LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
NOEL 2015AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 M. Christian PONCELET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AAMUNCH

avatar

Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 64447
Date de naissance : 10/08/1958
Age : 59
Localisation : HAUTE CORSE CALENZANA
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: M. Christian PONCELET   Jeu 21 Sep - 10:53:19

Intervention de M. Christian PONCELET, Président du Sénat, à l'occasion de la prise d'armes de passation de commandement du 1er Régiment Étranger et du départ du Général Bruno DARY, Commandant la Légion Etrangère, à Aubagne, le mardi 18 juillet 2006

Monsieur le Préfet,

Mon Général,

Mes chers collègues Sénateurs,

Mesdames, messieurs les Députés,

Messieurs les Officiers Généraux,

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

C'est avec un très grand plaisir et une réelle fierté que je me retrouve ici, aujourd'hui, à Aubagne, au coeur du Commandement de la Légion étrangère, pour cette prise d'armes exceptionnelle que j'ai l'honneur de présider.

Cérémonie exceptionnelle à double titre :

- d'abord parce que j'ai tenu la promesse que j'avais faite depuis longtemps à mon excellent collègue et ami Jean-François PICHERAL, Sénateur des Bouches-du-Rhône, de venir découvrir le siège de la Légion étrangère au quartier Viénot à Aubagne ;

- ensuite, parce que nous sommes aussi rassemblés pour rendre hommage au Général Bruno DARY qui va quitter le commandement de la Légion étrangère.

Vous savez l'affection que je porte à la Légion étrangère, moi qui rêvais d'être officier dans ce corps d'élite de l'armée française que nous envient tous les pays du monde.

C'est très certainement la raison pour laquelle j'ai accepté avec humilité, voilà déjà trois ans, de devenir Président d'honneur de l'association « Atouts Légion » dont l'objectif est d'aider les légionnaires, à l'issue de leur contrat avec l'armée française, à trouver un emploi dans l'entreprise.

Je suis heureux de pouvoir vous annoncer que, depuis sa création il y a moins de trois ans, et grâce à l'action remarquable de son conseil d'administration, « Atouts Légion » a facilité la reconversion de plus de 250 anciens légionnaires dans le tissu économique de notre pays.

C'est un bon bilan, mais il faut encore aller plus loin et élargir le réseau des entreprises qui pourraient être intéressées par cette ressource humaine exceptionnelle et à forte valeur ajoutée.

Armée d'élite incontestée, la Légion étrangère est aussi un formidable outil d'intégration comprenant plus de 120 nationalités réunies en une seule famille, au service de la France, dans l'honneur et la fidélité.

« Honneur et Fidélité », cette devise est en effet un principe fondateur et intrinsèque de la Légion qui repose sur un socle de valeurs et qui s'inscrit aussi dans le sang.

Parce que l'Honneur vient du sacrifice ultime, celui du don de sa vie à la patrie.

Parce que la Fidélité doit être totale et sans aucun compromis pour l'étranger qui a choisi de prendre les armes pour servir la France.

Servir avec « Honneur et Fidélité », c'est ce qu'ont fait vos glorieux camarades à qui j'ai remis leur décret de naturalisation française par le sang versé, le 13 juillet 2005, à la Présidence du Sénat, en présence de Michèle ALLIOT-MARIE, Ministre de la Défense.

Quel remarquable exemple pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent acquérir la nationalité française !

Mon général, cher Bruno DARY, si nous sommes tous ici rassemblés, c'est d'abord parce que nous voulons vous témoigner notre reconnaissance et notre amitié avant que vous ne quittiez le commandement de la Légion étrangère.

C'est aussi pour moi l'occasion de saluer un parcours exemplaire.

Rassurez-vous, cher général, je n'insisterai pas trop longuement sur vos mérites que chacun connaît déjà, car je suis soucieux de ne pas infliger une trop rude épreuve à la sincère modestie qui vous caractérise.

Vous êtes né à Barcelonnette dans ce magnifique département des Alpes-de-Haute-Provence, chez mon collègue et ami le sénateur Claude DOMEIZEL.

Votre vocation pour servir la France vous conduit, dès l'âge de vingt ans, à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr où vous êtes admis en 1972.

A la fin de votre scolarité, vous choisissez l'infanterie et vous serez nommé lieutenant en 1975, année de votre affectation au 2ème régiment étranger de Corte avant de rejoindre le 2ème régiment étranger de parachutistes de Calvi en qualité de chef de section.

Depuis, le virus de la Légion étrangère ne vous a plus quitté.

Après un bref passage à Mururoa dans le cadre du 5ème régiment mixte de Pacifique, vous ne tarderez pas à revenir vers vos premiers amours, et vous serez affecté en 1980 au 4ème Régiment étranger de Castelnaudary.

Quatre ans plus tard, vous êtes muté à l'état-major de la 11ème division parachutiste à Toulouse et nommé chef de bataillon en charge de l'entraînement aéroporté sous toutes ses formes.

C'est en 1988 que vous serez admis à l'école supérieure de guerre. A l'issue de votre scolarité de l'enseignement militaire supérieur, vous exercez les fonctions de chef du bureau opérations et instruction de la 13ème demi-brigade de la Légion étrangère à Djibouti que vous quittez en 1992 avec le grade de lieutenant-colonel.

Chef de corps du 2ème régiment étranger de parachutistes entre 1994 et 1996, vous êtes désigné pour commander pendant ces deux années le détachement des éléments français d'assistance opérationnelle de Bouar en République Centrafricaine, puis le bataillon d'infanterie numéro 2 de l'IFOR à Mostar où vous serez cité.

Vous rejoignez alors Paris où vous exercez plusieurs fonctions : professeur au collège interarmées de défense, puis officier responsable de la cellule « Afrique » au centre opérationnel interarmées de l'état-major des armées durant près de trois ans. Vous êtes ensuite auditeur du Centre des hautes études de la défense nationale et de l'Institut des hautes études de défense nationale en 1999, puis enfin chef de la section « doctrine » à l'état-major des armées.

Suite logique et méritée de cette brillante carrière, vous êtes nommé général de brigade en 2002 et prenez, cette même année, le commandement de la 6ème brigade légère blindée à Nîmes. Vous serez ainsi engagé durant plus de 4 mois à la tête de votre brigade en République de Côte d'Ivoire où vous serez à nouveau cité.

Et c'est en août 2004 que vous prenez - couronnement suprême ! - le commandement de la Légion étrangère.

Je ne dirai qu'un seul mot : respect !

Mon général, vous quittez la Légion étrangère l'année de ses 175 printemps que vous avez dignement fêtés avec notre Ministre de la Défense, lors de la traditionnelle commémoration du combat de Camerone.

Je voudrais vous dire que vous l'avez commandée avec talent mais surtout avec « Honneur et Fidélité ».

Général de Division Bruno DARY, la République vous a récompensé.

Je sais que votre successeur, le général Louis PICHOT de CHAMPFLEURY, à qui j'adresse tous mes voeux de succès dans l'exercice de ses nouvelles fonctions, saura relever le défi et aura à coeur d'entretenir et de renforcer la relation partenariale et affectueuse que j'ai souhaité développer entre le Sénat de la République et la Légion étrangère de l'armée française.
Revenir en haut Aller en bas
http://munchexmoser.e-monsite.com/
 
M. Christian PONCELET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votez pour notre ami Christian De Mitri ce chanteur talentueux !
» MémoArt de Quais de Christian AFFAGARD
» creation museum - christian fundamentalists' new project
» Bon anniversaire CHRISTIAN S
» Christian Cabrol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: LES REGIMENTS DE LA LEGION ETRANGERE :: LE 1 er REGIMENT ETRANGER-Quartier VIENOT BP38 13998 Marseille Armées-
Sauter vers: