LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
NOEL 2015AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une facille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une facille   Mar 26 Sep - 0:48:49

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une facille   Mar 26 Sep - 0:49:52

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une facille   Mar 26 Sep - 0:50:55

et une avec cerdan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une facille   Mar 26 Sep - 0:52:20

Si vous allez à Paris, au 72 de la rue de Belleville, vous pourrez lire sur une plaque au dessus de la porte cochère : « sur les marches de cette maison naquit le 19 décembre 1915 dans le plus grand dénuement, Edith Piaf dont la voix, plus tard, devait bouleverser le monde ».
Voilà une des légendes qui contribua à créer le mythe Edith Piaf. Les registres de la maternité de l'hôpital Tenon, tout proche, mentionne pourtant la naissance, le même jour, d'une petite fille : Edith, Giovanna Gassion, c'était son nom.

C'est Louis Leplée qui pour la présenter la première fois dans son cabaret le Gerny's, racontera comment il avait fait la connaissance dans la rue d'une jeune mendigote dont la voix l'avait bouleversé.

De là à la faire naître dans la rue il n'y avait qu'un pas que les journalistes franchirent allègrement.
Du haut de ses 1m47, elle séduit le tout Paris et obtient un succès immédiat. Dans la foulée Louis Leplée lui fait enregistrer son premier disque en 1936 « les mômes de la cloche ». Mais en avril, Leplée est assassiné chez lui. Piaf qui a fréquenté le milieu est interrogée par la police et la presse ne tarde pas à s'emparer de l'histoire. Peu à peu les portes se fermeront devant elle. Mais très vite Edith reprend sa carrière en main aidée par Raymond Asso qui est très amoureux de Piaf. Il l'aidera a devenir la grande chanteuse que l'on connaît. Avec la compositrice Marguerite Monnot qui restera presque jusqu'au bout auprès d'Edith Piaf, Raymond Asso lui offre un titre qui reste un des classiques du répertoire d'Edith Piaf « mon légionnaire ».

Mais Edith ne l'aima pas tout de suite. C'est celle qui était alors son idole la grande Marie Dubas qui la créa, mais c'est Edith qui la rendit immortelle quand elle la reprit. Mon légionnaire est une divagation sublime sur une aventure qu'elle avait eu avec un soldat de la coloniale à l'époque où elle chantait dans les casernes.





En 1937, Raymond Asso réussit à convaincre le directeur de l'ABC d'engager Edith Piaf en vedette américaine. Elle fait un triomphe. Quelques mois plus tard elle passe cette fois en tête d'affiche à Bobino. C'est cette même année que la môme Piaf devient définitivement Edith Piaf.

En 1940, Edith Piaf rencontre Paul Meurisse. Il sera son compagnon pendant deux ans. D'un naturel farceur et rieur, Edith Piaf est tout le contraire de Paul Meurisse, réservé et élégant. Il lui apprendra comment se tenir en société. A cette même époque Edith Piaf rencontre Jean Cocteau qui écrira sur mesure pour le couple Meurisse-Piaf, la pièce qui sera un succès « Le bel indifférent ».



Suite à cette pièce, tous les deux sont engagés pour le tournage du film « Montmartre sur scène » de Georges Lacombe. Sur ce tournage, Piaf rencontre Henri Contet qui devient son nouveau Pygmalion et un de ses principaux auteurs.

En 1944, elle a presque 30 ans, Piaf est maintenant une artiste qui maîtrise parfaitement son personnage et son art. Forte de son expérience et de son succès, elle en fait profiter tous ceux qui selon elle, le méritent. Ainsi lorsqu'elle rencontre le jeune Yves Montant, elle en tombe amoureuse et le prend totalement en charge, de son répertoire à sa garde robe. En 1945, le cinéaste Marcel Blistène les réunira dans son film « Etoile sans lumière ».

C'est en 1946 que Piaf fait la connaissance des Compagnons de la chanson. Comme pour Montant, elle prend leur carrière en main.


Elle enregistre avec eux « les 3 cloches », le succès est foudroyant. Piaf décide alors de les emmener avec elle pour sa première tournée américaine qui démarre en 1947.

Ses débuts outre-atlantique sont décevants, les américains habitués aux chanteuses glamour, ne comprennent pas grand-chose au personnage d'Edith Piaf. Alors qu'elle se préparait à rentrer en France, elle lit une excellente critique dans un grand quotidien de New-York. Elle trouve alors un engagement d'une semaine au Versailles, cabaret sélect de Manhattan. Elle y restera quatre mois et y reviendra chanter régulièrement les années suivantes.

Ce passage à New-York sera marqué par deux rencontres essentielles : celle de Marlène Dietrich qui sera plus tard le témoin de son mariage avec Jacques Pills et avec qui elle restera en contact jusqu'à sa mort.

Mais surtout celle de Marcel Cerdan. Ils tomberons follement amoureux l'un de l'autre. Pour lui Edith écrira « l'hymne à l'amour » sur une musique de Marguerite Monnot. Cette chanson prémonitoire, Edith la chantera le soir de son spectacle New-Yorkais, après avoir appris la mort de Marcel Cerdan. Mais elle s'effondrera sur scène, terrassée par le chagrin.
_________________________________________________________________



Cette disparition marque pour Edith Piaf, le début d'une longue période de dépression qui ne cessera jamais vraiment. Fragilisée par cet évènement, Piaf déjà très croyante, se jette à fond dans le mysticisme et le spiritisme. Néanmoins, elle continuera de travailler et en 1950, elle remonte sur scène, salle Pléyel. Un jeune auteur compositeur, Charles Aznavour, devient son « homme à tout faire », secrétaire, chauffeur confident, mais jamais amant. Elle l'aidera a faire ses preuves sur scène. Il lui écrira des titres tels que ; « Jezebel » et « Plus bleu que tes yeux ». Il restera fidèle à Edith Jusqu'au bout.

En 1951, Edith Piaf travaille à imposer une comédie musicale « la p'tite Lili » avec Eddie Constantine, son nouvel amant et Robert Lamoureux. Le spectacle tient l'affiche sept mois au bout desquels Piaf se sépare de Constantine.

Cette même année Edith Va avoir deux accidents de voiture. Suite au second, on lui administre de la morphine, drogue dont elle ne pourra plus se passer.

Elle épouse Jacques Pills en juillet 1952 à New-York lors de sa 5 ème tournée américaine. Cet auteur célèbre outre-manche écrira pour elle « Je t'ai dans la peau » sur une musique de Gilbert Bécaut, pianiste de Jacques Pills à cette époque.

Mais l'alcool et la drogue font des ravages. Edith va suivre plusieurs cures de désintoxication. Son entourage tente de cacher son état à la presse et Piaf reste enfermée chez elle de longs mois dans les années 53-54.

Lorsqu'elle apprend qu'elle va chanter à l'Olympia en 1955, Edith Piaf de nouveau enthousiaste se remet au travail malgré sa santé défaillante. Son premier récital remporte un véritable triomphe.

Puis elle repart la même année pour une tournée épuisante à travers les Etats-Unis qui se terminera début 1956 par un récital de vingt deux chansons au Carnegie Hall de New-York. Le succès naturellement est au rendez-vous et Edith Piaf est désormais une star internationale. Au cours de cette même année elle divorcera de Jacques Pills.

En 1958 Edith Piaf rencontre Georges Moustaki. Il lui écrit avec Marguerite Monnot « Milord », devient son amant. Mais d'un caractère entier, Moustaki aura avec Piaf une relation houleuse. Ils ont ensemble un grave accident de voiture qui affaiblira un peu plus Piaf.

La fin de sa vie est difficile. Les hommes de talent se succèdent pour lui écrire des chansons (Francis Lai, Charles Dumont,…).

C'est au début de l'été 1961, qu'elle rencontre le dernier homme de sa vie, Théophanis Lamboukas, qu'elle baptise Sarapo qui veut dire « je t'aime » en grec. En juin 61 elle reçoit le grand prix du disque de l'Académie Charles Cros pour l'ensemble de sa carrière.

En septembre 62 dernier passage à l'olympia , le 25 du même mois elle chante du haut de la Tour Eiffel pour la première du film « Le jour le plus long".

Le 6 Octobre 1962 elle épouse Théo Sarapo. Ils chanteront ensemble à Bobino en février 63 leur titre fétiche « A quoi ça sert l'amour ».

En Avril, elle tombe dans le coma. Très affaiblie, elle passe les derniers mois de sa vie dans le sud de la France où elle s'éteindra le 10 Octobre 1963. Elle sera ramenée à Paris où sa mort sera officialisée le 11 Octobre, le même jour que son ami Jean Cocteau. Son corps repose désormais au cimetière du Père Lachaise.
Revenir en haut Aller en bas
AAMUNCH

avatar

Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 64239
Date de naissance : 10/08/1958
Age : 59
Localisation : HAUTE CORSE CALENZANA
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: une facille   Mar 26 Sep - 5:45:41

ok merci devaux mais la on sort du sujet

je remets tout sa au salon


MON  SITE  

http://munchexmoser.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://munchexmoser.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une facille   

Revenir en haut Aller en bas
 
une facille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Avis aux fans de potager facile: le topinambour!
» facille !!
» une facille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION QUIZZ a theme LEGION ETRANGERE et ARMEES-
Sauter vers: