LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
NOEL 2015AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un capitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
escadre decedé

avatar

Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 8132
Date de naissance : 19/06/1950
Age : 67
Localisation : president AALE nord- pas- de -calais
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: un capitaine   Mar 29 Jan - 16:44:34

il fut pendant l'occupation , l'organisateur des chantiers de la jeunesse fondes par le general DE LA PORTE DU THEIL en 1952 il succeda alors qu'il etait lieutenant a monsieur MARCELLIN a laquelle il donna une impulsion remarquable
de qui s'agit-il
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

avatar

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 39853
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 69
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: un capitaine   Mar 29 Jan - 17:21:47

Le général VAN HECKE, figure légendaire du 7e RCA




Le Lieutenant-colonel VAN HECKE
1943Originaire de Belgique, le général VAN HECKE a marqué de son empreinte l’histoire mouvementée du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique en procédant à sa reconstitution le 19 avril 1943 pour en faire l’unité de tradition des Chantiers de la Jeunesse.

Étonnant destin que celui de ce jeune flamand, naturalisé français en 1911, qui, âgé de seulement 18 ans, n’hésite pas à quitter sa famille et ses amis pour rejoindre les rangs de la Légion Etrangère, à Sidi-bel-Abbès. Devenu le plus jeune médaillé militaire en 1912, il part pour l’Indochine et en revient à la veille d’une Grande Guerre au cours de laquelle il gagne son galon de sous-lieutenant au sein du Régiment de Marche de la Légion. Promu chevalier de la Légion d’honneur en 1919, l’entre-deux-guerres le voit, tour à tour, devenir méhariste à Tombouctou, marsouin en Syrie ainsi qu’au Tonkin - où il prend part aux combats de Langson - et agent des services spéciaux à Lille.

De la bataille de France à l’Afrique du Nord

En janvier 1940, le commandant VAN HECKE prend, à Bourges, la tête d’un bataillon de tirailleurs sénégalais avec lequel il participe bravement aux combats de la bataille de France. Démobilisé en juillet 1940 et ne parvenant pas à gagner l’Angleterre, il choisit de se porter volontaire pour mettre sur pied les premiers camps de jeunesse dont le commissaire général, LA PORTE du THEIL, a assuré le lancement au lendemain de la débâcle. C’est là qu’il choisit, pour les jeunes qui lui sont confiés, la devise « Par nous la France renaîtra » qui devait devenir celle du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique (RCA) trois ans plus tard. En décembre 1940 enfin, VAN HECKE est envoyé à Alger, avec le titre de commissaire régional des Chantiers de Jeunesse d’Afrique du Nord.




Le Lieutenant-colonel VAN HECKE
1943Originaire de Belgique, le général VAN HECKE a marqué de son empreinte l’histoire mouvementée du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique en procédant à sa reconstitution le 19 avril 1943 pour en faire l’unité de tradition des Chantiers de la Jeunesse.

Étonnant destin que celui de ce jeune flamand, naturalisé français en 1911, qui, âgé de seulement 18 ans, n’hésite pas à quitter sa famille et ses amis pour rejoindre les rangs de la Légion Etrangère, à Sidi-bel-Abbès. Devenu le plus jeune médaillé militaire en 1912, il part pour l’Indochine et en revient à la veille d’une Grande Guerre au cours de laquelle il gagne son galon de sous-lieutenant au sein du Régiment de Marche de la Légion. Promu chevalier de la Légion d’honneur en 1919, l’entre-deux-guerres le voit, tour à tour, devenir méhariste à Tombouctou, marsouin en Syrie ainsi qu’au Tonkin - où il prend part aux combats de Langson - et agent des services spéciaux à Lille.

De la bataille de France à l’Afrique du Nord

En janvier 1940, le commandant VAN HECKE prend, à Bourges, la tête d’un bataillon de tirailleurs sénégalais avec lequel il participe bravement aux combats de la bataille de France. Démobilisé en juillet 1940 et ne parvenant pas à gagner l’Angleterre, il choisit de se porter volontaire pour mettre sur pied les premiers camps de jeunesse dont le commissaire général, LA PORTE du THEIL, a assuré le lancement au lendemain de la débâcle. C’est là qu’il choisit, pour les jeunes qui lui sont confiés, la devise « Par nous la France renaîtra » qui devait devenir celle du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique (RCA) trois ans plus tard. En décembre 1940 enfin, VAN HECKE est envoyé à Alger, avec le titre de commissaire régional des Chantiers de Jeunesse d’Afrique du Nord.




Revenir en haut Aller en bas
escadre decedé

avatar

Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 8132
Date de naissance : 19/06/1950
Age : 67
Localisation : president AALE nord- pas- de -calais
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: un capitaine   Mar 29 Jan - 18:51:12

NENESS a écrit:
Le général VAN HECKE, figure légendaire du 7e RCA




Le Lieutenant-colonel VAN HECKE
1943Originaire de Belgique, le général VAN HECKE a marqué de son empreinte l’histoire mouvementée du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique en procédant à sa reconstitution le 19 avril 1943 pour en faire l’unité de tradition des Chantiers de la Jeunesse.

Étonnant destin que celui de ce jeune flamand, naturalisé français en 1911, qui, âgé de seulement 18 ans, n’hésite pas à quitter sa famille et ses amis pour rejoindre les rangs de la Légion Etrangère, à Sidi-bel-Abbès. Devenu le plus jeune médaillé militaire en 1912, il part pour l’Indochine et en revient à la veille d’une Grande Guerre au cours de laquelle il gagne son galon de sous-lieutenant au sein du Régiment de Marche de la Légion. Promu chevalier de la Légion d’honneur en 1919, l’entre-deux-guerres le voit, tour à tour, devenir méhariste à Tombouctou, marsouin en Syrie ainsi qu’au Tonkin - où il prend part aux combats de Langson - et agent des services spéciaux à Lille.

De la bataille de France à l’Afrique du Nord

En janvier 1940, le commandant VAN HECKE prend, à Bourges, la tête d’un bataillon de tirailleurs sénégalais avec lequel il participe bravement aux combats de la bataille de France. Démobilisé en juillet 1940 et ne parvenant pas à gagner l’Angleterre, il choisit de se porter volontaire pour mettre sur pied les premiers camps de jeunesse dont le commissaire général, LA PORTE du THEIL, a assuré le lancement au lendemain de la débâcle. C’est là qu’il choisit, pour les jeunes qui lui sont confiés, la devise « Par nous la France renaîtra » qui devait devenir celle du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique (RCA) trois ans plus tard. En décembre 1940 enfin, VAN HECKE est envoyé à Alger, avec le titre de commissaire régional des Chantiers de Jeunesse d’Afrique du Nord.




Le Lieutenant-colonel VAN HECKE
1943Originaire de Belgique, le général VAN HECKE a marqué de son empreinte l’histoire mouvementée du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique en procédant à sa reconstitution le 19 avril 1943 pour en faire l’unité de tradition des Chantiers de la Jeunesse.

Étonnant destin que celui de ce jeune flamand, naturalisé français en 1911, qui, âgé de seulement 18 ans, n’hésite pas à quitter sa famille et ses amis pour rejoindre les rangs de la Légion Etrangère, à Sidi-bel-Abbès. Devenu le plus jeune médaillé militaire en 1912, il part pour l’Indochine et en revient à la veille d’une Grande Guerre au cours de laquelle il gagne son galon de sous-lieutenant au sein du Régiment de Marche de la Légion. Promu chevalier de la Légion d’honneur en 1919, l’entre-deux-guerres le voit, tour à tour, devenir méhariste à Tombouctou, marsouin en Syrie ainsi qu’au Tonkin - où il prend part aux combats de Langson - et agent des services spéciaux à Lille.

De la bataille de France à l’Afrique du Nord

En janvier 1940, le commandant VAN HECKE prend, à Bourges, la tête d’un bataillon de tirailleurs sénégalais avec lequel il participe bravement aux combats de la bataille de France. Démobilisé en juillet 1940 et ne parvenant pas à gagner l’Angleterre, il choisit de se porter volontaire pour mettre sur pied les premiers camps de jeunesse dont le commissaire général, LA PORTE du THEIL, a assuré le lancement au lendemain de la débâcle. C’est là qu’il choisit, pour les jeunes qui lui sont confiés, la devise « Par nous la France renaîtra » qui devait devenir celle du 7e Régiment de Chasseurs d’Afrique (RCA) trois ans plus tard. En décembre 1940 enfin, VAN HECKE est envoyé à Alger, avec le titre de commissaire régional des Chantiers de Jeunesse d’Afrique du Nord.
:oke: :baba: NESSS et comme on n' est sur la meme question
qui fut pendant l'occupation l'organisateur de la musique des chantiers de jeunesse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un capitaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
un capitaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un capitaine
» main du capitaine d'anjou
» Capitaine Flam tu n'es pas, De notre galaxie
» traduction / je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme
» Capitaine BEAUMONT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION QUIZZ a theme LEGION ETRANGERE et ARMEES-
Sauter vers: