planton.
Viviane a assé des heures à guetter les secours, pis, l'hélicoptère est arrivé.
E corps à moitié pench hors de la cabine,PRYDE scrute attentivement le terrain. L'hélico, se tient immobile à 100 mètes au dessus du sommet.Assis à côté du plote, Prémonville ronge son frein,le flegme de l'Anglais l'exaspère. Non seulement il n'a fait aucun commentaire quand le liutenant luia explique ce que l'on attendait de lui,mais il n'a même pas sourcillé quand on lui a dit qu'il s'agissait de deux jeunes femme.Il prend son temp comme pour un saut de compétition., il Regarde Viviane, qui fait des grands signes. Enfin, il se redresse ,rentre le buste dans l'habitacle.
" Alors, demande Prémonville,qu'est-ce que tu en penses ?
- Elle n'a pas l'air moche du tout, répond PRYD avec un sourire.
Le lieutenant n'en revienspas.
" Tu aurs tout le temp de la reluquer !Tu crois que tu pourras sauter, oui ou merde.
- Ca devrait aller, mon lieutenant, avec du pot.
-Si tu calcule bien a dérive, tu dois tomber pile au pied de la fille.
- Il faudra sauter de 1.000 mètres. C'est une vraie planche à clous cette corniche.
- Tu es champion Non ?
- Champion, pas fakir ! Si je rate mon coup, je m'empae sur ces rochers.
- Tu ne le rateras pas.."
PRYDE hausse les paules. Il n'a jamais tenté unsaut aussi dangereux
" Bien, dit'il on y va....."
Viviane, voit l'hélicoptère monter de plus en lus haut, elle n'agite plu les bras. Soudain une forme noire se détache de l'hélico. L'objet semble tomber droit sur elle et, d'n coup voitun parachute s'ouvrir. Fascinée elle le regarde descendre. Maintenant, l'homme n'est plus qu'à quelques mètres au dessus d'elle. Alrs elle le voit exécuter une manoeuvre insensée.Il détache son harnais et se tient suspendu à la foce des bras, et arrvé presque à sa hauteur, d'un coup de reins, il saute sur la plate-forme et s'étale de tout son long à ses pieds.

A Suvre.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Nov - 11:05:52

Suite 20

PRYDE a monté une petite tente .Le ven souffle par rafales.Il fait nuit. Au début PRYDE et Viviane 'ont pas senti le froid,mais celui-ci à mesure que la nuit avance,devient de plus en plus vif.
Depuis que PRYDE était tombé du ciel,ils n'avaient échangés que peu de mots.Le soulagement avait eus raison des nerfs de la jeune femme. Le légionnaire avait d'abord prissoin d'Hélène dontl'état s'était aggravé. Ensuite, il avaitpréparé un repas chaud qu'i avait forcé Viviane à avaler,malgré son refus de nouriture. A présent Hélène, avée d'antibiotiqes, enroulée dans un duvet, dort profondément.
Viviane était inriguée par le légionnaire . Au début, ele était trop épuisée pour lui téter attention, ele avait simplement noté qu'il avait les yeux gris.Elle se rendit compte du danger su'il avait couru en sautant,mais elle n'en éprouvait aucune reconnaissance, c'éait son métier après tout. Et pourtant, elle avait de lus en plus l'imprssion étrange que c'était pour elle, rien que pour elle qu'il avait sauté.
Des filets d'air glacé s'ifiltrent sous la tente,transperçant leur duvet et leurs vêtements. PRYDE, attentif àle nas s'endormir,rampe parois jusqu'au seuil, guettant les premières lueurs de l'aube.La nuit semle ne devoir jamais finir. Peu à peu la smonolence le gagne.Il e réveille en sursaut.Quelque chose a changé.ILéprouve une sensation de chaleur. Il réalise que Viviane s'est rapprochée de lui dans son sommeil, le cops de la jeune femme se presse étroitement contre le sien. La respiration e Viviane est régulière. La voix de Viviane le ait sursauter.
Vous ne dormez pas ?
- Non... et vous ?
Un petit rir ironique fuse derrière son dos.
- Moi, dit'elle, je crois queje ne dormirai plus jamais.
- Pourquoi dîtes ous çà ?
Denouvea le petit rire.
- Comme çà, j'ai l'impression que je n'arais plus jamais chaud.
- Vous verrez dit'l, dans quelques jours vous aurez tout oublié.
- Vous dites çà comme si vous le regretiez.
- Moi!
Le temp s'étire intermnablement. On commence à distinguer les contours des choses. La colonne de secours est déjà en route, dans quelqus heures ce sera fini. PRYDE veut se lever, quand la main de Viviane se glisse doucement dans la sienne. e visage de la jeune femme s'est encor rapproché. Il voi ses yeux luire, puis ue ombre lui cache la vue et il set sa bouche contre la sienne.Il a 'impression que quelque chose vien d'éclater en lui. Il ouvre les bras, ses mains puissantes saisissent la jeune femme aux épaules. Il lattire sur lui,arquant son corps contre le sien.Leurs lèvres ne se sont ps quittées.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeSam 17 Nov - 11:03:16

Suite 21

Le pilote du Juker, un belge taillé en hercule, qui piloe depuis 20 ans dans toute l'Afrique, vole assez bas,à moins de mille mètres. A la tour de contrôle de Bamako la météto annonce un orageà l'est du Niger.Les prévisions sont pessimistes,l'orage vait changé de direction et l'avion volait n plein dedans. Le pilote dit, il faut faire dem tour avant la tempête, pas question répond le lieutenant CHARRIER..Je tourne répond le pilote d'une voix sèche. - Ici, c'est moi qi commande. Le Lieutenant n'a pas une seconde d'hésitation,il sort son colt stl'appuie sur la nuque du pilote. - Nous passons au travers dit'il.Après quelques temps le ciel s'éclaircit, l'appareil a traversé la tempête..
- Vous pouvez rengainer votre artillerie lieutenant,di le pilote, nous arivons sur l'objectif; je descend repérer le terrain:préparer vous à sauter. Et il ajoute, j'espère que vous vous casserez la gueule !
Debout dvant leprtillon ouvert, PRYDE crute la jungleL'avion n'est plus qu'à ent mètres d'altitude.Le pilote cherche une clairière d'ont l'emplacment approximatif estmarqué sur sa carte par un cercle rouge, d'une vingtain de kilomètres de rayon.mais rien n'interromt la masse noire et compacte de la forêt.L'avion vole à plus de 250 Km/h.A cette vitresse, dans la nuit,l'éclaircie sera à peine visible.
Une tache claire de quelques centaines de mètres jallit au dessoius d'eux.le pilote revient, PRYDE dit, bon pour mile mètres,mais il faudrai faire plusieurs passages. Il frappe surson walkie-talkie; je resterai en ontact avec le pilot pour le cap.
PRYDE saute,l'espace d'un instant ilse sent tomber comme du plomb dans e vide. Il cherche à s'orienter. A ses pieds un nuage noir s'étale uniformément. Il s'efforde de percer cette masse obscure ui lui cache le sol.Quand il réalise que ce qu'il prend pour un nuage, n'est qu'un toit de feuiles serrées,impénérables,un vaste hamp de verdure fomé par la cime obsure des arbres - My good ! je me suis gouré "il a sauté trop tôt".Mais soudain il voit à sa gauche,une paque grise au contours imprécis. Le vent le pousse dans cette direction.PRYDE manoeuvreson parachute, quelques mètres encore.Les pieds joint du légionnaire frôlnt la cime d'un palétuvier géant,Puis PRYDE se reçoit sur la cuisse guche au centre de la clairière. Un murde plntes grasses et de lianes énormes isolentla trouée.
D'une de ses sacoches, PRYD sort des feux de positios qu'il se hâtede placer aux quatre coins de l'aire de droppage.Puis il manopule conposte émetteur-récepteur et se me en liaison avec le plote. Du sol, ol va guide lavion au plusprès du vent de manière à faciliter le saut des autrs et les amener sans et sauf dans la cible.
Revenir en haut Aller en bas
martine

martine

Féminin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 24263
Date de naissance : 28/08/1955
Age : 64
Localisation : somme
Date d'inscription : 18/11/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeSam 17 Nov - 12:41:39

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 88334ben je vais les imprimé et les lire oups - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 83843 - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 83843 - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 83843merçi Michaux
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danyelegio.com
ALOYS

ALOYS

Masculin
Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 19362
Date de naissance : 19/12/1953
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeSam 17 Nov - 15:50:36

bonjour Willy

je vais faire du copier coller - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 787565
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Nov - 11:15:42

Suite 22

Lesdeux premiers à rejoindre PRYDE snt les sergents-chef STEINER e KLOFF. Ces deux là ne se quittent jamais . STEINER est mince, grand, il pare peut et ne rit jmais, ne se met presque jamais en colère,mais se at et tue avec une sorte de fureur glacée, comme s'il avait une recanche à prendre. Il est allemand.Il s'est engagé dans la Légion en 1946,après s'être évadé de Roumanie. STEINER avait réussi à arracher le grillage qui obstruait la prises d'air sous le toit du wagon à bestiaux ù il était enfermé avec 'autres prisonniers,Waffen SS pour la plupart et, en route pour la Russie. Il avait réussi à s glisser par l'ouverture d'aération, mais la malchance voulut que cele-ci donnaitsur le wagon, dans lquel se trouvait l'escorte. Il fut repris, battus, les pieds et ls mains liées avec d fil de fer, jeté dans un compartiment vide. Un chance qu'il ne fut pas éxécuté sur place.
Il parvibt à se libérer de ses liens, et à cricher la serrure du wagon, qui donnait sur le couloir. Il y avait un gade Russe, STEINER s'approcha ouvertement, et dans la prénombre du wagon, il avancça tout en déboutonnant sa braguettesomme s'il allait aux toilettes.La sentinelle cru qu'il s'agissait d'un soldat Russe. Qansd il réalisa son erreu, STEINER était déjà sur lui,et lui portaun terrible coup surla gorge, du tranchant de la main. Puis, se servfantdu corps de sa victme comme d'une protection,il se jeta sur le ballast. Le Russe eus le crâne fracssé,mais STEINER s'en tira avec quelques écorchures.
Il mit près de 6 mois à traverser les Balkans jusqu'en Autriche.Il se dépancait la nuit, volant dela nourriture, il se cachait le jour. Parfois il était aidé par les villagois,mais le plus souvent traqué par la Feldgendarmerie.
Mais c'est au cours de sa seconde évasion 6 ans plus tard, en Indochine, d'un camp de rééducation viets, qu lui et KLOFF devient inséparables.

Le camp de prisonniers est un pauvre village Thô dans la régionde Soc-Giang,non loin de la frontière Chinoise. Toutle village est entouré d'une enceinte de bambou.entre lesquels a poussé une végétation si dense,qu'elle constitue un mur infranchissable. Les prisonniers rançais étaient unecentaine environs, laplupart dezs officiers.Tous sont logés dans les maisons du vllage qu'ils partagent avec l'habitant.N ensemblent de règles sévères régis cette cohabitation.
Un peu à l'écar, ce dresse une cagna plus vaste, c'est celle du commissaire politique. En dessous de elle-ci,le parc à buffle. C'est l que les prisoniers récalcitrants sont attachés par les bras à un pieu, ous les pattes du buffle, demis-nus, dans la boue,les déjection du buffle, dévorés par les moustiques le jour et les maringouins la nuit.La puniton peut durer plusieus jours. Certain irréducdtibles y ont coupis jusqu'à 3 semaines.
Sur une sorte de petite placve, devnt le mat du drpeau viet, se trouve un amoncellemnt de godasses,gardé jur et nui par une sentinlle. Ce sont les chaussures des prisonniers. Ils 'ont l'autorisationde de les mettre que lorsqu'il vont en corvées hors du village, et, cela donne des scènes absurdes,car dans ce tas, peronne ne retouve ses chaussures.Chacun s'emparede ce qu'il peut; il faut faire vite.Aux plaintes des prisonniers,les viets répondent que ce sont là des rériminations de petits boutgeois; en république démocratique du Viet-Nam, tout appartient à tout le mondeet riens à personne.
Es prisonniers sont en loques, pieds nus,le visage rogé par la barbe.Presque tou sont atteints d dysentere.Leurs gestes et leurs démarches traduisent leur délabrement. De temps à autre un bo-doï,fusil en bandoulière active le travail à coups de lattes.
Mai les mauvais traitements,la faim, la maladie, usent moins que l'endoctrinemet politique auquel les soumettent les viets, les longes séances d'autiocrtiques, auxquels, certains prisoniers à bout de forces, sont prêts à avouer n'importe quoi.
D'autres, repliés sur eux mêmes, n'en pouva,nt plus, se laissent mourir.
Mais, quelques uns réfent d'évasios
Hans STEINER fait partie d ceul là.

A suivre.









Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Nov - 18:31:02

Suite 23

Avec deux sergents d 3 REI, il prépare son évasion. Ils ont fixés celle-ci u 25 decembre?Nous sommes le 20.
Tibor KLOFF est Hongrois.Il a les yeu clairs, le teint pale,ls cheveux blonds des Magyars. Même STEINER,pour qui il s'st pris d'amitié, ignore tout de son pasé.
Jean Marvier est basque. C'est un bagarreur.De petite taille,rablè,il donne toujours l'impression qu'il va vous rentrer dedans au premie prétexte.
STEINER es occupé à fendre des buches que Maï Dau,une jeune fille du village, ramasse au fur et à mesure. Mlgré les interdictions très sévères concernant les relations entre les prisonniers et les villageois, Maï Dau et STRINER s'arrangent pour travaiulle ensemble quan cela est possible. Quelque chose qui ressemble à del'amour est né entre eux;des mains qui sefrolent, des chuchoement à voix basse. Maï Dau est la fille de Phû-Li,le paysans chezqui logent les 3 sergents avec ne dizaine d'officiers. Elle est un élément très important deleur plan d'évasion.
Le gong appelant lesprisonniers sur le terre plein résonn.Comme ce n'est pas encore l'heue de l'appel, les prisonniers se regardent avec inquiétude.En général ces réunions à l'improviste présges de mauvaises nouvelles.Quand les risonniers sont rasemblés, arrivent le " Can-Bo" (Cadre viet). Il 'adressent aux prisonniers
- Criminels de guerre ici présents.....
Il parle français depuis son enfance, langue apprise à l'école à Hanoï
E président Ho-Cho-Minh vus a fait grâce, pour vous permettrede vous racheter de vos crimes colonialistes, assoiffés de sang; e comment le remerciez-vous ?
Il s'apprète à répondre lui même à cete question, quand des voix fusent
- On bouffedu paddy !
- Ongobe des oeufs 8
_ On mange ses poulets !
- ses cochons !
- es chèvres !
- Ses buffles.
Le Can-bo ne réalise pas immédiatement que les prisoniers se foutent de lui, d'autant plus, que les autoaccusations se sucèdent, formulées par des hommes qi n'ignorent plus rien de l'autocritique.
- Je suis un infâle suppot du colonialisme.
- Je ne suis qu'u mercenaire cupide à la solde des impérialistes.
Le Ca-bo comprend qu'il s'agit d'une sore de rebellion et crie.
- Taisez-vous, cochons! comment osez-vous!
Il suffoque d'indignation, il cre aux bo-doï, enfermez les, enermez les vite ! vite
Bousculé, STEINER,KLOFF et Marvier rejoignent la maison de Phû-Li. Ils sont inquiets, ils craigne des représailes. Attndez demain,prévient sombrement le capitaine Sarraute, il va surement se venger, selon moi, vous pouvez déjà préparervos paquets, ilva nous déménagr de camp.
Les 3 sergents ont écoutés, ils sont sombre. Merde, il faut tailler la route cette nuit.
- Tu est fous, rien n'est prêt
STEINER sait qu Marvier a raison, il faut fuir cette nuit. Mais comment prévenir Maï Dau ? c'est sur elle en grande partie que repose l réussite du plan.
Hans,poursuit KLOFF,ilfaut mettre la fille aucourant tout de suite.Sans on aide rien n'est possible.
- Te case pas pour nous,déclare Marvier. On a toutn répété cent fois.Tu amène le coue-coupe et tu te démerde pour les pompes.Nous on terejoint comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov - 10:15:13

Suite 24

La nuit a noyé le village. Le Bo-dï degarde rés de tas de chaussures écarquille les yeux, une forme sombre traverse le terrer plein se s'avance dans sa direction. Elle se déplace en ondulant, le viet sans ses cheveux se hérisser, il ointe son fusil prêt à tirer sr ce fantôe sort de nulle part, quand il reconnait une fille du village. Dès qu'ele est près du gade, elle pousse un petit cri et se laisse tomber, le gare se précipite pour l'aider, ce dnt profite STEINER, pour se glisser vers le tase de chaussures et choicir3 paires au hasard..
Marvier,le corps plié en deux,les traits ravagés par la douleur, sor de la maion. Le garde, le repousse butalement du anon de son fusil. Défendu sortir ! Toi rentres pas, mo tire !. Marvier ime d'atrocs souffrances - Moi malade, beaucoup coliques.Moi mourir ! - Toi mourir sûr, si toi rentres pas !
- Moi ps cochon ! pas salir maison généreux peuple vietnam. Moi vouloir hygiène e démocatie.Pas vouloir faire cohonneries sanguinaires partout comme impérialistes. Cet argument ébranle garde. Mais il n'a pazs le tremp de prendreune décision, derrièr lui, KLFF s'avance à pas de loup. L'action des légionnaires est oudroyantes,KLOFF enfonce un genou dans lesreins du bo-doï et enserre son ou de l'avant bras.Marvier cogne à plusieurs reprises dans e bas ventre du viet qui mollit et s'affaise.. Ils l tirent dans une sort d'appentis et le ligote, KLOFF s'est emparé de sa mitraillete.Marvir fouille les pochesdu garde : 1 boite d'alluettes, 1 couteau, 1 sachet de sel rouge, 1 grose montre ronde c'est tout.Ces objets vot rejoindre dans un sc le peu de nourritures qu'ils ont.
Quand Marvier et KLOFF arrive près de l'endroit fisé, STEINER a déjà pretiqué une ouverture dans la muraille de bambou, avec l'aide ducoupe-coupe apporté par Maï Dau. Pas de pépin demande STEINER.
- Au poil ! assure KLOFF. Tu a mes gtolles ?
- J'ai pas eus le temp de chisoir
- Merde ! pouvu qu'elles m'aillent. KLOFF et Marvier se caussent rapidement. KLFF a du mal à les lacer.
La brèche st assez gtande, les 3 prisonniers et Maï DAU, son là debout. La jeune fille croit que le moment et venu de dire adieu à STEINER. MARVIER achève de mettre ses souliers. Au moment ou il se lève, une patouille viet débouche sudai . Le légionnaie se fige, les viet l'ont repérés,mais nont pas encore aperçu les 3 autres. Alors MARVIER se sacrifie.Pendant que STEINER et KLOFF poussant Maï Dau pongent dans la brèche, il s'avance au dvant de la patrouille pour détourner son attention.
Les viets se jettent sur lui, un bref et violent combat s'engage. Marvier parvient à assomer 2 bo-doï avantde s'écrouler . Les soldts s'acharnent sur lui, le frappent sauvagement à coups de pieds et de crosse. Malgré le sang qui l'aveugle et la douleur qui irradie son corps, il jubile: il aréussi son coup.Les iets 'ont pas encore repéré la brèche.
STEINER,KLOGG et Maï Dausont arvenus à traverser les rizières et à gagner le couvert des arbres
Revenir en haut Aller en bas
martine

martine

Féminin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 24263
Date de naissance : 28/08/1955
Age : 64
Localisation : somme
Date d'inscription : 18/11/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov - 11:16:38

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 88334 - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 83843
Revenir en haut Aller en bas
http://www.danyelegio.com
Para60

Para60

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 6478
Date de naissance : 16/08/1976
Age : 43
Localisation : F-46 Duravel
Date d'inscription : 29/05/2012

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov - 13:38:09

Merci Michaux,

bonne lecture en perspective !!!

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 2429987064
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/groups/784205321790805/
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeLun 19 Nov - 19:56:50

Sute 25

Il pleut.Une forte pluie oblique frappe les arbres.Le jour est levé depuis longtemps. Les deux légionnaires et Maö Dau uttent depuis des heures pour se frayer un chemin à travers un inextricable enchevétrement de plates grasses et de racines.. Leurs vêtements,leurs corps, tout est trempé.Ils avancent lentement, se frayant un passage au coupe-coupe. De temps en emps ils s'arretent pour écouter. Mais en dehors de la pluie ils n'entendent rien e leurs yeux ont beau scruter le feuillage, rien ne bouge. Alors, ils reprennent leur marche exténuate. La terre colle à lers chaussures. Maï Dau, elle, sest débarassée de se socles et marche pieds nus. Dans l'ensemble, elle supporte mieux que les deux hommes,épuisés par des semaies de privations et de mauvais traitements. STEINER etKLOFF se relaient pour ouvrir un passag. Une piste n'est plus très loin et elleles encourage.
A piste,n'est qu'un boyau boueux que la jungle étrangle. Ereintés, abrutis de fatigue, le visage et les mains en sang,STEINER et KLOFF se laissent tomber surlesol.. Maï Dau s'avance, la piste s'incurve,puis escalade une colline. - Nus partir tout de suite, di'elle. Mauvais rester ici.
KLOFF ne bouge pas.
- Tu ne crois pas qu'on les a semés, demande t'il à STEINER, qui s'est remis péniblement debout. STEINER hausse les épaules. Ils ont marchés comme des forcenés une partie de la nuit,mais n'ont pas parcouru plus d 10 kilomètres. - J'en sais rien di'i ! et il ajout, sans trop y croire - peut'être ne nous ont'ils pas poursuivis..
Eux pas fous. Pas suivredans jungle.Eux penser rattraper vous, piste de Cao-Bang.
- Celle là ?
- Non, gtane piste . Celle là, très lauvaise, direction Binh-Mang..Mede, c'es un village frontalir,mais en Chin. - Et de ce côté, demande KLOFF, - Retourner au village. - Alors toi retourner au village,nou continuer tout droit. Maï Dau éclate de rire. - Qu'est-ce qui lui prend à cette sauterelle,dit KLOFF !
- I moi partir, vous trouvez rien du tout ! Viets attrapez vous, tigre attrape cous, milice atttrape vous,
même singes attrapent vous. Les deux hommes seregardent avec ahurissement.
- Et voilà, soupire KLOFF, toutes les gonzesses c'est pareil !Dès que t'est un peu gentilavecelles, elles en profitent pour te sauver.
- Bon, ques'ce que lon fait, demande KLOFF
- Nous parti d'ici. Ong-cop" meilleur médecine que can bo.
- Ong copmange Maö Dau.
- Mieux être mangé par tigre que par commissaire.

Is marchent depuis 9 jours, toujours en direction du sud. La nuit, Maï Dau se glisse dans les vllages pour voler un peu de nourriture,mais le plus souvent, elle revientles mains vides..
Les fugitifs en sont arrivés à u stade ou même la peur d'être repris les a quittés.Une seule idée, la route. La roue sèche, dure, qui les sortira de cet enfer visqueux. KLOFF surtout n'arrète pas d'en parler. La pluie,la boue dans laquells ils pataugent,la faim qui le torture. Mais surtout cette végétation où tampent, glissentdes bètes immondes. Les sangsues, les fourmis rouges, les serpents.

La RC3 est là. Couchés dans les fougères,les deux légionnaires l'observent depuis longtemp Maö Dau est partie en reconnaissace, et, depus 2 heures ils attendent son retour. Su la route, il n'ont vus passer que quelques paysans.. Les nouvelles que raporte la jeue fille sont bonnes. Les avant postes fraçais se trouvent bien dans la région de Vin-Yen., soit à 100 kilomètres à peine. La route, mis part quelques postes de gendarmerie viets, 'est pas surveillée.Tout le trafi militaire se fait de nuit par crainte de l'aviation. Ces nouvelles galvanisent KLOFF. Enfin, ilsvont pouvoir sortir de lajungle! I a tellement hâte de partir qu'il bondit de sa cachette et s'avance sur la rote.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov - 10:10:44

Suite 26.

Ses guenilles couvertesde boue séchée dans lesquelles il est presque impossible de reconnaître un uniforme militaire,le visage rong de barbe, la mitraillette qu'il porte enroulée dans un vieux ac, ses brodequins éculés, lui composent une silhouette de vagabond. Après un hésitation, Maï Du et STEINER e rejoignent. Ils n'ont pas ait 100 mètres, qu'un groupe de de cins soldats viets armés de mitraillettes,débouche d'une piste latérale . Il est trop tard pour fuir.
Les viets s'approchent menaçants. Maï Dau se porte à leur rencontre. Le chef viet lui demande.
- Qui sont ces deux hommes ?
Maï Daua préparé sa réponse.
- Ce sont deux soldats ralliés.Ils necomprennent pas le vietnamien. ls vont à Thai-Nguyen réparer des camons/.
Le chefviet contemple les deux hmmes avec méfiance.Il sagit peut'être e déserteurs rejoignant ue unité vietminh comme le prétend la ille, mais il faut s'en assurer.
- Vous, di'il en français, faites voir vos papiers.
- C'est ça, monpote, je vais te le montre mon ordre de mission.
Pour STAINER, l'intonaton glacée de KLOFF sonne cmme un avertissement. Le plus naturelleent du monde il fait unpas en avant,puis soudains, plonge sur Maï Dau quil entraine avec lui dans le fosé. Au même moment KLOFF ouvre le feu. Les bodoï sont littéralement hacés par les balles. L'un d'eux cependant a le temp de tirer. Il tire en tombant, arrosant la route au hasard. Des balles ricochent de tous les côtés.KLOFF est atteint à l'épaule. Rjeté en arrière par le choc, il lace sa mitraillette,mais reste debout. Le bo-doï ne tire plus, il git face contre tere.
STEINER se précipite vers KLOFF, qui soutient son bras gauche, il dit à STEINER " Les armes ".
STEINER ramasse lesarmes, du bout du ied, il s'assure que les viets sont bien morts, rien e méprisants dans ce geste, mais ils ne peuvent se permettre de laisser un vivnt derrière eux.
- Filons, dis KLOFF.
Maï Du n'a pas bougé. Elle est toujours couchée dans le fossé. Ses yeux vide d'expression vont des légionnaire aux cadavres viets. On dirait q'elle attend qu'ils se relèvent et s'éloignent.
STEINER es obligé de la scouer et de la tirerde force du fossé

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Nov - 20:14:31

Suit 27

KLOFF est à bout de forces, il avance comme un automate, son visage est cireux. devant, Mai Dau ouvre un chemin au coupe-coup.Ils marchent au on d'un ravin, qui descend vers n torrent. KLOFF est incaable de fournir un noiuvel effort, aussi ils décident de passer l nuit à cet endroit.La nuit est tombée d'un seul coup. _ Hans ! STEINER sursaute, KLOFF est penché sur lui. - Je suis foutu dit'il ç Tu t'en sortira, tu t'en est toujours sorti.N regardant sur l'autre rive, ils voient un solda viet, debout, immobile, scrutant la nuit.
- Tu crois qu'il nous a repérés ?
_ On va leur tendre un piège, réveille MaïDau..

Couché sur le ventre, Maï Dau scrute l'obscrité, elle tient une mitraillette, elle qui n'a jamais tiré un coup d feu de sa vie. STEINER lui a expliqué comment elle doit faire.. Les deux légionnaires se sont glissés dans le torrent, de l'eau jusqu'à la aille, cachés derrière un rocher, ils attenent que les viets traversent.
Soudain l'aube survient.
Maï Dau, aperçoit des sihouettes sautant de rocher en rocher, juste en face d'elle.Sans réfléchir, elle appuie sur la détente. on arme se cabre et l rafalé va se perdre dans les arbres. KLFF et STEINER ont ouvert le feu sur les viets qui tentent de traverser, et son fauchés, sont emportés par le courant.
Maï Dau s'est enfoui la tête sous les bras pour ne plus rien voir., le corps secoué de tramblements.
Le masacre du torrent après celui de la route, a changé es rapports entre elleet les deux légionaires.
STEINER surprend son regard posé sur lui, mais il n lit plus dans ses yeux l'adoration et la complicité.
La forêt s'éclaircit insensiblement, ils se rapprochent du delta.

Le poste français s'élève au bord d'un arroyo, dans une plaine couverte de bambous et de rizières..Il fait cair de lune..
Le premier mouvement de UEINER quand il a vu le poste, fu de se précipiter.
Il marchait devant. aï Dau à ses côtés. Kloff était assez loin derrière. STEINER avait envie de se ruer versle poste, mais la eune fille le retenait, par prudence. Il se dbattait. QuandKLOFF les avait rejoint, il dit : - N fais pas 'imbécile Hans, elle a raison, faut voir, avant de se ruer comme des imbéciles.
Tout était calme, beaucoup trop calme, dans cette lueur blafarde..
Maï Dau s'est glissé jusqu'à la route pourobserver les alentours immédiats du poste.
Les deux légionnaires, savent que la nuit appartient aux viets. Ils rôdent certainement tout près.
Maï Dau rampe à travers les bambou, tout lui semble calme,mais elle saitque cette apparence es trompeuse. ERle connait l'esprit tortueux des viets.
Soudain un bruit léger sur sa gauche. Son esprit se vide, tout son corps se glace. Rlle tourne légèrement la tête, juste le temp de voirune ombre bondir sur elle.
Une longue plainte perçante, atroce, ou s'exprime une souffrance etune terreur effroyable, décire l'air.
Les deux légionnaires, es yeux dilatés se dressent. Ils tentent désespérement de voir d'ou vient le cri. Le silence est retombé.Le cri s'élève à nouveau, et cette fois s'éternise dans une longue série de hurlements douloureux. STEINER réagit le premier, il a reconnut les hurlemnts d'une femme; MaiDau, elle est tombée aux mains desviets. Une fureur démente sempare de lui. Il bondit en avant,en gueulant à plein poumons, derrière lui, KLOFF s'est aussi élancé. Lui ussi ne pense plus qu'à tuer, mais il garde sonsang-fod.STEINER fnce droit devant lui, tandis que lui amorce un mouvementtournant. Ilespéèrte prendre les viets à revers.

KLOFF fonce, il entend le tir de STEINER sur saz gauche, soudain, son pied bute contre le rebord de a route. Emporté par son élan il roule sur lui même.
Suand il se redresse, tout a changé autour de lui. La fusillade a cessé. Il voit des ombres noires qui bodissent. Il entend des cris, des juons, des appels,des commandements hurlés en français. Le poste s'est brusquement réveillé. Des lampes s'alluments, des prjecteurs fouillent l'ombre.
KLOFFreprend son souffle, l est debout, seul au milieu de la route.Loin devant lui, il aperçoit une forme allongée sur lesol, et à côté un e silhouette accroupie..
Maï Dau vit ecore.Etendue sur le dos,les jambes écartées, ses deux mains pressées sur son ventre, la bouhe grande ouverte,elle gémit faiblement. STEINER agenouillé près d'elle la regarde les yeu fous..Du sang gicle d'une blessure béante à la poitrine, les viets lui ont ouvert le ventre au coupe-coupe du pubis à la ceinture.KLOFF sait qu'elle est perdue, son agonie peut durer des heures. Aors, pour abréger ses souffrances,il appuie doucement le canon de sa mitraillette sur la temp de la jheune fille, et presse la détente. STEINER n'a as réagit, il a le bras gauch inerte, il se remet péniblement debout..
KLOFF se penche, il soulève STEINER , il a l'impression qu'on lui arrache un bras, sa lessure se remet à saigner.
Lntement, ortant STEINE comme un enfant, KLOFF s'avance en titubat vers le poste, et tout en marchant, il hurle :
" Tirez pas ! tirez pas! ici sergent KLOFF du 3 éme REI ç tirez pas, 3 éme REI
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Nov - 10:15:16

Suite 28

Le stick entie a atterri sans dommage. Le sous-moeitenant n'en revient pas, ol asauter le dernier, et l s'attendait à trouver au sol, au mimimum 10 % de casse, mais il n'y eut aucun blessé, aucune foulure,aucune entorse. Même ceux qi qui comme DUFFEL, CASTORP, MULLER et lui, avait atteri au milieu des arbres. Ils ont passés la nuit sur place. Cette régon distant d'une vingtaine de kilomètres du barrage passe our être déserte., inhabiée.
Dès les pemières lueurs du jour, le lieutenant a envoyés STEINER et KLOFF enreconnaissance. Rn atendant leur retour, ils s'empoyent à faire dusparaitre toutes traces de leur passages.
Le sussès de l'opéation fisée pour demain 0 heure, dépend de l'effet de suprise.
Soudain un sifflement modulé. STEINER se détache des arbres.Les légionnaires se pressent autour de lui.
Mon lieutenant, dit'il, attendez vous à e la visite.Une petite bande de macaques se dirigent de ce côté.
- Ils vous ont vu ?
- No, ils suivent un sentier qui finalemet aboutit ici,maizs après des détours incroyables.
- Ou est KLOFF ?
- Derrière nos vsiteurs
- Combiens sont'ls ?
- Un vingtaine peut'être: neuf fusils, des MAS et 3 FM. Mais ce n'est pas tou, il y adeux blancs avec eux.
CHARRIER ne cache pas on étonnement, TEINER ménagerait'il ses effets. ?
- C'est tout, demande t'il la voix sèche
- C'est toutmon lieutenant, répnd STEINER.
DUFFEL intervient, il demande si ces deux blancs, ne serait pas par hasard des mersenaies .
_ Armés jusqu'u dents, confirme STEINER. Un géant barbu,gracieux comme un catcheur,t un rouquin.
- Que fait'on , interrige LARUE. Ils vont nous tomber dessus d'un moment à l'autre.
CHARRIER réfléchit; deuc slutions s'offent à lui : tendr une embuscade et les massacrer jusqu'au dernier, où, les bluffer.. Enpensée, il fait e tout des onze hommes, essayant de se rappeler ce qu'il sait de chacun d'eux..
MULLER ! Hans MULLER S'il y en a u capable de concerver son sang froid quoi qu'il arive, c'est bien lui.
-MULLER, STENER, vous restez ici avec moi. Ne conservez que vos pistolets. Les aures, mettez-vous à cuvert. Restez planqués. Il a une chance sur cen qu'ils ne se dirigent pas de ce côté. Mais dans le cas contraire, s'ils ot entendus l'avin cette nuit et se doutent d'un parachutage.3hommes ne les feront pas fuir.Il ne faut à aucun prix - Jerépète: à aucun prix - qu'ls ne donnent l'alerte.
Les légionnaires se dispersent rapidemet, quand ils ont disparus, ont pourrait croire qu'ils n'ont jamais mis les piedes dans cette clarière.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Nov - 18:02:21

Suite 29

CHARRIR,STEINER et MULER n'ont conservés que leur pistolet.MULLER sort une grenade d'une de ses poches et la garde à la main.
- Vous avez l'intention de parlementer, mon lieutenant, demande STEINER.
- Il vous ont peut'être vu. Je nepuis courir aucun risque.Je vais essayer de les bluffer.
- Attetion, les voilà, prévient MULLER
Dela forêt débouchent silencieusement une vingtaine de Noirs.Leurs fusls M.A.S. et leur 3 FM sot de fabricationrécente et bien entretenus.Ils précédent deux bancs armés de Thompson.
Steiner na pas exagéré, l'un des mercenaires est une véritable montagne de muscles. Il orte une saharienne, un chapeau de brousse et un short maculés. Dans ses mains énormes, le PM a l'air d'un jouet. Le rouquin qui l'accompagne est d'une maigreur squelttique. Ce qui frappe en lui, c'es sa bouche déformée par un rire immobile.
Les 3 légionnaites les regardent s'avancer verseux sans faire un geste.
- D'où sortez vous ? demande le géant avec un fort accent llemand. Qu'est-ce que vous foute par ici ?
- M parole! s'exclame le rouqui, ce sont des légionnaires ! Regarde Punch ç de vrais petits soldats.
- Merde alors ! je les avais pris pour des gonzesses! Des légionnaies ! Z'ont pas l'air francs à mon avis.
- Tue te rends compte,Punch ? s'extasie le rouquin, ils e mettent en frais... Voilà qu'on nous envoie la Léion maintenant. Y a pas à dire: on est gâté. Tu crois qu'ils son venus visiter le barrrage ?
- Les fumiers ! gueule le géant.Faut les descendre ces ordures.
- Attend , Punch... Attends. J'ai idée qu'ils on pas mal de trcs à nous raconter avant.
- Tu veux que je m'y colle tout de suite ?
- Punch, tu vas encore t'envoyer en l'air!
Ses yeux fouillent les visaes dezs 3 légionnaires pour y déceler de la peur, mais ceux-ci lui rendent son regard,et rien ne transparait de ce qu'ils pensnt ou ressentent.
- Dis moi un peu, ordure ! Ou sont les autres. Le rouquin s'est aressé directement à CHARRIER.
- Quels autres ?
- E me dis pas que vous 'êtes que Trois...
- Nous sommes des instructeurs affecté à l'armée régulière.J ne sais pas de qui vou parlez. Nos porteurs sont restés au campement.
- Tiens....tiens...et qu'est-ce que vous leur apprenez aux bamboulas ?
Ilsoupire comme un homme dont la patence est à bout.
- Désarme-moi es salauds, Punch. Tu a raison, je crois que u vas être obligé de tamuser un peu...
- Punch, avec rapidité passe derrire les légionnaires. Instinctivement ceux-ci s'écartent les uns des autres. Leurs mainsse portent à leur pistolet.
- Je ne vou conseille pas de bouger, susurre le rouquin, ce truc part tout seul, montrant sonPM.
- Quelle coïncidence ! s'exclame MULLER. Ce truc aussi part tout seul, si,je lève le pouce.
Il montre la genade qu'il tient dans sa main droite dont il balance l'anneau dans sa main gauche.
Les Noirs reculent affolés.
- Fit pas le con ! glapit le rouquin. On sauterait tous..
Mais il faut plusque cette menace pour arrêter PUNCH.Il est juste derrière MULLER qu'il domine d'ue tête. Sa main, les dogts écartés comme des serres, fond sur celle dulégionnaires, l'enferme dans un étau. Dans un dernier effort, l soulève presque MULLER, et le présente au rouquin.
- Bute-moi ctte ordure, grogne t'il.
- Essaie, dit MULLER et tuest un hommemort.
Le rouquin hésite. Il a peur.
- Tire ! gueule Punch, quest-ce que tu attnd ? Vas-y, Grouille.
Le rouquin n'arriv pas à se décider? ce dont profitent CHARRIER et STEINER, ils dégainent eur pistolet et font feu en même temps. Tué sur le coup, le rouquin s'écroule. LesNoirs s'enfuient, des coups de feu éclatent, tirés comme des lapins, les Noirs s'écroulent. MULLER se laisse tomber en avant et fai basculer le colosse par dessus ses épaules.. Au momet ou Punch se reresse avc un rugissement de ureur, CHARRIER lui colle une balle enplein front.
Au loin,on entend des rafales, c'est KLOFF qui tre sur les fuyard.
Les légionnaires se regroupent, KLOFF revient. CHARRIER demande, i y en a beaucoup qui ot réussis à s'enfuir ?
- Presque tous.
MULLER, tranquillement, range sa grenade.
- Tu ne l'avais pas dégoupillée, constate STEINER.
- On devait les bluffer, Non ?
- Et la goupille que tu leur a promenée sous les yeux ?
- MULLER rigol, la gouille ? la voilà dit'il et......il sort un porte-clef de sa poche. Et, il ajote réveur :
- Nempêche,ce Punch.... c'était quequ'un. !

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Nov - 10:13:16

Suite 30

Hans MULLER est depuis longtemps familarisé aec tous ce qui explose.
Penant la seconde guerre mondiale, il a servi dans les pionnirs de l'AfrikaCorps,ces unités spécialisées ans le minage et déminage du désert.
D'Afrique, l a passé en Frnce, en Normandie,et il a poé un partie des 4.000.000 de mines sur les plages Normande. Il prétend qu l'allemagne a perdu la guerre par ce que Rommel a pas eus le temps de porter comme il en avait l'intention, le nombre de mines à 50.000.000.
Après la défaite, il s'est engagé dans la Légion étrangère.En 1946, il se retrouve en Indochine vec le 3 émme REI. Il a de nouveau le moyen d'exercer son génie : Bommes d'avions,genades,mines,obus de mortier, cadavres piégés, les viets ont unetelle imagination, et MULLER a l'occasion de montrer son génie.
Il posséde une sorte de sixième sens pour déceler un piège,et il sat d'instinct jusqu'ou il pet aller dans le risque.O l'a vu refuser au premier coup d'oeil de toucher à une mine et, trimbaler sans sourciller un obus dont le détonateur s'était coincé..
De taille moyenne,les jame courtes, le torse puissant, Hans MULLER parait détaché, comme si tout ce qu'il faisit, ferait partie d'un spectacle qu'ilse donne à lui même.
Ce sixième sens, lui ont valu une réputation d'immunité t, c'est presque tujours à lui que l'on a recours our tenter l'impossible.
Ainsi un jour, en Algérie, surla frontière Tunisienne dans la région de Morsott..
Vautrés à l'ombre d'un bosquet 4 jeunes rappelés tuent le temps.Ils font partie d'un bataillon de marche affecté à la surveillance de la frontière. L'endroit est sinistre. La seule chose qui rompt la monotomie est la tour de guet, qui s'élève à proximité d'une ligne de barbelés
Pazut et Lelouch somnolent. Ducreux et Grangier révassent.
-Tu crois qu'ils vont remettre cela cette nut demande Grangier ?
- S sa les amuse ! ils tirent comme des patates.
Tout à leur discussions, ils n'ont pas vu l'adjudant Morel s'approcher.
- Qu'est-ce que vous foutez là vus autres ?
- C'est justement ce que l'on étaiten trai de se demander,Mon Adjudant, dit Pzut. la voix suave.
- Quoi demnder ? et à qui ?
Pas à qui mon adjudant,mais au nom e quel princip supérieur on se trouve ici

A suive.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: xx   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Nov - 19:48:13

Suite 31

Les hommes se dirigent vers le mirador. La nuit crible d'étoile est parfaitement calme et silencieuse. Soudain, au loin , des eclats orangés e des détonations viennent rompre l'harmonie tranquille.Les hommes surpris ans leur sommeil sortent du poste,ils héstent su la conduite à tenir.Les explosions se rappochent,puis cessent brusquement. L'adjudant-chef MOREL émerge de sa chambre en maillot de corps.Tout son visage suinte la peu, il voudrait s mettre à l'abri, maisles rappelés l'observent..
Pazut, trimballant son PM parle canon, casque sur la tête, jumelles autour du cou, s'approche en trainant les pieds du mirador. Il ient relever Ducreux.
Arrivé au pied de l'échelle, il appelle DUCREUX. Celui-ci ne répond pas . Etonné, il se met à gravir l'échele en grommelant.Parenu au ras du plancher,il jette un coup d'oeil,persuadé que son camarade dort.
Onconscient, DUCREUX est étendu sur le dos, la cuisse droite traversée par un projectile de mortier de 50 qui n'a pas explosé.La fusée a pénétré profondément dans les muscles ainsi que le haut du projectile.
L'impact à détruit la moitié du toit, le sol est jonché de débris. Par une sorte de miracle, le lourd obus repose en partie sur un des chevons,c'est ce qui l'empêche de bouger
Pazut, enregistre la scène en un éclair, un court instant il reste immobile, puis dégringolant l'échelle, il hurle " sergent, sergent".

Le capitaine Grou, commandant le 112 éme bataillon, tient l'écouteur du téléphone, l'air ahuri,il demande " Vous avez bu Morel ?"
Mais, à mesure qu'l écoute, son visage change.
"... qui est uprès de lui ? Son sergent ? Bien. dites lui de ne pas s'affoler, nous arrivons. Surtout pas de paniqe, que les hommes ne s'approchent pas du mirador. Je ne veux pas de casse, vu.
Il appelle l'adjudant-chef Cellier. Lui explique le topo, et demande " où peut'on joinde le docteur Crusso ? Cellier conslte sa montre et dit; pour le cfé des arts c'est un peu tôt. " Téléphonez partout ouil est susceptible d'être. Quil me rejoigne ici le plus vite possible. Et passz moi la Légion
- La Légion ?
- Le 2 éme REP à Tebessa
- Je sais, mn seul espoir est de truver à la Légion un homme capable de désamorcer..."
Cellier hoce la tête, il faudrait être fou pour oser.

Ducreux, bourr de morphine , gît à moitié inconscient. Le sergent Fournier est agenouillé près de lui.
Ma jambe.... j'ai peur. Je ne veux pas q'on me la coupe. Vus leur direz hein, je préfère encore crever..
Une 203 militaire s'arrête devant le post.Le Caitaine Grou en descend, suivi du docteur Crusso,un civil, et d'une jeune infirmière algérienne.
Le docteur Crusso est un vieil alcoolique, brave homme, mais ses mains tremblent. La jeune infirmière, se tient un peu à l'écat, génée.. L'adjudat Morel dit au capitaine, qu'il vatt mieux ne pas trop s'approcher du miador.... et surtput, d'y monter à plusieurs..
- A plusieurs ?
- Oui,car le plancher tremle, il n'est pls très solide..
Le petit groupeformé par le capitain, le docteur et l'ifirmière, est rejoint par une jeep qui déboulé à fond de train. Elle freine brusquement, et deux légionnaires,bérets vert, sautent à terre.
- Lieutenant Lanzac, mon capitaine. Il présente le légionnaire qui le suit l Le sergent MULLER.
- Merçi d'être venu si vite dit le capitaine.
- Si vous le permettre, moncapitaine, coupe Lanzac nous allons y aller de suite. Qui est auprès du blessé ? - Son sergent, i ne l'a pas quitté
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Nov - 10:15:02

Suite 32

Le capitaine Grou et l'infirmière sont au pied du mirado.Ils suivent avec inquiétude la montée de Lanzac et MULLER. Les deux légionnaires rejoignent le sergent Fournier.
- Comment est'il, sergent ? demande Anzac
- Je lui ai fait deux piqûres de morphine. Il ne souffre presque plus, mais il commence à s'agiter.
- Vous ne lui avzz pas dit ? 'indigne Lanzac
- Mon lieutenant...je n'ai pas eu le courage de lui dire la véeité...C'était , c'était impossible.
- Ne vous excusez pas sergent, vous avez fait le maximum. MULLER approve, il aie les hommes courageu. Il fait un clin d'oeil aical au sergent.
- A présent, filez, dit Lanzac et éloignre-moi ces deux civils. Il sait que le capitaine Grou ne bougera pas.
MULLER s'est approché, il examine attentivement le projectile.Son visage s'est tranformé,ses eux ont perdus leur somnolence.
- Toi, tu peux dire que tu est verni dit'il à Ducreux, un peu plus et tu le prenais dans le bide.
- Ou st le toubib, glapit'il, je vux le voir.
- Il faut d'abord etirer le projectile de ta cuisse. C'est pour ca que nous sommes ici.
- L sergent, commence Ducreux.
- Le sergent ne t'a pas tout dit. L'obus n'a pas explosé. Tu a eus beaucoup de veine jusqu'à présent.
- Mintenant, tout dépend d toi. Le sergent MULLER va désamorcer la fusée. Mis il ne faut pas que tu bouges. Ducreuxle contemple incrédule. - C'est ps vrai gueule t'il, salauds, vous mentz, ne me touchez pas, foutez le camp. MULLER hausse les épaules. " Tu ne t'imagine quand mêm pas, que nous sommes venus ici, uniquement pour changer d'air ?"
- J'ai peur.... Mon Dieu que j'ai peur." .Ol s'agite de plus en plus. L'obus bouge imperptiblement, MULLERle voit. " bon, ne bouge pus, sinon cette saloperie va finir par nous péter à la gueule..
Lanzac s'est placé afin de masuer MULLER à la vue du blessé. MULLER effleure de ses doigts le projectile, on dirit qu'il cherche àl'endormir,et lentment, milimètre pa milimètre il décolle l'obusdu chevron sur lequel il rpose.. Mais lemouvement fait bouger la fusée dansla blessure, révillant instatanément la douleur. Ducreux pousse un hurlement sauvagen, piis s'évanouit
- On n'y arrivera amais comme cela, mon lieutenant.
MULLER essuie les gouttes de sueur sur son visage.
- Cette saloperie a pénétré trop profondément. Il va falloir que le toubib maintienne la plaie ouverte pendant que je dégage la fusée.
- Je vais le chercher.- Laissez moi faire mon lieutenant, restez près de lui.
- DFucreux, dit ! Il n'a pas réussi, hein ?


A suire.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Nov - 20:13:47

Suite 33

Il réussira. O voit que tu ne connais MULLER. C'est un as. Il était dans l'Afrika Korps... Les " jardins du diable ", çà ne te dis riens , évidemment.Tout le désert était trufféde mines. Il y en avait des centaines demilliers ! Des hommes comme MULLER risquaient tous les jours leur vie pour les désamocer, donc, ce n'est pas un petit obus de mortier qui va l'arrêter.
- Jai peur, du CUCREUX, vous ne pouvezpas comprendre : peur.
Lanzac hausse les épaules. " Tous le monde à peur "dit'il.
MULLER réapparait en hautde l'échelle. Il porte une trousse médicale. La jeune infirmière algériennele suit.
Lanzac la contemple, ahuri.
- Ou est le toubib ?
- On l'avait mal regardé mon lieutenant, il sucre les fraises ! j'en voudrais pas pour me couper un ongle.
-Ne vous inquietez pas lieutenant, il y a longtemp que le docteur Crusso me laisse faire tous les pansements à saplace.
- Il ne manquait plus que cla, et toi, imbécle, tu l'a laissé faire !
- Faut pas m'e vouloir, mon lietenant. Je plais ux femmes. J'ai jamais su leur dire on.
- Foutez le camp ! ne me touchez pas ) laissez moi crever gent Ducreux.
Sans tenir compte de ses plaintes, Lanzac lui maintient les épaules, l'infirmière soe de sa trousse une aguille hypodermique toute préparée et lui injecte l'anesthésique.
4infirmière fait signe qu'elle est prête. Alors commence une longue et périlleuse opération. Tandis que la jeune feme écarte la plaie et lesfibres musculaires, MULLER soulève pett à petit le projetile. Très lentement, en évitant de lui imprimer la moindre secousse. Il parient à dégager de la plaie béante, la fusée vissée à la ête de l'obus. Sur son visge sans expression,de grossses gouttes de sueur dégoulinent.L'infirmière rtient sa respiration. Elle n'arrive pasà cacher son angoise, ses mains tremblnt. Le lieutennt, suit subjugué la progression presque mperptible de la fusée.Il devine que les nerfs de la jene femme sont sutr le point de craquer, alors d'une oix gouailleuse, il s'adresse à MULLER.
" Hé bien, mon salaud, on peut ire que tu prend ton pied".
MULLER jette un coup d'oeil sur l'infirmière et comprend le pourquoi de cette remarque. Il n'ose pas parler et se contente de sourire.
La fusée est presque enièrement sortie. MULLER est en nage. Ses mains gluantes glissent sur le cylidre. Son visage se crisp. Enfin il parvient à dégager complétement la fusée. Lenement, le sergent s redresse.La parte la plus dangereuse reste accomplir.
Pas pas ULLER s'écarte du groupe, il maintient contre lui le proectile, dans la position exacte ou il l'a retirée. Le moindre chagement d'inclinaison risque de déplacer le billes de sureté à l'intérieur de la fusée, et provoquer l'explosion.
MULLER, le dos collé à l'échelle, commence à descendre degé par degré. Le lieutenant le suit.. Quand ils sont en bas, les deux légionnaires s'éloignent entement en direction des collines.. Le temps s'étirent interminable,les deu légionnaires emplissent l'horizon, iln'y plus qu'eux sur la terre. Puis, un plis du terrain lesescamote. Quelques secondes plus tad, une violente explsion ébranle l'athmosphère.
Le lieutenant et MULLER réapparaisse. Ils s dirigent rapidemen vers leur jeep et partent.
Ducreux qui s'était réveillé et espérait les revoir,souris et dit simplement:
" Veni, vidi,vici ". Décidément les légionnaires soignent leur lgende.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeSam 24 Nov - 15:53:47

Suite 34.

Le sous-lieutenant CHARRIER a décidé de foncer.Il faut frapper cette nuit, 12 heures avant le moment prévu,avant que l'absence de Punch et du rouquin mette les mercenaires en garde..Grave décision, car il sait que les unités de l'armée régulière qui doivent appuer son action, ne seront pas en place.Plus quejamais, la réussite dépend de l'effet de surprise.

Deuis 4 heures, les 12 légionnaires marchent en fille indienne dans la fôret, lutte épuisante, il faut s'arracheraux lianes tendues entre les branches, se dégager des fondrières ou l'on enfnce jusqu'au genoux, ramper dans une pourriture végétale, se frayer passsage au coupe-coupe. KLOFF et STEINER ouvrent le chemin, CHARRIER les guide à la boussole, mais dans ce labyrinthe, laiguille s'affole.. CHARRIER est angoissé, car il aurait déjà du atteindre le fleuve. Ils font halte au pied d'un acajou. . CHARRIER dévisage les ommes, il dit : noun n'en sorturons jamais, pour un pas que l'on fait en avant, l'on en fait deux en arrière. Alors on est paumé ? demande MORETTI. Le lieutenant nose pas dire oui, l'idée de s'être perdu le rend furieux.
- Si c'est comme çà, mon lieutenant, il n'y a que SONDERS pour nous sortir de ce merdier.
Le sergent SEVEK s'est avancé d'un pas. Il est décharné, vouté, flegmatique.D'habitude il n'intervient jamai, il laisse les autres donner leur opinion. C n'est pas qu'il s'en fiche,mais il et persuadé de pouvoir se sortir de n'importe qu'elle situation.
C'est un tireur d'élite. Il éteint la flamme d'une bougie à vingt pas. Mais sa spécialité c'est le couteau qu'il lance avec une dresse incroyable.
- Apès tout ajoute t'il, c'est son bled ici ".
- SONDERS se récrie. Merde alors!Je sis Rhodésien, moi, l'Afrique c'est pas le grand duché du Luxembourg.
- Ne l'écoutez pas mon lieutenant, ce gus a une boussole à la place du cerveau.
CHARRIER réfléchit, SEVEK sait queqioi il parle. En Algérie, les deux hommes on appartenus aux compagnies sahariennes de la Légion.

Un camion Dode précédant une ambulance roule en plein désert.La piste est balisée de kilomètre en kilomètre par des fûts d'essence éventré et remplis de caillases.. De quelqe côté que l'on se tourne, on ne vot riens, que du sable, où le vent soulève des tourbillons de poussière..
Ses mains moites, brulantes, soudées au volant, le légionnaire Ricou condut avec une extrême prudence. La piste est très mauvaise, pleine de trous et de bosses. Ricou, jette de temp à autre un regard furtif sur le sergent-chef Lestienne assis à côté de lui. Ce dernier commande la mission. Curieuse mission, huit légionnaire de la 5 éme CSPLE sousles ordres d'un serent-chef, pour escorter jusqu'à TOUGGOURT, une amblance ou il n'y a qu'un vieil Arabe à moitié mort.
On aura tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeDim 25 Nov - 11:07:07

Suite 35.

Malgré la chaleur torride, Lestienne ne permet aucun laisser aller dans la tenue. C'est un sous-officier solide et sérieux, qui a l'habitde de commander . Il ne quiitte pas a piste des yeux.Ricou,le devine tendu.
A l'arrière du camion, cinq légionnai(res se laissent philosphiquement transportés.Ils ont l'impression d'être enfermés dans un four.Ils souffrentde la soif, le soleil les cuit. Assis près du hyon, le caporal SONDERS discute avec l légionnaires Krantz.
"... A Narvik, mo pote, on vivait dan deux mètres de neige.On pelait de froid.Même le singe était transforùés en glaçons.Tu le suçais comme du réglisse. Dégueulasse ! Devine ce qui ous a sauvés ?
Le quelques bombes queles stukas nous blançaient sur la gueule.
- Tu vois, SONDERS... je me demande ce que vous seriez devenu sas cette chère vieille allemagne !"
Krantz est allemand et ne rate pas une occaion dele proclamer come si son accent pouvait laisser un doute.
" Ces saloperies sont faitesavec un mélange d'alminium et de magnésium qui flambent en dégageant une chaleur formidable, on s'en est aperçu en voulant les utiliser comme support pour faire chauffer les boites de singes.Tout a crmé, y compris la boie ! Alors, après chaque bombardement,on organisait des patrouilles pur récolter les bombes tombée dans le secteur.
- Ds donc, s'exclame Vannier,i tu dois nous raonter tes souvenirs, réveille moi à Touggourt, Moi, la guerre , çà m'emmerde.
- C'est ps çà, Vannier, je medis que ce que l'on faisiait à Narvik on peut le fire ici.
- T'as pas assez chaud ! ricane Putemans.Tu veux te réchauffer au magnésium !"
SONDERS ne se laisse pas démonter.
" Si on a trouvé un moyen de réchauffer les boites de singes par - 20°, il doit y avoir un moyen de glacer les boites de bières par + 40°, non ?
- Y en a un, affirme Krantz.
- Lequel ?
- Le extincteurs
- Les extincteurs ? s'étonne Larquois, un jeune bleu malà l'aise parmi ces vétérans.
- Voui.Quand le gaz sort, çà fait de la neige carbonique.
-Qu'est-ce que je disais ! triomphe SONDERS. La nature fait bien les choses quand même

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32251
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitimeLun 26 Nov - 14:47:06

Suite 36.

Dans l'ambilance qui suit le doge, le blessé gémit t halète à chaque cahos.. Il a une soixantaine d'années, blessé par balles au poumon gauche. A son chevet,une june infirmière, Anne, sureille avec inquiétude le gpite à goutte. Elle est en nage de ranspiration,ses cheveux sont collés à son front..
Un jeune ambulancue du contingent est au volant de l'ambulance, à côté de lui,le sergent SEVEK.
- Moi, dit soudai le chauffeur, je vous jure, sergent que c'est pas normal.
- Encore, dit SEVEK. Merde, tu dois conduire u autobus dans le civil.
- Il y a au moins ue demi heure u'on devrait être arrivé à El Goléa.
- Ecoute petit, dans le désert on sait parfois d'où l'on part, jamais où on arrivra..
- Vous avez l'air de vus en fichez, sergnt ?
- Moi, j'escorte. C'est Lestienne qu commande. S'il me donne l'ordre de me erdre, je me perds.
- Alors, on est pedu, dit le chauffeur.
- Perdu ? Tu allais quelque part ?
Le didge devant eux s'arrête.. Les deux véhicules, se sont immobilisés l'un près de l'autre. Anne,st sortie de l'ambulance, laissant la porte arrièe grande ouverte. Lestienne se porte à sa rencontre.
- Commet va le blessé ?
-Il gat que je remplece le goutte à goutte et que je lui fasse une intraveineuse. Difficile avec ous ces cahos. - Vous en avez pour longtemps ? - Dix minutes, est-ce de trop ?. Lestienne s'adresse aux cins légionnaires acceochés au hayon " Descendez si vous voulez mais ne vous éloignez pas. Les légionnaires sautent à terre,leurs armes à a main. Puttemans et Languois sepostent en flanc garde.
Le jeune ambulancier rejoint Ricou,il espère trouver en lui un auditeur plus cmpréhensif que le sergent SEVEK. Ce dernier, observe aec attention SONDERS, Krantz et Vannier qui rôdent, mine de rien,autour des deux éhicules. Il subodore une connerie, mais Lestienne détourne son attention en l'appelant.
Ils font quelques pa sur la route, Lestienne donne un coup de pied dans un es fûts qui balisent la route; lefût se renvere. Les deux homme échangent un regard. SEVEK renverse un autre fût et constate/
- Pas de doute, les ordures de felles ont maquillés la route, car en effets, normalement les fûts sont rempis de caillasses, et ceux-ci sont vides.
Lestienn dit - je suppose qu'il veulent le blessé de 'ambulance, car c'est une huile chez eux., et, il sait un ta de choses que l'on aimerait lui faire dire., et ce putains de bidons ide, nous menaient tous droit dans une embuscade. Ils nous attendent quelque part." Qu'est-ce que l'on fait ? demande SEVEK.
- On bifurque, je ne veux prendre aucuns risques. On va rejoindre Touggourt au sextant, il y en a un ans le dodge.
- SEVEK lui désigne un petit nuage de poussière qui tourbillonne au ras du sol.
" Si les vent de sabe se met de la parie, ton setant ou rien, c'est tout comme.

SONDERS et Krantz ont piqué les extincteurs de l'ambulance et du camion. Vannierest allé chercher les boites de bières. A présent ils sont, tous les trois, derrière le dodge, hors de vue et ranquilles.
" Alors tu te décides, Krantz , s'impatiente SONDERS. Tu le fais pisser tn esquimau ou quoi ?" Krants n'est pas rassuré.
" Ici c'est pas Alger. Cà peut aller chercher loin une rosse connerie.
-On s'en fout, déclare Vannier. Moi, ce que je veux, c'est boire frais. La moussante chaude, c'est de la mort subite.
- Krantz, tripoe l'extincteur.
" Mere, c'est un truc à bascule.
- Ca glace pas ? s'inquiète Vannier.
- On plus peut l'arrêter.
- Tant pis, se résigne SONDERS, faudra tout boire d'un seul coup".
Krantz n'est pas d'accord.
" Non, il faudra dégoter des récpients. On va inventer le frigo.
SONDERS décroche deux vaches à eau suspendues aux ridelles.Vannier dispose les oites de bières dans le fond.Rantz renverse l'extincteur, imité par SNDERS. La neige carbonique remplitl les récipients,puis déborde et e répand partout. Vannier fait un sautde côté.
- Manquait plus ue çà, gueule t'il. On va mourir gelé.
Les tros hommes sont tellement occupés à se débarasser de la mousse, qu'ils ne voiet pas Lestienne et SEVEK se diriger vers eux. Le sergent-chef est blanc de fureur.
" Quel est le salopard qui a eu cete idée, hurle t'il.Les trois sursautent.La foudre vient de tomber. Ilsconnaissent Lesienne. Cà va être leur fête. Instinctivement il se regardent, piuis tous les trois disent:
" Moi, chef.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod   - 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
- 12 légionnaires, livre,et feuilleton TV, pour ceux qui ne connaisse pas, je vous donne un condensé en plusieurs épisod
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION>SUJETS LEGION ETRANGERE+AVIS de RECHERCHE et de DECES-
Sauter vers: