LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
NOEL 2020ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Mon_si12AccueilDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -34%
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à ...
Voir le deal
329 €

 

 ANECDOTE MICHAUX

Aller en bas 
+23
vannier
dany67
sandor
mich
nelson
carlier
freitas DCD
Audace
Giant-kouka DCD
lorak
REPFIRST
j-yves
theo DCD
escadre decedé
ALOYS
AAMUNCH
MAGALI
jeany
martine
damien
DIEUF
NENESS
MICHAUX
27 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 15 ... 19  Suivant
AuteurMessage
nelson

nelson


Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 13973
Date de naissance : 09/08/1974
Age : 48
Localisation : biarritz(64600)
Date d'inscription : 24/02/2007

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeMer 3 Sep - 17:43:27

yes michaux on attend la suite bien vu pour le gayton je vois que les recherche d'argent n on pas trop changé de ton epoque magali coca magali coca magali coca
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Histoire de Sgt/Chef. (40 éme CCB)   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeMer 3 Sep - 21:48:24

J'ai déjà signalé qu'à la Cie il y avait en tout 4 sergents/Chefs, à savoir :
SCHINKLE - TRECK - GREFF et l'Espagnol à la harley davidson qui était le responsable du service dépannage. Je ne me souviens plus de son nom. Son adjoint était le C/C DEVEIRMAN (belge). Déjà avant que je n'arrive à la Cie, ce Sgt/Chef, avait déjà la moto. Bien entendu, il ne pouvait pas aller se balader avec, donc elle ne lui servait que pour aller de sa chambre au service dépannage, normalement +/- 3 à 400 m, mais il prenait le chemin le plus long, vers le PA4, descendait la rue, arrivait sur la route de Giadinh à Tan Son Nhut (l'aéroport) tounait à gauche, passait devant le BMC de Giadinh et un peu plus loin à gauche, devant l'hopital. quelques mètres, il virait à droite, le sentier menant et au foyer, à la tôle (en face) et au service dépannage.
Quelques semaines après que je ne soit devenus responsable du 4 éme bureau, il avait essayé, par une demande que j'aurais formulées au Lt MARET, à ce qu'il puisse aller lui même à l'EMIFT, pour les commandes nécessaires à son service.Il ne se rendait pas compte, moi un 2 éme pompe, intervenir la dedans, j'en aurais pris pour mon grade (que je n'avais pas encore) du chef TRECK, je l'entendais, etv alors MICHAUX, de quoi vous vous mélez ? mucho mucho, les commandes pour TOUT, passent par chez moi. Je lui dit donc de demander lui même à TRECK, car même moi, je devais remplirle bordereau de commande que je devais remettre à TRECK, qui après avis du Lt. approuvait.
Plus tard, lorsque je suis parvenu à avoir ma jeep personnelle, pour ce débarasser du trop de travail, après visa bien sur, TRECK m'a accordé à ce
que j'aille porter les commandes à L'EMIFT et cherchez les fournitures de bureau chez PORTAIL rue Catinat.
Je ne sait pas si le chef Espagnol en a parlé à TRECK au mess, mais toujours est'il que le dit TRECK, m'en a parlé, me disant, mais qu'est-ce qu'il fout avec cette moto, et en plus il me parle decela devant les autres,manquerait plus que SCHINKLE demande un vélo pour venir de sa chambre à son bureau de semaine et bien sur au mess, GREFF, quoi, un
blindé.Y se rend pas compte; si encore c'était vraiment nécessaire.
Manque de bol (provisoirement vous verrez) pour le chef, une note de service de l'intendance parvient à la Cie, donc d'abord le capitaine, qui inscrit vu à transmettre à l'officier mécanicien (le Lt) pour suite à donner,
le Lt, vise et transmet à TRECK, avec mention :nécessaire à faire par le 4 éme bureau = Moi. Que depmandait cette note de service ? je devais fournir l'évaluation de la consommaion en carburant, de telle date à telle date (je sait plus combien de jours) il fallait donc donner le kiloùmétrage de chaque véhicule à telle date et idem x jours après, bon pas trop compliqué grâce aux carnets de bords. Mais (ce sont des malins à l'intendance) il n'était pas indiqués " de tous les véhicuoles " mais.... de
TOUT le matériel roulant, donc y compris la fameuse moto. Je remet donc le rapport, et bien sur, la moto, pas gros kilométrage. Le capitaine après lecture demande au lieutenant, s'il estnécessaire que la Cie ait une moto ?
de faire UN NOUVEAU rapport sur son utilité. Le lieutenant sans passer par TRECK, vient me voir,et me dit de lui faire rapport sur l'utilité actuelle ou
EVENTUELLE de cette moto.
Me voilà denouveau emmerdé. Je téléphone à DEVEIRMAN, et lui dit que
dès qu'il verra le chef (ben cela c'est bizarre, tout en écrivant , donc
au fur et a mesure que je réfléchis, je vois le chef Espagnol et..... son
nommerevient "VEGA") qu'il lui demande de venir me voir, c'est urgent et
important pour lui. Le chef vient me voir, me dempande ce qui ce passe,
je lui montre la note de service et les mentions du capitaine et ce que
le lieutenant indiqué. Le chef VEGA, oh merde (oui pour un Espagnol, il savait jurer en Français) MICHAUX,trouve un moyen que je garde cette
moto, j'y tiens: Moi, mais chef, vous ne roulez pas beaucoup avec ! Lui,
non mais tu ne pourrais pas trouver quelque chose ? Vu que t'est bureaucrate et avec cette responsabilité, tu n doit pas être con, non !
l'avais de ces réflexions ce VEGA. Bon écoute MICHAUX, il fait une chaleur à crever, il fait soif, réfléchis, je vais bous cherchez une bouteille de bière bien fraîche, moi, oui, mais pas de la 33, bon d'accord. Il part, et je commence à me creuser la cervelle, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour être biens vu. je réfléchis, réfléchis, mon VEGA s'&pmène avec 2 bières, on se rince la dalle, Lui, alors ? tu a trouver ? Il veut poser une fesse sur mon
burlingue et fout crayons, gomme ,papelard par terre, je me lève pour ramasser, Lui, non, laisse, réfléchis, je ramasse. et IL... et voyant ce qu'il
a flanqué par terre, cela me fait penser à un accident , cela fait Tilt.
Chef, je pense avoir une idée, maisfaut voir, Lui, dit dit MICHAUX.
Moi, voilà, lorsque un des camions à une grosse panne, qu'il faut le remorquer au dépannage, ui va le cherchez ? DEVEIRMAN avec le vrecker,
bon mais lorsqu'il y également un accorchage, avec autre véhicule, militaire ou civil et dégats, si le camion sait encore rouler,personne n'y vas
le chauffeur doit remettre rapport, et ce dernier, c'est pour votre service et pas pour moi, d'accord. Bon, VOUS, vous devez vous fiez au rapport écrit que le chauffeur vas vous remettre, mais qui dit, qu'il ne "chipote pas " le mieux serait que dans tels cas, vu qu la prévoté y va, que le responsable du service dépannage - donc VOUS - aille lui aussi sur place
pour ce rendre compte de QUI serait en tort. qu'en pensez-vous ?
vl'a t'il pas qu'il me saute presque au cou, et me dis, mais alors presque en Espagnol vu son émoi, MICHOUSSE (heureusement qu'il a pas dit " mes choses" Tou est merveillou, tient j'y richerchez doz biéra, réfléchis encore comment tu vas faire ton rapport. il repart, je griffonne, bien sur je sait plus comment texte exact, toujours est'il que je parlais que pour des accidents (sans blessés ou tués) moi je n'avais riens à y alleez faire,mais le responsable du service dépannage, à mon (humnble) avis, oui, et ce pour les motifs cidessus évoqués. Mon VEGA radine avec 2 nouvelles bières, je lui explique, en lui disant, que cela devra être approuvé par le
lieutenant MARET, le chef, avec lui pas de problèmes, on s'entend bien,
d'ailleurs, je suis prêt à lui gratter les couilles pour qu'il approuve, Moi, oui mais y a TRECK qui pourrait..... VEGA, lui il a pas intérêt à la ramener.
Bon, alors demain, je vais taper le rapport.
VEGA, MICHAUX, tu sait que j'ai une belle congaïe , moi, oh pour cela oui,
et bien écoute,bien qu'elle soit magnifique, je voudrais quand même changer, voilà, on va faire comme si je te la revend, d'accord. Moi,oui mais elle, VEGA laisse moi faire. et bien.....
-Mon rapport a été accepté.
- Il pu de ce fait ce déplacer plus loin
- Il a tenu parole
- il m'a refilé sa congaïe
- Je n'ai hélas pas pu la gardez longtemps, car
- Moi, je n'avais pas une solde de Sergent/Chef.
- Ce qui fait que LINA (c'est le prénom français qu'elle avait pris)
- Qui aimait la belle vie
- A un beau jour disparu
- On l'a retrouvée
- Comme pute au BMC de Giadinh.
Revenir en haut Aller en bas
damien

damien


Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 6083
Date de naissance : 11/09/1980
Age : 42
Localisation : Cessenon/Orb
Date d'inscription : 21/11/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 5 Sep - 19:33:36

les combines a Michaux!!! : oke: :oke: :b12:
Revenir en haut Aller en bas
http://oustalet.spaces.live.com/PersonalSpace.aspx?_c01_blogpart
AAMUNCH

AAMUNCH


Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 66003
Date de naissance : 10/08/1958
Age : 64
Localisation : HAUTE CORSE CALENZANA
Date d'inscription : 03/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 5 Sep - 19:49:26

yes bien lu :legio:


MON  SITE  

http://munchexmoser.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://munchexmoser.e-monsite.com/
freitas DCD

freitas DCD


Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 36054
Date de naissance : 25/08/1964
Age : 58
Localisation : Nul part
Date d'inscription : 29/07/2007

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 5 Sep - 20:17:02

yes aussi :souirire: :souirire:
je vaits te ecrire le bouquin :souri:
Revenir en haut Aller en bas
http://manuvino.com
Audace

Audace


Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 7437
Date de naissance : 16/09/1968
Age : 54
Localisation : Fréjus-Plage Var France.
Date d'inscription : 29/02/2008

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 5 Sep - 20:38:29

freitas a écrit:
yes aussi :souirire: :souirire:
je vaits te ecrire le bouquin :souri:
:souirire: :souirire: :souirire: Oula! :souirire: :souirire: :souirire:
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

NENESS


Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 44837
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 74
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 5 Sep - 20:59:43

superbe encore une fois michaux :legio: :souri:


ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 0011

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 110

Revenir en haut Aller en bas
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeSam 6 Sep - 16:16:00

Oh punaise pas toi freitas :ri: ou alors di a bri d'écrire a ta place :magali rigole:

pourquoi pas de la 33 Michaux ?
la dame avait des gouts de luxe :ri:
Michaux merci encore pour cet épisode :po3:


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Mes 2 conneries ( 40 éme CCB)   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeLun 8 Sep - 21:06:37

Je l'ao déjà racontée,mais est mélangée avec d'autres. De plus, au fur et
à mesure que j'écrit, parfois comme des "flash" quelque chose me revient.
Je répète que les échanges de paroles, sont donc +/- dans ce genre.
-------------------------------------------------------------------
Ce qui suit a eus lieu AVANT que je possède pa jeep. Bien sur, il m'est
impossible après 56 ans de donner les ordres successifs évnements.
-------------------------------------------------------------------

Un jour que j'étais de permanence garde au bureau des détails, ce qui,bien
que mieux quela garde de 2 H dehors, il fallait restez toute la nuit au bureau, je dormais donc surt un lit "picot". Bien entendu l'on s'emmerdait
en attendant l'heure de se coucher. Donc ce jour là, je m'emmerdais, et
je vois dans la cour devant l'entrée du bureau des détails, la jeep du capitaine. Je me dis, je vais faire quelque tours dans la dite cour. Au
milieu de celle-ci, il y avait un arbre, un seul, genre chène,question de la grosseur du tronc. Je monte donc dans la jeep et me met à rouler autour
de l'arbre. Je rappelle ici que j'avais mon permis depuis plusieurs mois,mais
je n'avais plus riens conduit depuis. je tourne donc , lentement, un peu plus vite, encore un peu plus et dans l'euphorie que je conduisais, je ne
sait pascomment j'ai fait, toujours est t'il que j'ai foutu la jeep dans le tronc de l'arbre; bien sur le moteur a calé. En moi même, je pense, dmain cela va être ma fête.
Le le,demain, j'étais donc à mon bureau (je le rappelle, situé lui, dans le parc auto) quand vers les 10 H et quelques HOFFSTETTETR vient me
cherchez, me disant que le Capitaine voulait me voir. Il me demande, tu étais de permanence hier, qu'est-ce que tu a foutu avec la jeep du capitaine ? je répond pas, on entre dans le bureau des détails, le chef TRECK me dévisage d'un air moqueur en marmomant so mucho,mucho.
il va toquer chez le Capitaine, et lui dit que je suis là. Le capitaine, qu'il
entre. J'entre et me présente: légionnaire MPICHAUX, matricule 79800 à vos ordres mon capitaine. Ce dernier, dans ta présentation après ton numéro matricule, tu aurais pu ajouter " et le roi des cons".
Dialogue (donc +/-)
- Le Capitaine, non seulement tu te permet de faire le guignol avec ma
jeep, mais en plus tu la fout dans l'arbre; sache que j'y tiens à ma jeep et même à l'arbre. Tu a oublié que sur un véhicule, on peut non seulement couper le contact mais aussi freiner. je t'écoue !
- Moi, ben, euh, voilà mon capitaine, je m'ennuyais, et vu que j'ai mon permis depuis quelques mois, je n'ai malheureusement riens à conduire,
alors,pur ne pas perdre la main, j'ai...
- Le capitaine, pas perdre la main !!!,t'en a de bonnes toi, tu aurais pas pu t'exercer sur un des vieux fors V8 ?
- Moi, Mon capitaine, pour cela, j'aurais du quitter mon poste de ......
- Le capitaine, je ne te parle pas d'hier, mais un jour quelconque, quand
tu a un moment de répit, t'a tout le parc auto pour toiurner. Bon, bien entendu, tu sait que je dois te punir,mais comme "malheureusement" on
a besoins de toi au bureau, je ne t'envoie donc pas au gnouf, mais :
Suppression pendant 1 pmois de ta permission permanente de 23 H
8 jours de consignes, donc fait gaffe, pas de foyer, si t'a soif, fait toi
apporter une bière, ou boit de mla flotte. Mais, coipmpe tu te plaint que tu a un permis et riens à conduire, le sergent NOVA, va te faire rouler. Tu peut disposer et estime toi heureux.
Quelques temps après le sergent NOVA rigolant, vient me trouver, et
me dit, allez MICHAUX, le carosse de monsieur est prêt, tu veut rouler parait'il, tu vas rouler. Je sort, bordel, des futs vides étaient disposés dans tout le parking, mais beaucoup trèsbrapporchés. NOVA,n voilà, tu prend un de tes bahuts, et tu roules en passant entre les fûts. TRECK mp'a dir, que
lorsque tu foutras un de ces fûts en l'air, je dois le noter, et à chaque
fut renversés = 1 jour de consigne en plus pour toi.
MICHAUX, tu sait que je ne te cherche pas, alors vas'y et je signalerai
que tu n'a renversés que 2 fûts, je peut pas faire mieux non !
et j'ai roulé pendant au moins 1 H, j'en ai renversés quelques uns de ces foutus fûts, si NOVA avait tout signalés, j'en avais au moins pour 15 jours
de plus.

Ma 2 éme connerie. j'étais à nouveau de permanence au bureau, et comme d'habitude, je m'emmerdais, depuis l'incident, bien qu'il n'y ai
pas 100 m du bureau à son quartier, le capitaine partait avec sa jeep,
donc que faire pour passer le temp ??
Outre mon permis quin jusqu'àlors ne me servait à riens, il en était de même pour les armes, depuis l"instruction donc fin juillet 1951, je n'avais
plus tirer un coup (de fusil ou pm bien sûr,pas l'autre). Je me dit, ben
tiens, je vais voir si je vais toujoursb aussi vite pour démonter et remponter le pm, qui était un MAT 9. donc je démonte, je remonte, je démonte,je remonte, quelque fois. A la dernière, je me met à viser,voir
si j'ai l'oeil, j'avance dans le burlingue jusqu'à l'entrée de delui du capitaine, je joue à viser et bien sur fait le con, j'appuie sur la détente et ue balle (heureusement une) part et va se ficher dans l'armoire métallique
du capitaine. Merde et merde,,cette fois, je ne vais pas y couper. J'entend une galopade dehors, et entre le chef entre le chef de poste de garde et une sentinelle. MICHAUX, c'est toi qui a tiré ? Moi , je lui montre
l'armoire et lui explique. Vl'a t'il pas que tous les deux, se tordent de rires,
bien sur, ils étaient au courant pour la jeep, alors le cherf de poste (je ne
sait plus qui c'était) et ben mon vieux, tu en veux tantn aque cla au capitaine, tu vas tout lui démolier si tu contues ainsi. En tout cas,prépare
toi our demain.
Le lendemain, toujours à mon burlingue, toujours dans les 10 H et quelques,toujours HOFFSTETTER qui vient me cherchez. MICAUC il.....
Moi l'interrompant, oui je sait. Je vais au bureau, TRECK me fait signe d'approcher, et entre 2 mucho, il me dit, MICHAUX, j'ai déjà vu des cons mais comme toi, bon je vais dire au captaine aque tu est là. Il và, et j'entend le capitaine hurler, qu'il s'amène vite ce "démolisseur ". j'entre dans le bureau du capitaine, j'essaye de bien me présenter, tente de biens faire claquer les talons et... le capitaine, fait gaffe, tu pourrais te démolir un tibia. Je me présente, légionnaire MICHAUX, matricule 79800 et rois des
cons mon capitaine. Ce dernier me regarde, et..... dialogue
- Dis moi, tu vas continuer encore longtemps à m'emmerder comme tu le
fait ? ma jeep, mon armoire, explique toi , et surtout ne vient pas me dire que vu que c'est toi qui a la responsabilité inventaire du mobilier, tu pourrais me la faire remplacer, et le motif, hein ! laisson comme cela,mais non de Dieu, explique moi ce qui est arrivé cette fois .
- Moi, je lui explique démontage, remontage,mat 49, et.....
- Le capitaine, donc si je somprend bien, comme conduire un véhicule, ici il y a longtemp que tu n'a pas utiliser une arme. Mais imbécile, tu ne sait pas
qu'il ne fait jamais faire joujou avec une arme chargée .
Dis moi;, entre nous, tu a déjà une idée de ta prochaine connerie ?
- Moi, je fermema gueule.
- Le capitaine, alors bin, disons donc que cette fois.
- 15 jours de consignes - et il ajoute, tu a quand même de la chance dans tes malheurs.
- Permanence au bureau pendant aussi 15 jours consécutifs
Et il ajoute, tu a remarqué que maintenant, je rentre dans mes quartiers avec ma jeep, bien que je n'ai même pas 100 m à faire, tu ne voudrais quand même pas qu'en plus j'emporte mon armoire ?
Vu qu'ici il n'y a pas de champ de tir pour t'exercer, alors pendant toute
la dure de ta permancence, plus de PM, un fusil MAS 36, et surtout,écoute moi biens, je t'interdis de passer ton temp à le démonter et remponter, si tu t'emmerde en attendant l'heure de dormir, passe ton temp à compter les margouillats qui sont sur le mur, donc pas de chipitage avec ton flingue, je ne tiens pas à ce que tu descende un pauvre cyclo qui passerait dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
damien

damien


Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 6083
Date de naissance : 11/09/1980
Age : 42
Localisation : Cessenon/Orb
Date d'inscription : 21/11/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeLun 8 Sep - 21:25:06

:souirire: :souirire: :souirire: terrible! super Michaux! :oke:
Revenir en haut Aller en bas
http://oustalet.spaces.live.com/PersonalSpace.aspx?_c01_blogpart
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeMar 9 Sep - 0:32:26

:ri: :ri: dur dur de passer le permis :magali rigole: mais il me semble pourtant que vous aviez déja raconter cette histoire d'armoir ,juste aprés avoir raconter , quand vous apreniez a conduire autour d'un certains arbre ( un seul magali coca ) que d'ailleurs vous avez embrasez :magali rigole: mais avec toutes vos aventures, il est possible que je me trompe :heureux:

pour l'ordre ce n'est pas grave Michaux :heureux:


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 12 Sep - 7:49:33

ouai :souirire: je courige les fautes magali coca
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Camerone 1952 à Saïgon   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 12 Sep - 21:32:58

Et donc arrive le 30 avril 1952, soit Camerone. Je ne sait pas si c'est toujours la tradition,mais à cette époque, c'était les Sous/off, qui apportaient la bouffe des légionnaires.
Vous savez que ce jour là (si cela n'a pas changer depuis) c'est le plus
jeune Lieutenant qui lit le récit de la bataille de Camerone.
Alors imaginez ce que cela a pu donner à la 40 éme CCB, ou il n'y avait qu'un seul lieutenant, et oui, MARET; je ne puis dire ce que cela a donner,carj'étais à mon bureau, car Camerone ou pas, les rafiots au port,fallait effeccetuer le transport de ce qui était débarqué. les chauffeurs ont travaillés en tournantes, une partie de 7 H 30 à 12 H et l'autre de 15 H à 17 H 30.Moi, j'avais pris la précaution de préparer tous les carnets de bord à l'avance.
De ce fait, faisant fi de la sieste, MAYER, PATONAY, MOI et quelques autres,nous avons dégagés sur Saïgon. GARCIA n'était pas là, en service ?
et KOPINSKI, lui avait préféré aller faire le plein seul. Nous voilà partis
à plusieurs cyclos qui se suivaient. Arrivés en ville, nous rencontrons d'autres légionnaires, soit venus d'autres unités,soit des gars qui étaient
à l"hosto et qui pouvaient sortir.
Nous étions au minimum une vingtaine.Nous avisons un bistrot assez chic,et nous y engouffrons. Le patron affolé,voyant cette bande de légionaires, arrive, en disant , messieurs, messieurs, du calme (alors que
nous ne faisions riens) je vous paye un verre à tous, sur quoi l'un de nous
rétorque, merçi biens, et nous, nous payerons lesnôtres ensuite.
on s'attable, quand un légionnaire d'origine allemande, voit un piano. Poliment il demande au patron du bistrot s'il peut enjouer. Le patron, ne
sait quoi répondre; le légionnaire lui dit, n'ayez crainte, si je vous demande si je peut l'utiliser c'est que je sait en jouer , et en effet, il savait et même très bien, comme José ITURBI par exemple.
Il se met donc au piano et commence par des valses viennoises, ensuite
le voilà qui se met à jouer la musique (chanson de Nelson EDDY) tirée du
film " RoseMarie" -
- Oh ma Rose Marie
- La fleur de la prairie
- etc...
- Et tous ceux qui connaissaint chantaient. Dans la rue passent des AFATS qui entendant cette belle musique et ces chants, entrent dans
le bistrot, et viennent nous rejoindre.
Du coup, certains demandent , jour moi ceci, joue moi cela, et un Français
demande s'il conait la chanson de Jean MARCO de l'orchestre de Jacques HELIAN - SANS VOUS - danse langouresuse
- Sans vous tout bas je redis
- les mots les plus doux
etc....
et des légionnaires dansent avec des AFATS. L'un deux lui demande de
jouer un air pour la " ronde " qui consite en ceci.
L'on se tient par la main, hommes,femmes, en cercles, on tourne au son
dela musique, au milieu du cercle, un homme (ou une femme) avec un
foulard ou mouchoir à défaut, regarde, choisit quelqu'un (du sexe opposé)
et l'embrasse, et tous le monde crie, à genoux et sur la bouche. et bien
sur pour l'ambiance, le pianistte jouait la chanson de MISTINGUET.
- Paris, c'est une blonde
- Qui plait à tout le monde
- Le nez retroussé l'air moqueur
- Les yeux, touours rieurs
- Tous ceux qui la connaissent
- Grisés par ses caresses
- etc....
Vous devinez l'ambiance dans ce bar, même le patron ne se faisait plus de mouron.
Mais.... dans un coin du bistrot, ce trouvait un Commandant de la Coloniale avec une pépée en civil.
Le bruit devait le déranger peut'être, toujours est'il qu'il se lève, s'approche du légionnaire au piano, lui tape sur l'épaule et lui dit :
- Tu vas arrêter ce vacarme, connard.
- Le légionnaire-pianiste,; vous pouvez répétez mon Commandant !
- Le commandant, j'ai it, tu vas arrêter ce vacarme , connard.
Le pianiste, tape une dernière note, se lève posément, et balance un parpaing en pleine poire du Commandant. Ce dernier part à reculons et vas s'écrouler dans les chaises.
Du coup tout le monde s'arrêtent de tourner,et regarde. Le Commandant sans dire un mot sort avec sa pépée, la musique reprend sur l'air du "Boléro" de Ravel, alors là..
Tout à coup, voilà le ommandant qui se radine avec la patrouille de service
ce jour là, mlanque de bol, c'étaient des rampants (pour les non initiés, des aviateurs,qui ne volaient pas) nonplus intimes ennemis, voyants à
qui ils avaient à faire, il s ont voulus trop bien faire, et bien sur, cela a
dégénérer en bagarre,le Commandant, pour lui apprendre, a reçu un deuxième parpaing, n'a pas insisté et il s'est barré. Mais ce con, n'avait pas dit don dernier mot.
Pednant la bagarre, des matafs (nos meilleurs copains dans toutes les
armes hors légion) qui passaient, s'arretent et regarde.Mais dans le feu de la bagarre, vla t'ilpas que des rempants les prennant à partie? Les matafs,
quoi, qu'est-ceà dire ? nous on regardent et vous nous taper dessus,
bagarre générale.
Bien sur, moi j'ai voulu fairele malin, dans un film (je sait plus le titre) j'avais vu une scène, ou un gars dans mon gene - 1 m 58, tapait sur
l'épaule d'un type, ce dernier se retournait, et le petit gars lui fracassait une bouteille sur la tronche.
Donc, je tape sur l'épaule d'un presque aviateur, celui-ci se retourne,et me balance une de ces mandale dans la gueule, mevla parti à dame.
d'un coup, voila cet enfoiré de Commandant qui s'améne avec du renfort,
soit des MP et d'autres types, quelqu'un crie, gaffent, les flics, et tout
le monde s'éparpillent, dont beaucoup entrainant avec eux une AFAT, et je suppose qu'ils ont pris la direction de DAKAO, là ou se trouvent des petites chambres en rangées,plein pied, ou s'était retrouvé le giron et le
pédé. MAYER, PATONAY, MOI et d'autres de la Cie, on fonce vers un
marchand de soupe, pour faire semblant de riens, si les MP se radnaient dans les parages. Quand tout nous a semblé calme, rejoint par d'autres légionnaires, nou alloons dans un bar situé au 1 er étage, le nom ????
je sait pas ce qu'il lui prend, toujours est'il qu'a peine rentré dans le dit bar,un légionnaire arrache le fil du téléphone, ce que voyant, le patron se raméne et nous dit avec un accent Corse, oh l légion, ne faites pas les cons, je vous paye un verre, mais du calme. Savez - vous qui est le patron de ce bar ! non ? et bien c'est monsieur FRANCHINI. L'un des
légionnaire lui répond, et alors ? - il ne devait pas être cantonner dans mles environs lui, piur ne pas connaître- Mais moi, oui. Monsieur FRANCHINI étaitlepatron du fameux " Continental" et elon ce qui se disait
patron de la mafia Corse, qui abait lamain mise sur Saïgon, comme les pirates Binh-Xuens l'avaient sur Cholon.
bref, on a bu le verre offert et nous avons tenu à reprendre une seconde tournée que nous avons payée.
Ensuite, cela devient vague, car vu la chaleur - aux alentours des 40 °
en plein soleil, vu le nombre de cognac soda que j'avais ingurgités, il m'est difficile de dire comment c'est terminée la soirée.
Je me suis réveillé avec la gueule de bois le lendemain, je suis vite aller préparer les carnets de bords pour les quelques véhicules qui roulaient ce jour, et je suis refoncé me mettre dans les plumes
je le pouvais, nous étions le 1 er mai, un jour férié.
Revenir en haut Aller en bas
DIEUF

DIEUF


Masculin
Poissons Dragon
Nombre de messages : 20965
Date de naissance : 17/03/1964
Age : 58
Localisation : cessenon
Date d'inscription : 24/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 12 Sep - 22:56:40

:merc: michaux :oke: :oke: :oke:

j'avais du retard 🇵🇦

mais c'est vraiment :po5: :respect: :merc: :oke: :oke: :oke:
Revenir en haut Aller en bas
damien

damien


Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 6083
Date de naissance : 11/09/1980
Age : 42
Localisation : Cessenon/Orb
Date d'inscription : 21/11/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 12 Sep - 23:01:29

qu est ce que j aimerais voir ce genre de scene avec les dialogues a la Audiard avec le Lino!!!!! deja que la scene est rocambolesque!!! du moins je pense pittoresque a l epoque!
tanpis pour le film on a deja le recit!!! :oke: merci Michaux!
Revenir en haut Aller en bas
http://oustalet.spaces.live.com/PersonalSpace.aspx?_c01_blogpart
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 12 Sep - 23:55:07

NENESS-cochon: je me souviens trés bien de cette anecdote déjà évoquer , je m'en souviens car voulant vous faire une surprise , j'avais chercher en vain cette chanson de Rose marie :ri:


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
freitas DCD

freitas DCD


Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 36054
Date de naissance : 25/08/1964
Age : 58
Localisation : Nul part
Date d'inscription : 29/07/2007

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeSam 13 Sep - 15:29:08

mercie michaux enfin je arrive à la fin :souirire: :souirire: :souirire:
me reste plus que à couriger les 120 pages :GRRRR:
et la mise en page aussi çà và encor grossir, maits là je suits à jour :souirire: :souirire:
Revenir en haut Aller en bas
http://manuvino.com
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: L'Adjudant légionnaire et la grenade au resto.   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeDim 14 Sep - 17:43:38

Un jour que j'étais seul, tous les autres en missions, je suis sortis à Saïgon,pour me payer un bon repas. Je suis entré dans un restaurant, qui se trouvait près du rond point (ou le flic avait été accroché par les barbelés) soit près du grand marché, entrée Bd. Galiéni, Charner;Bonard .
il y avait assez bien de monde dans presque tous des militaires de différentes armes, du simples trouffions à des officiers, dont peut'être des
supérieurs. Le garçon me trouve une place et par sa situation,je tournais le dos à la porte d'entrée, grand ouverte vu la chaleur et ce bien que l'on
soit en début de soirée. Je passe commande et dans l'attente,je dégiuste
un martini bien tassé, vu qu'il fallait mettre des glaçons. machinalement je
regade les convives, et de l'autre coté de la salle, à je crois 2 ou tables plus en arrière que la mienne (donc plus vers fond du resto) un Adjudant de la Légion, qui devait manger quelque chose qui donne soif, car sur sa
table, se trouvait une grande bouteille de pinard,et ce ne devait pas être la première, car il semblait avoir un coup dans l'aile.
Mon repas arrive, avec moi, une petite bouteille de pinard, et commence
mon repas.
J'en étais à la fin,et l'Adjudant lui, en était déjà à (je suppose que c'était cela) 2 à 3 éme verre de cognac.
Je termine, demande aussi un cognac, on me l'apporte, j'ai même pas le
temp delever le verre, quand quelque chose tombe aux pieds de l'Adjudant,celui-ci regarde, se pendche, ramasse, et crie, qu'est ce que c'est que ce truc.
Un cri retentit, attention, grenade, et beaucoup en se bousculant de foncer vers la sortie, d'autres ont plongés sous leur table, et certains,dont
moi, restés cloués, figés sur leur chaise.
L'Adjudant, quoi grenade, ce truc, vous voyez pas que c'est encore une de ces fabrications locales viets, ce bazar, ou sa saute direct quand sa atterit, et encore dans 3 fois sur 10, l'a pas péter, alors ça peut mal: et il commence à examiner cela la tournant et retournant dans tous les sens.
Quequ'un lui crie
- Ne joue pas pas avec cela,balance le
L'Adjudant ce retourne et, Balance le mon Adjudant, que l'on doit me dire
- Il pose l'engin sur la table, crie après le grçon qu'il lui apporte un autre
cognac.
- Fait pas le con crie quelqu'un,
- l'Adjudant sans se retourner, donc ne sachant pas qui a crier , ce pourrait paut'être un officier, répliqiue - con toi même, si çà te gène,vient
le prendre. Bien sur personne ne bronche.
Moi toujours figé sur ma chaise (comme plusieurs autres d'ailleurs) je regardais l'adjudant, je n'avais même pas pensé à boire mon cognac, ce n'est que lorsque le garçon (tremblant de frousse) à apporter le cognac
de l'Adjudant, que j'ai bu une gorgée du mien.
L'Adjudant vide son verre d'un seulcoup, et dit tout haut
Bande de trouillards, vous allez voir qu'iln'y a pas de danger, vous savez
ce qu'il y a dans cette soit disant grenade ? c'est une boite de conserve,
un peu d'explsif, des clous, des merceaux de verres, et autres bricoles pour blesser le plus de monde possible quand sa pète, çà pas péter non !
moi non plus d'ailleurs,et il recommence à retourner l'engin dans tous les
sens. Moi j'arrive à vider mon cognac, et d'une main pas trop sure (je me trouvais à disons 10 m de l'Adjudant) j'allume une "Mélia".
Quelqu'un crie encore, MON Adjudant, je vous en supplie, ne jouez pas avec ce truc. L'Adjudant réplique, bon puisque vous le demandez si poliment, je vais le balancez.
Il se se lève, dit au garçon, relet moi n autre verre je reviens.
D'un pas chancelant,il se dirige vers la porte, donc toujours grande ouverte, et sur le pas de celle-ci, il gueule, gaffe les nhaqués, je renvoie
un cadeau que je n'avais pas demandé et il balance l'engin et..... bam
ce truc explose.
L'Adjudant étonné, revient à sa table et s'adressant à ceux qui se trouvaient encore dans le resto.
Ben merde, c'était une demi locale cette saloperie: et s'adressant à ceux encore présents, se foutant qu'il y ai des officiers, il dit, dites les gars,en
somme,je vous ai évités des blessures éventuelles, ben oui, si j'avais tapé
sur la table avec ce truc, pour voir, alors, vous pourriez me payer un verre
Quelques verres sont arrivés sur sa table.
A moi (je n'étais toujours que simples légionnaires) m'a fait un signe ,pour
me dire toi tu paye riens, m'a inviter à prendre un des verres qu'on lui avait apportés et à conlus.
- M'a donner soif ce truc, c'est vrai, l'aurait pu me péter à la gueule.

Faut savoir que bien qu'en étant en ville, on risquait aussi sa peau, je rappelle l'attentat devant la façadedel'opéra de Saïgon en 1952, ou deux autos Dodge ont explosés, et surtout celui du Bd Charner, pas loin de l'hôtel Continental, ou des vélos dont les cadres avaient éts bourrés d'explosifs, ont sautés en faisant un carnage, surtout parmi les civils
d'ailleurs il est décrit dans le film " Un Américain bien tranquuile"

----ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 001sma10 ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Catina10

réclame des cigarettes Mélia et une affiche du cinéma aux pédés de la rue Catinat.
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeLun 15 Sep - 13:20:40

:magali rigole: :magali rigole: :magali rigole: :magali rigole: oh la vache , il est fou cet adjudant magali coca Michaux cela aurait vous peter a la figure :ri: j'imagine l'ambiance dans le bar et ce jeune tout tremblant apportant le cognac :hi hi hi: :hi hi hi:


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Sorties au MC de Saïgon   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeMer 24 Sep - 14:38:27

Je l'ai déjà racontée, mais comme je l'ai déà signalé, elle est mélangée avec d'autres qui n'ont riens à voir avec moi personnellment. D'autre part
comme je lai également déjà dit, la 1 ére fois, raconter de but en blanc, et
par après,soit m'aperçois fait des erreurs ou omis quelque chose.
--------------------------------------------------------------
Un dimanche ou nous étions tous les 5 libres (MAYER - PATONAY - KOPINSKI - et MOI, nous décidons d'aller au BMC se payer une congaïe.
Je crois que c'est KOPINSKI, qui fait s'arrêter 3 cyclos, et nous voilà partis,mais à DAKAO, à seulement 4 kilomètres, notre KOPINSKI a soif, bon
on s'arrête et on entre dans un bistrot, je crois l'avoir déjà dit, mais je le rappelle; MAYER ne buvait que de la bière - KOPINSKI, ce qu'il y avait de plus raide - GARCIA des apéros et j'ai essayé de me souvenir, PATONAY,lui
c'était je crois bien du "gin" avec des glacons, MOI, toujours cognac soda.
1 puis une deuxième tournée, qui va payer ? KOPINSKI toujours fauchés,
je me souviens maintenant on a joué les 2 tournées au 421, et si par hasard KOPINSKI était le perdant, on irait boire sur son compte au foyer ou là il pouvait payer avec les carnets dont j'ai déjà parlé.
Me souviens plus qui a perdu. Avant de repartir, MAYER doit aller pisser,alors là fallait voir, dès qu'il avait terminé, il devait passer son zigomard en dessous d'un robinet (s'il y en avait un) ou le tremper dans de la flotte, le voulait toujours propre.
On arrive au BMC, et cela ce passait comme suit.
Il y avait 1 médecin, 1 infirmier, et 1 autre type.On devait sortir coquette
la présenter au toubib,qui vérifiait si l'on n'avait pas une maladie quelconque, genre "chaude pisse" comme celle que j'ai eue. Après cela
o entrait dans l'arène. Je rassemble mes souvenirs pour vous expliquer.
une cour assez grande,les 4 parties bordées de petite chambres elles même partagée en 4 parties, simplement séparées par une mince cloison en bambou. Dans chacune de ces carrées, un pieu assez bas, une chaise,
une petite table avec lampe au pétrole si je me souviens bien, et..... 2
seaux, un avec de l'eau +/- propre pour laver notre prosper quand terminé la baise, l'autre, au cas ou l'on devrait faire pipi avant ou aprés.
En entrant dans cette cour, à gauche, se trouvait le dancing,bar, avec les
taxis girls,si on vulait danser,fallait prendre tickets ou carnet aupr!s de la mère maquerelle. Mes aieux, quelle odeur dans ce dancing, malgré les gros ventilateurs, car là, se trouvait représentés toute l'armée française, des
matafs,ds aviateurs, des paras, deslégionnaires, des tirailleurs tant algériens,marocains ou sénégalais, tous ce monde se trémoussaait sur la piste par une chaleur épouvantable, et cela transpirait je ne vus dis que cela.heureusement, le long bar, se trouvait dans le prolongement de l'entrée porte grande ouverte. et cela y allait avec l'orchestre phillipin (parait'il) des tangos, des rumbas, des valses. il y avait tellement de monde pour se trémousser, que moi, qui danse comme un fer à repasser,j'osais y aller, car je faisais du sur place, suffisait de lever une jambe après l'autre. Parfois un peu de chagement, tous le monde se tenaient pazr les épaules et tournaient en rond, non pas sur l'air de "Paris"
mais de,La la la la et viva Espana, la la la. Si GARCIA y entrait, on devait
attendre la fin pour le récupérer.
Dans la cour, des filles en pagaille, je ne les ai jamais comptées, mais je ne crois pas exagérer en disant au moins une centaine. Des Vietnamiennes bien sur,maus aussi des, Cambodgiennes, Laotiennes, Chinoises, parait même qu'ils y avait aussi 1 ou 2 Japonaises, des qui venaient de Singapour et même de Manille. la passe coutait 40 piastres, et le nuit, selon si le type était presser d'aller faire des trucs, ou les malins qui attendaient presque l'heure de la fermeture, cela variait donc, je n'ose pas trop avancer de chiffres,mais disons entre 50 et 75 piastres la noche.
On va d'abord boire un coup, car toujours le OPINSKI qui avait soif.
là, MAYER nous propose un concour, qui consistait à tirer le plus de coup
possible, (juré sur l'honeur de ne pas tricher). Ici, je rappelle encore une
fois, que je n'avais pas encore 20 ans, et que les autres quand même un
peut plus. KOPINSKI, lui refuse, il préfère restez au bar à nous attendre.
et nos voilà dans la cour, à choisir chacun sa fifille. Ne me demandez pas la nationalité de la mienne, j'en sait plus rien et d'ailleurs je nele demandais pas. On doit donc prendre une piaule divisée en 4 compartiment, ce qui
vous le devinez, faisait que l'on entendait tout des 3 autres.
Et c'est partis. Je ne sait plus ni qui a été le premier à annoncer :
- Cible n° 1, tir terminé mo Lieutenant - puis cible n° 2 idem, ainsi de
suite, et, ciblen° X, je recharge mon arme mon lieutenant. Bref,Moi, je
ne sait plus quel numéro de cible, j'ai du annoncer :
Cible n° X, plus de munitions mon lieutenant.
Alors comme convenu, le perdant (moi en l'occurence) devait payer la remise en forme = 1 soupe chinoise avec piment, e 2 éme perdant,lui les
cyclos du retour.
terminé, avant de sortir l'on va récupérer KOPINSKI, qui nous demande d'ou l'on vient, car il nous trouveent un air palichon et fatigués.
Pou ne pas payer éventuellement les verres qu'il avaient ingurgités, on
lui a dit, tu suit, on part.
fallait repasser par le toubib et l'infirmier; là on recevait un petit tube de
pommade prophylactique, qe l'on devait devant le toubib, injecter le contenu dans le petit orifice de notre joujou.
on est allé manger notre soupe chinoise, on a pris les cyclos et nacht
40 éme CCB. là tous le monde (c'est KOPINSKI qui mel'a dit lelendemain)
aussi bien MAYER, GARCIA, PATONAY, ce sont écroulés sur leur pieu et
sont partis dans d'autres bras, ici ceux de morphée. J'en ai fait de même
de mon côté, (vu que j'avais ma piaule à part).
Le lendemain, KOPINSKI nous a demandé ce que l'on avait.....branlé,pour avoir une tête pareil hier.
On lui a expliqué, et il a conclu comme suit (enfin+/-)
Moi, j'aurais marché pour un concours de " turlute" ave une boutanche
et après chaque vidange, j'aurais gueulé.
Cible n° X TIR TERMINE, JE REAPPROVISIONNE, mon lieutenant.
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeMer 24 Sep - 14:52:25

:oke: :merc: Michaux


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Une journée de bureaucrate   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 3 Oct - 21:50:59

M.... au mileu du texte, out a sauté et perdu, je recommence
en espérant que ceci plaira, car dur dur piyr trouver quelqe chose de réel
car nous sommes toujours en 1952.
------------------------------------------------------------------
Réveil à 6 H, toilette, petit déjeuner dans la cour arrière du batiment du bureau des détails, soit HOFFSTETTER, HORENBACH et MOI. le boy , ex pim, CHARLIE, nous apporte, café,pain,beurrre,confiture. vers 6 H 45 je
vais à mon burlingue, bien que les carnets de bord des véhicules sont prêts depuis la veille, je revérifie,les chauffeurs arrivent, et partent à 7 H
pour leur mission respective. A 8 H s'améne BRICKET, qui vient chercher son Dodge, pour avec ses 3 pims, faire la tournée de vidange des chiottes. Bon, tout lemonde est sur le pont, à moi, qu'ai-je à faire ce jour ?
taper le rapport sur les embarcations récupérées que l'on n'a jalais récupérés, déjà fait , rapport en 7 exemplaires d'un accident! ouf, il n'y en a pas eus , allez à l'EMIFT (pour rappel Etat Majr Interarmes Forces Terrestres) jy ai riens à foutre pourle moment , demandez au chef TRECK, si pas besoins de fournitures de bureau a allez chercher chez PORTAIL rue Catinat à Saïgon, vu que moi me faut riens, lui non plus he suppose, et
puis d'habitude il mele signale de lui même, faire l'inventaire du mobilier chez les S/Offs, déjà fait y a pas longtemps, mettre à jour mes tableaux ?
ilslesont. Ah oui parlons en des tableaux, qu'avec l'aide du C/C DEVEIRMANnous avons mis au point.
L'un pour les véhicules, soit le genre (GMC, Ford V8, etc..) le n° de plaque leur attribué, la date de réception, leur kilométrage.
Le second, reprend aussi les véhicules, mais avec le nom des chauffeurs par véhicules, ou ils se trouvent en ce moment. a coté le kilométrage au
compteur avec l"indication du dit kilométrage lors du dernier entretien,car
en ces telps là, c'était pas comme maintenant,ou l'on ne fait des entretiens que tous les 10.000 kms. sont en ordres
mon tableau inventaire du mobilier : = j'ai (par exemple) 80 chaises, 60 tables, 5 armores ordinaires, 6 armoires vitrées, etc... c'est en ordre,
les endroits ou chaque leuble se trouvent, doncle nom des 2 officiers,des
S/Offs. et tout doit correspondre, je ne peut avoi ni plus ni moins, quoi que avec les soit disants "détruits sur place ".
L'état des véhicules, déjà fait, d'ailleurs y a pas logtemps que l'on a reçus
des Hotchkiss, non de ce cotés tout vas bien.
Mais bon dieu, pour une des rares fois ou je n'ai pas de surcroit detravail, qu'est-ce que je vais foutre ? Je trainaille jusqu'à l'heure du déjeuner, re
CHARLIE et la bouffe, qu'est-ce ? des fayots, Merde, je vais bouffer chez
un vietnamien, soit une soupe Chinoise avec du Noc Man, ou un bolde riz
avec des pousses de bambous, aux choix, .
Normalement, à partir de 13 H c'est la sieste obligatoiure jusqu'à 15 H,
plus pour moi, je l'ai faite une fois,lorsque jeme suis réveillé, vu la chaleur j'avais une geule comme un qui se relevai d'une cuite carabinée, alors
je trainaillais chez le vietnamien. Lorsque arrivait 15 H, j'allais trouvé le chef TRECK et lui disait que j'allais voir ce que fabriquaient les chauffeurs,
voir si pas un qui aurait eus trop soif, ne vienne, s'ildéchargeait des barbelés, m'accrocher encore unpauvre flic réglant la circulation.
mais ou me placer, car il y avairt (s'il n'était pas en mission en dehors de Saïgon) notre KOPINSKI, car il savait, que je me planquaos is à l'ombre,qu'avant de partir j'étais passé au foyer prendre quelques boutanches de bière, et bien que cette boiusson ne soit pas assez forte pour lui, comme il transpirait, comme ilavait toujours soif, comme il était toujours fauché, il avait repérés, les endroits ou je pouvais être, alors
s'il me voyait, il freunait à mort (il l'aurait fait, même s'ilavait trabsporté de la Nytroglycérine) ah MICHAUX, tu est là, tu ne peut savoir comme je crève de soif, il était inutile de lui dire que je n'avais plus riens, IL VERIFIAIT, et en quelques secondes, il s'envoyait une outeille de bière, et à chaque fois il me dsait, bon dieu sa rafraichit le gosier, mais j'aurais préféré du plus raide. Bien entendu, d'autres avaient repérés son manège,
et, en profitaient aussi, ce qui fait, que je nem'attardais jamais trop,car avec ces gus, ma solden'aurait pas suffit. Et en plus, quand je leur avais
donné à boire, si je m'attardais, quand ils repassaient dans l'autre sens,ils
me guelaient " alors le planqué, sa boum " ?donc dans les 16 H retour au
cantonnement, dans un peu plus de 1 H les camions allaient rentrés, alors
boulot avec les carnets de bord. 18 H c'était le diner, Re CHARLIE, c'est
quoi? j'avoue que j'ai rarement bouffé la cuisne de la Cie, mis a part le petit déjeuner. Après, selon les cas, soit au foyer jouer à la belote, ou poker, ou aux dès 421, soit sortie à Saïgon, tout dépendait, si les autres
ou quelques uns étaient libres = MAYER - PATONAY - GARCIA et notre KOPINSKI. Ah cela merevient, le GARCIA, j'ai narré l'histoire du chauffeur Espagnol MANUEL, et de son rapport écrit à déchiffrer, et que le C/C Espagnol, m'avais dit qu' il ne lisait pas l'Espéranto? et bien une fois j'avais
demandé à GARCIA, vous savez ce qu'il m'a répondu, ceci pour se défiler.
Ecoute MICHAUX, quand j'écrit une lettre, je n'essaie même pas de la relire
pour voir, car je ne paeviens pas à lire ce que j'ai écrit. Faut l'faire, non !
bref, arrive les 22H l'heure de me pieuter, si je ne sui pas de sortie.
Et bien justement aujourd'hui non, alors bonne nuit ls gars.
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeDim 5 Oct - 23:14:54

Pour une fois que vous n'aviez pas de travail NENESS-cochon: cela a du vous changer :oke:
par contre je suis étonner que vous aviez une sieste obligatoire :magali rigole:


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
MICHAUX

MICHAUX


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 91
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Noël 1952   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeVen 17 Oct - 22:08:46

Malgré mes efforts pour me souvenir, je ne sait pas dire qui de MAER ou
de PATONAY était le troisième larron.
-------------------------------------------------------------
Depuis la solde de août, nous mettions chacuns la même somme de coté,
bien entendu, comme moi j'avais une piaule pour moi seul, j'ai été chargé de conserver les sommes versées. Nous avions décidés que ceux qui ne seraient pas de service ou en mission, le 24 décembre, nus allions allez faireun repas un peu spécial dans un resto assez chics, fréquentés surtout par des civils français (planteurs d'hévéas) et des membres de certaines ambassades.
Le 24 décembre arrivé, KOPINSKI était de service, il n'y avait que GARCIA et je ne me rappelle plus qui de MAYER ou PATONAY.
Je suis certain pour GARCIA, car je le revois savourer ces fameux Martini.
Nous partons donc pour Saïgon et allons dansun restaurant que nous avions repéré.
Nous avions dès août décidé de faire un repas "scandale" pour vpoir la réaction des civils.
Nous entrons ,nous saluons en disant assez haut, bonsoir à tous et bon appétit. Le patron se précipite (pas un Vietnamien,mais un Français) Nous
voyant à jeun, il ne s'affole pas, et nous demande si nous venons pour diner, en effet, il était dans les 20 H et quelques. il claque des doigts et
un garons s'amène, Vietnamien lui.Nous lui depandons uneb table dans le milieude la salle. Nous nous installons,je lui depande de se pencher, et je
lui parle à l'oreille, que personnes n'entendent. Ilme regarde ahuri et étonné,va trouvé le patron, lui explique ce que je lui ai dit, ce dernier hoche la tête et lui fait signe que c'est bon.
Les connards de civils (certains avec leur madame, dont des pas mal foutue) nous regardaient se demadant ce que 3 vulgaires légionnaires et de 2 éme classe qui plus est, venaient foutre dans ce resto.
Le garçon nous apporte les menus, nous les examinons, chacun de nous trois choisis, et moi, au fur et a mesure, je note les prix en additionnant également au fur et à mesure. Quand tous les 3 nous avons choisis, je sors le pognon et j'appellele garçon, je le paye (donc à l'avance) et lui
donne un pourboire conséquent (surtout pour un vietnamien). Il se fend d'un large sourire, nous regardons le patron, lui, en douce, il lève le pouce.
et c'est partis, alors quel repas scandale me direz-vous, ? et bien nous avionsq décidés (pour rigoler et emmerder les civils) que nous dierions en
commencant le repas A L'ENVERS, donc comme ceci :
1) le digestif - 2) le pousse café - 3) le café - 4) le dessert - 5) le cognac
(et oui,même GARCIA) - 6) le fromage - 7) le repas en lui même, avec une bouteille de vin - 8) l'entrée et 9 ) l'apéro.
Fallait voir la tête des mectons, prenaient un air dégoutés, tandis que leur
femmes elles se maraient, ahuris, offusqués,interloqués qu'ils étaient ces abrutis.
A la fin du repas, suite aprèsl'entrée, je ne sait plus qui(comme convenu avec le garçon) le hèle et lui demande en parlant assez haut, pouvez-vous
nous apporter des rines doigts svp. le garçon, tout de suite légionnaires, ils se barre dans la cuisine et revient avec 3 petits verres, remplis d'un liquide blanc donc comme de la flotte. GARCIA se lève prend le verre et
crie; à mon commandement, envoyez, on s'envoie le verre qui bien sur contenait non pas de la flotte mais du choum. GARCIA, pas habitué à ce genre deboisson, claque de la langue et s'écrie; ca change des apéros et
il crie "VIVA LA MUERTE " il se croyait encore avec les républicains Espagnols. le garçon rigolait, le patron faisait mine de faire des comptes,
les civils non civilisés, étaient de plus en plus ahuris, mais aucuns n'osaient moufter. Puis nous avons crié au serveur, garçns 1 soda svp.
celui-ci toujours rigolard nous a apporté 3 grand verres, remplis à un
tiers de cognac, a posé la bouteille (petite) de soda, que nous nous sommes partagés, faut avouer que c'était un cognac soda très tassé.
vu que l'heure tournait, nous avons terminé, chacun par sa boisson préférée, nous sommes levés, nous avons serré la main au serveur, idem celle du patron lui disant que sa bouffe était excellente, nous nous sommes chacun vers une table ou il y avait minmum un couple, avons dit
au mec " manger, c'est pas bon quand c'est froid" avons saisis la main de
la dame ou des si accompagnés, l'avons baisée (la main ,pas la dame) nous avons mis notre képi, nous somme dirigés vers la sortie, nous nous sommes retournés, avons salué en disant " Jouyeux Noël à vous tous"
et nous sommes sortis.
Je dois ici dire, qu'e ce qui le concerne, c'était le dernier réveillon de Noël
que je passais joyeusement, celui de 1953 allait être tout autre.
----------------------------------------------------------
J'ai omis de dire, que vu que KOINSKU et un autre n'avaient pas pu nous
accompagner, leur argent leur a été rendus.
Revenir en haut Aller en bas
MAGALI

MAGALI


Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 56520
Date de naissance : 03/04/1967
Age : 55
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 07/09/2006

ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitimeSam 18 Oct - 0:02:36

magali coca magali coca magali coca magali coca
:po3: :po3: :po3: :po3: :po3: :po3: :po3: :po3:
j'aurais aimer etre dans la salle voir leur tete :magali rigole: :magali rigole:
pour le noel suivant , je me doute de ce que c'est :x10:
celui qui déterminera tout les autres jusqu'a ce jour NENESS-cochon:
merci beaucoup Michaux , pour ce moment de rigolade :oke:


Légion d'honneur de Domingo 14 juillet 2007
https://www.dailymotion.com/playlist/x5ps5_MagaliDieu_legion-d-honneur/1#video=x31evt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: ANECDOTE MICHAUX   ANECDOTE   MICHAUX - Page 12 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
ANECDOTE MICHAUX
Revenir en haut 
Page 12 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 15 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» ANECTODE SANDOR
» Anecdote TOTEGEGIE.
» Encore un TORCHON anti-Légion !
» ANECDOTE JOAQUIM colorado
» Michaux !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION>SUJETS LEGION ETRANGERE+AVIS de RECHERCHE et de DECES-
Sauter vers: