LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH

SOYEZ LES BIENVENUES
 
   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Mon_si12AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -34%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

 

  Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...

Aller en bas 
AuteurMessage
MICHAUX

MICHAUX

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 32771
Date de naissance : 11/11/1931
Age : 88
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 08/10/2006

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeDim 16 Juin - 12:49:44

Allaire le Criquet barbu, ancien d’Indochine, commandant la C.I.P.L.E. du 1er B.E.P. en 1951 ; capitaine parachutiste, commandant la 11e compagnie du 2e B.E.P. en 1955, devenue la 4e compagnie du 2e R.E.P. le 01.12.1955, de décembre 1955 à mai 1956 ; commandant la 3e compagnie du 1er R.E.P. de mars à septembre 1957 ; O.R. du 1er R.E.P. en septembre 1957 à Alger.
 
de Boissieu Georges, cousin d’Alain ; saint-cyrien ; ancien officier de Légion à bonne réputation ; chef de corps du 5e R.E.I. du 3 novembre 1954 au 28 février 1956 ; nommé chef d’état-major de la Xe R.M. le 19.12.1958 ; colonel, commandant le secteur de Djidjelli  en Petite-Kabylie en 1961 ; contacté par les colonels, il refuse de s’associer à leur action ; mais il rejoint le général Maurice Challe sur sa demande, lors du putsch d’avril 1961 ; roc dans la tempête, il retrouve son poste à Djidjelli ; mais il est finalement arrêté et acquitté ; il finit sa carrière comme général.
 
Borel, capitaine légionnaire parachutiste, commandant de la 3e compagnie du 3e B.E.P. en juin 1955, devenue la 3e compagnie du 2e R.E.P. le 01.12.1955, de décembre 1955 à septembre 1956 ; capitaine au 1er R.E.P. membre de l’état-major ; acteur du putsch, il se rend le 25.04.1961 ; en képi blanc devant le tribunal militaire le 08.07.1961 ; condamné à un an de prison avec sursis.
 
Borreill François, lieutenant-colonel ; nommé commandant du Bataillon Français de l’O.N.U. en Corée en décembre 1951 ; colonel, chef de corps du 4e R.E.I. à Fès du 1er avril 1955 au 31 mars 1957. Il termine sa carrière militaire comme général.
 
Brandon Michel, né le 15.05.1921 à Aix-en-Othe dans l’Aube ; il s’engage le 19.02.1941 au 1er R.I. ; sous-lieutenant des F.F.I. de l’Yonne le 09.08.1944 ; chef de section à le 4e D.B.L.E. en 1947 ; affecté à la 13e D.B.L.E. d’octobre 1947 à novembre 1949, en Indochine ; affecté au 6e R.E.I. en Tunisie puis au 3e B.E.P. à Sétif ; lieutenant, affecté au 1er B.E.P. en Indochine de septembre 1952 à septembre 1954 : blessé à l’atterrissage lors du saut du 1er B.E.P. à Phu Doan, le 09.11.1952 ; commandant la 2e compagnie, il saute sur Diên-Biên-Phu le 21.11.1953 : un des héros de Diên-Biên-Phu ; blessé le 12 .01.1954 ; blessé le 17.04.1954 ; fin avril, promu capitaine à titre exceptionnel, les 2e et 3e compagnies sont regroupées derrière lui ; fait prisonnier, il fait partie des marcheurs ; officier de la Légion d’Honneur ; capitaine parachutiste, commandant la C.C.S. du 2e R.E.P. de décembre 1955 à juin 1958 ; adjoint opérationnel du G.C.P.R.G. en décembre 1960 ; pendant le putsch d’avril 1961, il reste sur le terrain à Bou-Caïd avec quatre commandos ; il quitte l’Algérie en juillet 1961 ; il rejoint l’O.A.S. ; arrêté en Allemagne le 13.04.1962 pour avoir aidé des officiers entrés dans la clandestinité ; incarcéré à La Santé, jugé, condamné ; il est radié des contrôles de l’armée en décembre 1962 ; il effectue sa peine à la prison de Rouen dont il sort le 13.04.1964 ; il entre le 06.08.1964 dans le groupe Creusot-Loire et y fait une belle carrière jusqu’en 1981 ; titulaire des trois croix de guerre avec 13 citations dont une palme, il est promu Commandeur de la Légion d’Honneur et il reçoit la cravate le 06.06.2004 à Pau ; membre du Club des C.S.P.F. Décédé en novembre 2005.
 
Brothier Albert, né le 01.05.1911 à Nantes ; saint-cyrien de la promotion Maréchal Joffre 1930-1932 ; au 22e R.M.V.E. en 1939 ; fait prisonnier le 06.06.1940 ; libéré en avril 1945 ; en Indochine avec la 13e D.B.L.E. lors de son premier séjour en 1946-1949 ; officier parachutiste, chef de corps du 3e B.E.P. du 05.01.1951 à juin 1952 ; campagne de Tunisie ; chef de corps du 1er B.E.P. en Indochine a/c du 21.06.1952 au 05.04.1953 ; il saute sur Phu Doan le 08.11.1952 ; à Na San du 20.11.1952 au 17.01.1952 ; blessé, rapatrié en avril 1953 ; lieutenant-colonel le 01.10.1954 ; commandant le 1er R.E.P. de février 1956 à mars 1957 ; opération Mousquetaire sur le canal de Suez, en novembre-décembre 1956 ; handicapé par ses vieilles blessures d’Indochine, il quitte le 1er R.E.P. ; chef d’état-major de la 10e D.P. d’avril à la mi-octobre 1957 ; à Pau, lors du coup d’état militaire gaulliste le 13.05.1958, il soutient les insurgés ; colonel, il reprend le commandement du 1er R.E.P. à la mort du lieutenant-colonel Pierre-Paul Jeanpierre, de juin 1958 à avril 1959 ; à son départ, le 1er mai, il laisse son empreinte au camp de Zéralda : le mess des officiers ; nommé commandant du 1er R.E.I. à Sidi-Bel-Abbès le 16 mai 1959 jusqu’au 25 août 1961 ; lors du putsch d’avril 1961, il reste légitimiste pour l’intérêt suprême de la Légion Etrangère ; pour la même raison, il s’oppose au projet de Plate-forme Oranaise de l’O.A.S. en 1962 ; il prend le commandement de la B.E.T.A.P. en juin 1962 ; général de brigade à Valence en 1964 ; adjoint de la 11e B.P. en 1966-1967 ; au Laos en 1967-1969 ; il finit sa carrière comme général de division en 1969 ; plusieurs fois blessé ; Croix de Guerre 1939-1945 avec une citation ; Croix de Guerre des T.O.E. avec 9 citations dont 7 palmes ; Croix de la Valeur militaire avec 5 citations dont 3 palmes ; Grand Officier de la Légion d’honneur en 1968, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite en 1986 ; décédé au début de 2005 à Roquefort le Corbières dans l’Aude
Buonfils Alexis, né le 25.07.1922 à Antibes dans les Alpes maritimes ; F.F.I. en juin 1944 ; affecté à la 13e D.B.L.E. le 13.01.1946 ; sous-lieutenant le 25.12.1946 ; lieutenant légionnaire parachutiste, commandant la 2e compagnie du 1er B.E.P. lors de la bataille de Hoa Binh au Tonkin en décembre 1951 ; capitaine, commandant la 2e compagnie du 2e R.E.P. de décembre 1955 à mars 1956, puis la 4e compagnie de mai 1956 à février 1957 ; très actif dans un rôle occulte pendant le coup d’état gaulliste du 13 mai 1958. Chef de bataillon le 01.07.1961 ; chef de corps de la 13e D.B.L.E. de juillet 1970 à juillet 1972 ; colonel ; à la retraite le 01.08.1973. Commandeur de la Légion d’honneur avec 9 citations dont cinq palmes sur ses trois Croix de guerre.
 
de Carvalho, lieutenant légionnaire parachutiste, chef de la 1ère compagnie du 1er B.E.P. en 1949 en Indochine ; capitaine, affecté au 3e B.E.P. en Indochine au 30.05.1954 ; commandant la C.A. du 2e R.E.P. du 12.1955 au 09.1956.
 
Coussaud de Massignac Noël, né le 24.12.1910 à Nice ; lieutenant-colonel, chef de corps du 1er R.E.C. du 30 août 1954 au 27 mai 1956 ; général, décédé en 1967.
 
Escaron, chef de bataillon ; commandant du III/2e R.E.I. en Tunisie, en 1955-1956.
 
Gaumé, colonel, chef de corps du 3e R.E.I. du 11 juillet 1955 au 30 juin 1958, dans la région d’El-Milia sur le barrage à Mondovi, chef d’un groupement mobile ; chef du Ve Bureau auprès du ministre de la Défense nationale en 1959.
 
Genet Maurice Robert, né le 17.04.1913 ; capitaine légionnaire, adjudant-major du 1er bataillon de la 13e D.B.L.E. ; premier officier de la 13e D.B.L.E., tué au combat en Algérie lors de l’embuscade du 24.11.1955 près de Seïar dans les Nementcha.
 
Jacquot, colonel, chef de corps du 2e R.E.I. au Maroc puis en Algérie du 10 novembre 1953 au 27 novembre 1956.
 
Jeanpierre Pierre-Paul, né le 14.03.1912 à Belfort ; pupille de la Nation ; engagé en 1930 ; chef de peloton de la compagnie montée du 3e R.E.I. lors de l’attaque du Sagho en février 1933 ; promotion Verdun de Saint-Maixent en 1935-1937 ; le 15 mai 1937, il entre dans la Légion Etrangère, affecté au 1er R.E. à Sidi-Bel-Abbès puis au 2e R.E.I. au Maroc ; affecté le 16.04.1939 au Levant avec le 6e R.E.I. ; combattant de la Résistance ; déporté au camp de Mauthausen ; capitaine à la Libération ; officier parachutiste du 1er B.E.P., adjoint au chef de corps, à sa création le 01.07.1948 ; héros dans les calcaires de Cox-Xa, lors de la 1ère mort du 1er B.E.P. dans le désastre de Cao-Bang en Indochine en octobre 1950 ; chef de bataillon, commandant le 1er B.E.P. du 01.11.1954 au 01.01.1956 ; en Algérie dès février 1955 ; promu lieutenant-colonel le 02.10.1956 ; opération Mousquetaire sur le canal de Suez, en novembre-décembre 1956 ; il commande le 1er R.E.P. le 25.03.1957 ; pendant la Bataille d’Alger, il laisse ses officiers libres de pratiquer ou non la question par la force ; sous son impulsion, le 1er R.E.P. devient le premier régiment d’assaut de l’armée française ; blessé le 24.09.1957 dans la Casbah d’Alger ; il participe à la bataille de Souk-Ahras ; tué au combat le 29.05.1958 sur le barrage tunisien lors de la Bataille des Frontières ; à son départ, il laisse son empreinte au camp de Zéralda : le foyer des légionnaires ; Grand Officier de la Légion d’Honneur, titulaire des 3 croix de guerre avec 9 citations ; parrain de la promotion de l’E.S.M. de Saint-Cyr en 1959-1961. Une stèle est édifiée à Nevers dans la Nièvre.
Revenir en haut Aller en bas
jean.972

jean.972

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 2533
Date de naissance : 05/09/1941
Age : 78
Localisation : fort de france
Date d'inscription : 21/03/2011

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeDim 16 Juin - 16:18:34

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... 2429987064 flamme-légion    Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... 2128136660
Revenir en haut Aller en bas
SCANZI

SCANZI

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 2046
Date de naissance : 02/07/1953
Age : 67
Localisation : POLYNESIE , LORRAIN d'origine
Date d'inscription : 26/09/2017

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeDim 16 Juin - 19:56:36

BONJOUR


FOUTAISES .................
VRAIS LÉGIONNAIRES PAR RAPPORT A QUI A QUOI ,,,?????????
Quand bien même ses officiers mérites les honneur qui leurs sont donnés
Paix a leurs âmes


RAPPEL
un légionnaires  , est un homme qui a porté le képi blanc ........
POINT BARRE
Revenir en haut Aller en bas
sandor

sandor

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 20866
Date de naissance : 26/01/1941
Age : 79
Localisation : 20290 BORGO CORSE
Date d'inscription : 28/07/2008

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeDim 16 Juin - 21:32:53

Exacte Yves, n'empeche 
 Que pendant un certain temps, des officiers superieurs et generaux  qui revandiquait avoir servi a la Légion était nombreux, et défendait les interet de la Légion.  Aujourd'hui cela nous manque cruellement

Ceci etait mal vu pas des generaux  des autres armées dans les fumoires des mess des generaux.. (Chlabordisation). 
 j ai connu des supers comme des rigolos.
 Il s'avere,que l'affare de putch a était trahi par des officiers  sans paroles  ,et qui ce les coulent douce aujourdh'hui.
 N'oublions pa le capitaine   Messmer (ministre des armées a l'epoque) qui a pu négocier et sauver  la légion avec le general de Gaulle, qui voulait dissoudre la Legion Etrangere, Seul le 1° REP fut dissout. 
      a contrario, j'ai connu des ex kepis blanc qui ont fait honneur a la Legion comme officier,  puis des  rigolots aussi, dont je tait les noms.
 Mais c est exacte pour revendiquer etre officier Legion , il faux porter le képi blanc auparavant
Revenir en haut Aller en bas
MEKONG

MEKONG

Masculin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 3986
Date de naissance : 31/03/1949
Age : 71
Localisation : THAILANDE
Date d'inscription : 19/03/2015

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeLun 17 Juin - 5:02:01

Discussion éternelle : qui est légionnaire.

Pour moi c'est uniquement ceux qui ont porté le képi blanc.

Mais il est vrai que dans le passé beaucoup d'officiers n'avaient pour ainsi dire servi qu'à la Légion et étaient considérés comme des officiers de Légion.

Est-ce que cela en faisait des légionnaires ? A chacun de se faire son opinion.

Paul-Frédéric ROLLET n'a pas servi qu'à la Légion mais il est " le père Légion " .

Le Prince Aage de Danemack n'a servi qu'à la Légion , mais il n'a pas porté le képi blanc.
Revenir en haut Aller en bas
jean.972

jean.972

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 2533
Date de naissance : 05/09/1941
Age : 78
Localisation : fort de france
Date d'inscription : 21/03/2011

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeMar 18 Juin - 18:48:33

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... 001010
Revenir en haut Aller en bas
SCANZI

SCANZI

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 2046
Date de naissance : 02/07/1953
Age : 67
Localisation : POLYNESIE , LORRAIN d'origine
Date d'inscription : 26/09/2017

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeMar 18 Juin - 21:33:57

BONJOUR


Merci JEAN.972 , ....................


RIEN A AJOUTER ....................
A BON ENTENDEUR .....SALUT....


Rollet .......peut être ''père'' légion, ..........MAIS PAS LÉGIONNAIRE
AAGDE DU DANEMARK..........PAS LÉGIONNAIRE
TOUS CA ,  C'EST DU TCHALALA D'OFFICIER, en mal de reconnaissance
Comme le dit SANDOR  ......il y a de tout a la légion ,

des bons , moins bon , des cons , des plus que cons............
N'ENPECHE QUE ............
PAS PORTEZ LE KÉPI BLANC = pas légionnaires
Revenir en haut Aller en bas
ALOYS

ALOYS

Masculin
Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 19820
Date de naissance : 19/12/1953
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeMer 19 Juin - 15:53:51

Je ne suis pas un ancien mais je rejoins votre point de vu.


Pour ceux que cela intéresse hier ou avant hier journal antenne 2 un reportage simple mais beau sur 3 hommes venus s'engager à la Légion
Revenir en haut Aller en bas
ALOYS

ALOYS

Masculin
Sagittaire Serpent
Nombre de messages : 19820
Date de naissance : 19/12/1953
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitimeMer 19 Juin - 15:59:59

[size=20]13h15, le dimanche...Fabrique d’un légionnaire


diffusé le dim. 16.06.19 à 13h21disponible jusqu'au 19.01.38magazines d'actualités - 46 min - tous publics

[size=16]présenté par : Laurent Delahousse

[size=42]L’armée est de loin l’institution la plus populaire en France ... : près de 9 français sur 10 ont aujourd’hui une bonne opinion des militaires*. Ces derniers mois, un corps d’armée a accepté d'ouvrir ses portes, un corps mythique, la Légion étrangère. 9000 hommes, 150 nationalités, une institution unique au monde qui a inspiré la chanson et le cinéma. Chaque année, plus d’un millier de nouveaux soldats rejoignent ses rangs. Seul un candidat sur huit y parvient, au terme d’un processus de sélection drastique. A travers l’histoire de Stamper l’Américain, Goyau le Français, ou encore Kallin le Mauricien, les équipes de 13h15 ont suivi le recrutement, la formation et le conditionnement de ces hommes amenés à devenir des soldats d'élite au service de la France.   *Selon un sondage Odoxa Dentsu Consulting pour le Figaro et Franceinfo.   Un document signé Maxime Bénéteau et Fabien Lasserre
[/size][/size][/size]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




   Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Empty
MessageSujet: Re: Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...      Eux,c'étaient  des  officiers, vrais  légionnaires... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eux,c'étaient des officiers, vrais légionnaires...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE,KEPI BLANC,FORUM SCH(er)MUNCH :: SECTION>SUJETS LEGION ETRANGERE+AVIS de RECHERCHE et de DECES-
Sauter vers: