LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
mille-feuilles et eclairs Mon_si12AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 mille-feuilles et eclairs

Aller en bas 
AuteurMessage
sandor

sandor

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 19568
Date de naissance : 26/01/1941
Age : 78
Localisation : 20290 BORGO CORSE
Date d'inscription : 28/07/2008

mille-feuilles et eclairs Empty
MessageSujet: mille-feuilles et eclairs   mille-feuilles et eclairs Icon_minitimeMar 11 Déc - 6:04:56

mille feuilles et éclairs

Ayant pris un certain recule et de distance avec le souvenir de Herbert Babka, j'ai pensais que l’Évocation de certains souvenirs a son sujet n'a rien de injurieux, ou choquant,bien au contraire, je trouve que par cela je fais revivre un peu parmi nous ce camarade disparu,bon soldat,joyeux, et bon vivant qu"il était, et que j'estimais bien, comme d'autres qui l'ont connu.
Ne soyez pas étonnés que lorsque je débite(!! mdr) une anecdote, j'aime bien décrire le décors avant entamer le sujet, une façon, comme une autre vous mettre dans le bain.
Ça m'arrive de "diverger" des fois ce que vous appelez "hors sujet" ou encore" OFF " en informat', mais je vous rassure que je " renverge" automatiquement.
Oui , virilement votre....mdr

L' Hôtel Intercontinentale Tahara, le plus chic, le plus beau , le plus cher de l'ile était considéré comme un nid d'espions russes, amerloques , chinois par les moustachus bien pensants de la 2°bureau militaire aux fantaisie débordant, a la recherche de justification de leurs existence sur Tahiti.

Après avoir minutieusement recherché partout,je n'ai trouvé ni camera ni micro. A moins que l’énorme glace de trois mètres carré était sans tain dans la salle de bain, ou exprès je faisait du strip -teese"narcissique"...je m'admirait un peu style Aldo Maccione.... la classe... au cas ou il y avait des James Bond voyeurs.... a l'autre coté de la glace, mais a mon avis c’était une histoire de jalousie....
Je voyait mal un espion russe régler les notes salées de l’hôtel.
Nous les permissionnaires venant des "cailloux "des atolls, nos porte monnaies etait plus garni que ceux des "Papeetiens; n'ayant pratiquement pas de distraction a Hao sauf le petit cul de réré locale Martial, mais la encore des gouts se divergeait.. Dans la vie, chacun a ses gouts.....Curieusement il n'y avait pas de volontaire pour venir nous remplacer .Bref,lasse des fesses blanches, les cheveux oxgenees, des Marylines Monroe des , patcchoulis intimes, je vais me"remémorer" au messe des s'offs a Arue.
Je retrouve les éternels pivots des contoires ;plaisantant avec les deux serveuses vahinés api. et parlant de béton, de service, ou des anecdotes de travail
J'avais une Cadillac blanche décapotable avec sieges en cuir rouge, musique Elvis a fond...de location chez Robert, (un chinois) , je fais un coup de klaxon de Coucaracca quatre sons pour chassez la sentinelle qui me barrait la route a l'entrée.
l'A/C Blind, avec un sifflet de chef de gare , chef de SG: -Arrêtez le.... arrêtez le!!!
Moi je me gare majestueusement bien plus loin devant la mess sous off, toute en mâchonnant un cigare digne de Charasse ou de Jaques Dutronc.

L'A/c Blind visage en feu arrive essoufflé:- Oh mec!!Tu as un laisser passer?
-non je venais pour le faire faire, mon Adjudant chef ..
- bon , m'emmerde pas alors, aller alors on fait un petit tour, et tu me fait une photo, au volant ok?
- no problemo mon judanchef . Affaire réglé a coup de Hinano.
Avec le temps , et a réfléchir, je dois avouer que je me suis permis de faire beaucoup de choses,par mon caractère cool, un peu farfelu toute au long de ma carrière,mais jamais vexant ni mechant.
Vous me direz que ainsi je n'ai pas franchi le grade d'adjudant chef ou de major...mais pour moi tout cela était secondaire Je n’était pas un arriviste, ou un fayot, et je n'avais nul intention de commander au SMOLE ma cercueil couleur vert armée.

j
Je profitais du beau temps..... on m'a appris que ne rate jamais les bonnes occases, elles sont rares, et ne reviennent jamais...
Au bar je trouve un joyeux équipe ; ils était sept ou huit a faire la cours aux deux serveuses tahitiennes. Haas, Jallabert, Fnouceck,Dutilleul, et Herbert Babka.
Lui, il était un très bon danseur!
Il dansait aussi bien la valse tahitienne que la tamouré car lors'qu on va a Pouoroo , ou au Piano Bar on n'y va pas pour chauffer les chaises. Après tu va t"écrouler a La Fayette. C'était le Terminus bar local.
Babka m'initiait un peu aux rytmes endiablées de tamouré. Il disait , tu vois, mon adjudant, tu bouge ton cul au rythme de la grosse caisse.Pour la valse tahitienne tu te met une bouteille vide de Hinano dans la poche droite de ton pantalon....
- Ca va pas , non? Tu as besoin ça?
- T'a pas compris mon adjudant. Si c'est une fille bien, elle va se mettre a gauche...
- Oui, et alors...?
- Ben; c'est la que tu l'attend.....

Il m'a dit, pour avoir du succès avec les vahinés il faut savoir bien danser. Que tout est dans le rythme... un moment je l'appelait le dervich par rapport a ses origines turc
-Ouiii! ce que disait Elvis Presley aussi.... il m'initie encore un peu...
J'invite a venir a manger avec moi au Tahara, ce soir il y a un ptain de repas suédois, ce qu'on appelle nous
un "buffet campagnard" mais alors digne du couronnement de la Mere Elisabeth.
Non.. nonn... c est trop chère... mais nous on est entrée comme dans du beurre, en parfait anonymat légion....hihi ni vu ni connues , ou plutôt,si car a moi on me connaissait.

Quelques 300 personnes, tous des"clodos", visibles de millionnaires, des colliers de diam, des décolletés tu m'as compris.... j ai même reconnu deux misses "d'occasion " , des" Après midi d'une faon ' de Debussy( juste pour mélomanes avertis)mais qui se sont tenus peinard....il y avait les maris aussi....banquiers, ou marchands de moutons caldoches. Orchestre avec musique glamour permettait aux ricains de faire un petit slow avec leurs blondes entre une cuisse de checken- mayonnaise et un steak de buffle au ketchup.
Des tables dressées décorées de fleurs ,pleins de boufftance ,des statuts en glace de dauphins qui dégelait doucement et encore des plats sans fin.Outrageux abondance des mets iIl y avait une table au moins de 10 m de long rien que des gâteaux

Mon Herbert fraya un chemin parmi les gens, et revient avec une assiette bombée de mille feuilles, de de foret noir, religieuses, des eclaires au chocolat et autres dégueulasseries qui disparaissait aussitot dans
sa bouche en une bouchée Glouck... et Glouck .. une ptain de descente.... moi j'avais honte.... lui ne s’étouffait même pas
Les yeux rivées sur les pâtisseries, lorsqu’il ouvrait la bouche un gâteau disparaissait; seul sa pomme d'Adam effectuait un mouvement en bas- en haut comme le couvre culasse d'un fusil semi automatique.C'est les éclairs qui disparaissait le plus vite vu leurs forme aérodynamiques...

J'etais a ma quatrième gateau et je n'en pouvais plus; lui au cinquième assiette bombé. -Mange mon adjudant sont bon-me disait il entre deux destructions . -Tu m’étonne!!! P'tain arrête un peu!! Ca fait honte!!
_pourquoi, je mange proprement!
- Ca c'est sur, il, n'y a pas une miette par terre!Bon alors juste une petite assiette pour la route, aprés on peux aller dancer, mais je ne mange pas ce soir!!!

-mon adjudant! mange des gâteaux!! Sont bon... BEUUUUUUUUURRRRRRRRKKKKKK!!
Revenir en haut Aller en bas
 
mille-feuilles et eclairs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION>SUJETS LEGION ETRANGERE+AVIS de RECHERCHE et de DECES-
Sauter vers: