LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
Colonel BIENVAULT Mon_si12AccueilS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer 15.6″ Asus A15 TUF566QM-HN039T – FHD IPS 144Hz, ...
1349 €
Voir le deal

 

 Colonel BIENVAULT

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 0:34:58

Titre: Obsèques du Colonel BIENVAULT
Allocution prononcée par le Médecin général inspecteur Christian CORBÉ,
Directeur de l’Institution Nationale des Invalides, à l’occasion des obsèques
du Colonel Roland BIENVAULT,
en l’église Saint-Louis des Invalides, le vendredi 15 février 2008 à 15 heures.

Mon Colonel, voici venu le moment de vous dire avec tristesse et émotion un dernier adieu au nom de toute la famille de l’Institution Nationale des Invalides, cette famille des Pensionnaires que vous avez particulièrement marquée par votre forte et attachante personnalité, et au sein de laquelle vous avez vécu, les trois dernières années de votre vie.

C'est une très profonde tristesse que nous ressentons alors que, dans quelques instants, vous allez franchir le seuil de cette Eglise des Soldats, où vous vous êtes si souvent recueilli entouré de tous vos amis pensionnaires, avant de partir pour le cimetière d’Orléans où vous allez reposer dans le caveau familial.

Mais atténuant notre peine, c’est un sentiment de plénitude et d’accomplissement qui nous anime, alors que me revient le grand honneur, ainsi que le triste devoir, d'être l'interprète de ceux que vous laissez ici, pour vous exprimer une dernière fois notre profonde considération, notre respectueuse admiration et notre très sincère amitié. Pour vous dire aussi combien nous avons apprécié le grand privilège de vous avoir connu, et de vous avoir compté parmi ces prestigieux Pensionnaires des Invalides si divers dans leurs personnalités qui, depuis plus de trois siècles, forment une chaîne ininterrompue d’acteurs héroïques, blessés au service des armes de la France.

Mon Colonel, vous êtes né le 11 avril 1921 à Bléré en Indre et Loire et vous resterez toute votre vie très attaché à votre touraine natale. Vous êtes fils unique et votre père est employé comme policier municipal à la ville de Tours. Vos parents vous élèvent dans un esprit de droiture, de sens de service du pays, de respect des valeurs, et de dévouement au bien commun qui doit primer sur toute autre considération.

A l’âge de dix-huit ans, en avril 1939, vous vous engagez pour une durée de trois ans dans l’armée de l’air et vous rejoignez la base aérienne d’Avord dans le Cher pour y suivre une formation de pilote. La guerre viendra contrarier vos rêves d’adolescent. Après avoir subi ce que l’on appellera « la drôle de guerre » au sein de la 6ème brigade aérienne de bombardement d’assaut, vous êtes versé dans l’armée d’armistice. Révolté par la défaite, vous décidez de rejoindre la France combattante et vous vous engagez en janvier 1942 au 1er Régiment Etranger d’Infanterie à Sidi-Bel-Abbès.

En 1943, vous participez à la campagne de Tunisie au sein du 3ème Régiment Etranger d’Infanterie, avec le grade de sergent. A la dissolution du 3ème REI, vous êtes affecté au Régiment de Marche de la Légion Etrangère. Admis au cours des élèves aspirants de Cherchell, vous êtes promu aspirant d’active en octobre 1944 et rejoignez le RMLE avec lequel vous débarquez en Provence pour participer aux combats de la Libération. Lors de l’un de ces combats des Vosges, vous faites prisonnier un soldat allemand blessé. Vous le transportez vous-même jusqu’au poste de secours et comme vous êtes donneur universel, vous proposez tout naturellement de lui donner votre sang. Vous êtes vous même blessé à deux reprises lors des violents combats de la libération de Colmar. Votre comportement exemplaire est récompensé par l’attribution de la croix de guerre 1939-1945 avec deux citations à l’ordre de l’armée et la médaille militaire.

Promu sous-lieutenant en septembre 1945, vous vous embarquez pour l’Indochine où vous ferez, un premier séjour de janvier 1946 à octobre 1947 au sein du 2ème Régiment Etranger d’Infanterie. En décembre 1946, à l’occasion d’une mission de liaison dans le Sud Annam, vous êtes blessé à la cuisse par des éclats de grenade lors d’une embuscade.

Rapatrié en France, vous épousez le 22 avril 1948, mademoiselle Marie-Rose COLLETAZ, avec qui vous fondez un foyer qui sera comblé avec la venue de vos trois enfants, Philippe, Pierre et Blandine.

En mai 1949, vous repartez pour un second séjour en Extrême-Orient comme lieutenant au 5ème REI. Promu capitaine en juillet 1953, vous vous portez volontaire pour servir dans les troupes aéroportées, après vous être fait breveter parachutiste. Vous rejoignez l’Indochine en janvier 1954 pour un troisième séjour, au sein dans un premier temps du 3ème Bataillon Etranger de Parachutistes, puis du fameux 1er BEP avec lequel vous sautez en renfort sur Dien Bien Phu le 27 mars 1954, alors que tout semble déjà perdu. Vous y serez blessé à deux reprises lors des furieux combats au corps à corps qui vous opposeront aux combattants du viet-minh tentant de submerger vos points d’appuis. C’est ainsi que le 30 avril, jour anniversaire de Camerone, vous êtes atteint à la tête par des éclats lors d’une contre-attaque. Malgré cette blessure, vous continuez à vous battre jusqu’à la chute du camp retranché.

Fait prisonnier le 8 mai 1954, après une longue marche qui vous conduira au tristement célèbre camp numéro 1, vous allez subir une captivité qui vous laissera de terribles séquelles physiques et surtout morales. Votre priorité pendant tous ces mois, sera d’aider vos camarades à survivre dans cet enfer. Vous resterez à jamais bouleversé et révolté par le sacrifice de tous ces jeunes français non par le sang reçu mais par le sang versé que vous avez emmenés au combat et commandés au feu. A votre retour, vous irez personnellement visiter les familles de ceux que vous avez laissés là-bas en Indochine.
A votre libération, le 2 septembre de cette même année, vous pesez 35 kilos.

Affecté aux Ecoles de Coëtquidan, où en tant que commandant de compagnie, vous encadrez plusieurs promotions d’élèves officiers, vous y êtes plus spécialement chargé de la formation morale. Votre souhait le plus cher est de retourner servir à la Légion Etrangère. Vos vœux sont exaucés et vous rejoignez en janvier 1957 la 13ème Demi-brigade de la Légion Etrangère en Algérie.

En février 1958, vous décidez de quitter provisoirement la Légion pour servir dans les parachutistes en rejoignant la 11è demi-brigade parachutiste de choc. Vous servirez plusieurs années dans la plus grande discrétion au sein de ces unités si particulières. Vous troquez à nouveau votre béret rouge contre un béret vert en rejoignant le 2ème REP à Bou-Sfer, en tant que chef de bataillon, en octobre 1962.

En 1964, vous obtenez votre brevet de moniteur parachutiste, et jusqu’à la fin de votre carrière vous allez vous consacrer à l’instruction et à la formation des jeunes français volontaires pour servir dans les troupes aéroportées, en particulier au sein de la Section de saut en vol du centre de préparation militaire de Paris.

Promu lieutenant-colonel en avril 1971, vous faites valoir vos droits à la retraite et quittez le service actif en janvier 1973, mettant un terme à 34 années de service dont dix-sept années passées à servir sous la grenade à sept flammes de la Légion Etrangère.

Vous vous retirez à Orléans et vous allez consacrer cette retraite bien méritée, principalement à la jeunesse qui vous entoure, ne ménageant pas votre temps et votre énergie pour répondre à toutes leurs attentes.

Vous êtes promu au grade de colonel de réserve en octobre 1977.

Votre épouse disparaît en novembre 2004 et votre état de santé se détériore rapidement en début d’année 2005. C’est votre souci de ne pas constituer une trop lourde charge pour vos enfants, qui vous amène à demander votre admission en qualité de pensionnaire à l’Institution Nationale des Invalides où vous êtes accueilli le 28 juin 2005.

Dès votre arrivée, votre comportement courtois et généreux, votre sens de l’humour et une certaine fantaisie bien à vous, vous font gagner l’estime de tous les Pensionnaires que vos côtoyez, et de l’ensemble du personnel soignant. Vous participez, autant que votre état de santé le permet, à diverses activités proposées aux Pensionnaires. Fervent catholique, vous avez participé chaque année au Pèlerinage Militaire International à Lourdes.

Mais depuis quelque temps déjà, nous constations avec inquiétude et tristesse la dégradation de votre état de santé. Nous avons donc ressenti votre départ, mardi dernier, dans votre 87ème année, comme une sorte d’aboutissement, au terme d’une vie édifiante et digne, tout au long de laquelle vous avez fait preuve d’un caractère tout à la fois gai, affirmé, d’une détermination aussi réfléchie qu’énergique et d’une grande discrétion sur votre carrière militaire, toute guidée par la devise de la Légion « Honneur et Fidélité ».

Neuf fois cité, vous êtes Grand officier de la Légion d’Honneur, médaillé militaire, titulaire de la croix de guerre 1939-1945 avec deux palmes, de la croix de guerre des TOE avec deux palmes et une étoile d’argent, ainsi que de la croix de la valeur militaire.

A tous vos proches, plus spécialement à vos fils et à votre fille, à vos douze petits enfants, j’adresse en mon nom personnel, au nom du Gouverneur des Invalides, au nom de tous les médecins et personnels, au nom de tous les bénévoles qui oeuvrent dans le cadre de l’Institution, en particuliers ceux de la Croix Rouge et de l’Ordre de Malte qui vous ont si souvent accompagné, nos plus vives et nos plus sincères condoléances.

Mon colonel, avant de nous associer par la pensée et le recueillement à la peine de votre famille, et de tous vos fidèles amis, nous allons vous rendre dans la cour d’Honneur des Invalides, en présence de l’étendard des Invalides, le dernier et vibrant hommage que vous méritez


Colonel BIENVAULT 52a_t
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

NENESS

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 43855
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 72
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 6:45:45

Colonel BIENVAULT 763353 repose en paix l'ancien Colonel BIENVAULT 763353


Colonel BIENVAULT 0011

Colonel BIENVAULT 110

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 6:56:08

Qu'il repose en Paix Colonel BIENVAULT 763353
Revenir en haut Aller en bas
theo DCD

theo DCD

Masculin
Balance Buffle
Nombre de messages : 27788
Date de naissance : 29/09/1961
Age : 59
Localisation : Attiches
Date d'inscription : 09/09/2006

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 10:38:56

tres grande carriere reposé en paix mon colonel Colonel BIENVAULT 763353
Revenir en haut Aller en bas
AAMUNCH

AAMUNCH

Masculin
Lion Chien
Nombre de messages : 65986
Date de naissance : 10/08/1958
Age : 62
Localisation : HAUTE CORSE CALENZANA
Date d'inscription : 03/09/2006

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 12:27:41

oui qu'il repose en paix


MON  SITE  

http://munchexmoser.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://munchexmoser.e-monsite.com/
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 89
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 18:03:05

2 éme - 5 éme REI 13 éme DBLE,
les Paras - 3 séjour en Indochine
saut sur dien bien phu - prisonniers des viets
Encore un oficier de gtande valeur qui s'en va

Sincères condoléances à sa famille
et reposez en paix mon Colonel,

------------------Colonel BIENVAULT 763353 ----------------
Revenir en haut Aller en bas
escadre decedé

escadre decedé

Masculin
Nombre de messages : 8132
Localisation : president AALE nord- pas- de -calais
Date d'inscription : 08/09/2006

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 29 Fév - 18:51:16

sinceres condoleance :respect:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeMar 4 Mar - 13:26:23

pour info c est enfant on basarder tous ces souvenir car j ai recuperer des ouvrages sur la legion lui appartenant ainsi que des photos que ces enfants ont vendus au poid a un gars qui fait les vides grenier vendus alors qu ils etait aux invalides


en voici 3 les plus remarquable je pense

1er :

titre : pour ceux qui reste (recit de guerre de la 9éme compagnie du RMLE 1943 /1945 )

etat : impeccables

editer :le 15 fevrier 1946 en 500 exemplaires n° 33

annotations specifiques :
dedicacer par 6 des officiers de la compagnie et annotation de l ancien propriétaire qui a inscrit en marge les noms et grades de chaque protagoniste ( aspirant dans cette compagnie a l epoque )

2éme :

titre : la grande equipe ( chronique du RMLE 1943 1945 )

etat : impeccables

editer : par guy le prat en 1946

annotations specifiques : dedicace du general JEAN OLIE et photos et croquis de CH.J.HALLO

3eme :

titre : LES CHANSONS DE LA GRANDE EQUIPE (
chanson de popotte sous forme d operette relatant la vie du RMLE " 4° DBLE/3°REI/3°REIM/1°REIM ) de aout 1941 a

etat : impeccables

editer :
sur les presse de KEPI BLANC A SIDI BEL ABBES le 21 janvier 1950
500 exemplaire numerotes numero 281

annotations specifiques : tampon " confidenciel personnel officier et inscription manuscrite " popotte officier MONCAY )




comme quoi la memoire des ancien n est pas donner a tous le monde
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

NENESS

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 43855
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 72
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: décès du colonel Bienvault   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 7 Mar - 10:30:46

Colonel BIENVAULT Copie_12


Engagé comme élève pilote en avril 1939 il sert au 1°REI en 1942,à Sidi-bel-abbès.
Il rejoint ensuite le 3°REI puis le RMLE.
admis à l'école de Cherchell,il est promu aspirant en octobre 1944 et rejoint lme RMLE pour débarqué en Provence.
Promu sous-lieutenant en 1945,il part en indochine où il fera trois séjours,aux 2°REI,5°REI,puis le 1°BEP.
C'est avec cette unité alors qu'il est capitaine,qu'il saute sur le camp retranché de Dien-Bien-Phu,le 27 Mars 1954.
Blessé puis fait prisonnierpar l'énnemi,il rejoint,après sa libération,les écoles de Coëtquidan.
En 1957, il est affecté à la 13°DBLE,en Algérie,avant de quittr les rangs de l'institution en 1958 pour rejoindre la 11°demi-brigade parachutiste de choc.
il y restera jusqu'à la fin de sa carrière,en 1973 dont une affectation au 2°REP,de 1962 à 1963.
neuf fois cité
grand officier de la légion d'honneur
médaillé militaire
croix de guerre 39-45 avec deux palmes
croix de guerre des TOE avec deux palmes et une étoile d'argent
croix de la valeur militaire


Colonel BIENVAULT 0011

Colonel BIENVAULT 110

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 7 Mar - 10:33:16

Colonel BIENVAULT 763353 PAIX A SON AME.............
Revenir en haut Aller en bas
NENESS

NENESS

Masculin
Lion Rat
Nombre de messages : 43855
Date de naissance : 16/08/1948
Age : 72
Localisation : MARCK
Date d'inscription : 21/04/2007

Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitimeVen 7 Mar - 11:21:28

merci munch pour la rectif :legio:


Colonel BIENVAULT 0011

Colonel BIENVAULT 110

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Colonel BIENVAULT Empty
MessageSujet: Re: Colonel BIENVAULT   Colonel BIENVAULT Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Colonel BIENVAULT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION>SUJETS LEGION ETRANGERE+AVIS de RECHERCHE et de DECES-
Sauter vers: